Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pro-vie

Fin du remboursement de l’avortement par l’assurance-maladie

… c'est ce qui pourrait se passer en Suisse si l'initiative populaire de l'UDC réussit son nouveau pari. Et il n'y a pas de raison pour qu'elle échoue cette fois, après l'interdiction de la construction de minarets et le renvoi des étrangers criminels.

Après la Pologne, cette affaire montre que le combat pour la vie n'est pas une illusion. D'autant que la dépénalisation de l'avortement ne date que de 2002 en Suisse, à la suite d'une "votation" acceptée par 72,2 % des Suisses. Si cette initiative passait en 2012, le nombre d'avortements, selon les partisans de l'initiative, pourrait diminuer d'un demi-millier par an et l'assurance-maladie réaliserait une économie d'environ 20 millions de francs suisses (16 millions d'euros) par an. 

Partager cet article