Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Fin du suspense à Rambouillet

Jean-Frédéric Poisson a bien remporté hier la législative partielle à Rambouillet, avec cinq voix d'avance seulement sur Anny Poursinoff (Verts/Europe Ecologie), selon les résultats officiels publiés ce matin, à l'issue des travaux de la commission de recensement des votes. Jean-Frédéric Poisson a recueilli 50,01% des suffrages contre 49,99% à Anny Poursinoff. Le candidat UMP a obtenu 12.804 voix, et son adversaire Verts/Europe Ecologie 12.799.

Partager cet article

8 commentaires

  1. Bon, euh, et alors ? Verts ou UMP, c’est pas la même chose ?

  2. Avec 5 voix d’avance, le moindre recours en annulation va être suivi par le Conseil Constitutionnel. M. POISSON ne devrait pas défaire ses cartons. La politique de Sarkozy devrait conduire à le faire battre dans quelques mois.
    L’avenir s’annonce radieux pour l’UMP aux régionales. Ils ne l’auront pas volé !

  3. L’idée d’une ouverture vers des préoccupations sociales, présente dans l’affichage et dans le nom du parti chrétien démocrate est celle qui est la plus incompatible avec l’abandon de la résistance à propos du travail du dimanche.
    Il n’est pas sur non plus que la corde UMP soutienne si bien que cela le pendu PCD.
    Le nom de chrétien démocrate avait été défendu par Georges Hourdin, fondateur de “La Vie” pour montrer un christianisme rendu compatible avec la démocratie, alors que l’appellation “démocrate chrétien” peut faire penser que la démocratie pourrait être limitée par une référence chrétienne.

  4. Gagner avec cinq voix d’avance.
    C’est trop beau la démocratie!
    Ce Poisson nage en eaux troubles.
    Questions: A combien s’élève le taux d’abstention?
    Et le taux de votes blancs?
    Et le taux de votes nuls?
    Oui vraiment, c’est trop beau la démocratie!

  5. Une fois de plus je regrette que les votes blancs soient ignorés.
    En faisant la différence entre votants et votes exprimés, j’ai été surpris de la forte progression entre les deux tours, même si le nombre reste faible.
    Pour ma part, j’ai voté au premier tour mais ne me suis pas déplacé pour le second.

  6. Cela va devenir de plus en plus difficile de faire le grand écart entre obéir aux préoccupations de gauche de Nicolas Sarkozy par souci carriériste, mais aussi parce qu’un député dépend de l’investiture du parti UMP contrôlé par Sarkozy, les Français votant pour des étiquettes, tout en essayant de garder un électorat de droite.

  7. La prochaine fois, nous recommencerons : lorsque l’on se rétracte en votant pour une loi (travail dominical) mauvaise, il est normal ne de pas être suivi par les électeurs lors du passage aux urnes.
    C’est ce que nous avons fait.
    C’était un point non négociable…attention à la prochaine échéance….

  8. L’UMP commence à se prendre de belles claques bien senties et c’est très bien!

Publier une réponse