Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / L'Eglise : L'Eglise en France

Fédérer ?

Fédérer ?

L’archevêque de Strasbourg, Mgr Luc Ravel, a annoncé vendredi (Saint) 15 avril qu’il votera, à titre personnel, pour Emmanuel Macron “plus capable de fédérer” au second tour de l’élection présidentielle.

Un lecteur, ne comprenant pas pourquoi ce côté « fédérateur » est si important, a rappelé à Mgr Ravel que les mesures et positions sociétales de monsieur Emmanuel Macron ne paraissent pas compatibles avec la doctrine sociale de l’Eglise :

  • Sur l’avortement (prolongé à 14 semaines de grossesse, effectué par démembrement et fracture de la calotte crânienne de l’enfant pour pouvoir le sortir du ventre de sa mère), concernant des enfants malades comparables aux « nécessiteux de la terre, comme une personne âgée qui a besoin d’assistance, comme tant de pauvres » (Pape François)
  • Sur l’euthanasie (qui sera certainement légalisée sous son égide, par « convention citoyenne »)
  • Sur la paternité et la maternité (extension de la PMA pendant son mandat).
  • Sur la recherche sur les cellules souches embryonnaires (possibilités légales élargies en 2021)

Les enfants avortés, les personnes euthanasiées, les embryons massacrés et les enfants privés de père sont certainement satisfaits du caractère fédérateur d’Emmanuel Macron…

Partager cet article