Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Faut-il refuser le diagnostic prénatal ?

Question posée par Pierre-Olivier Arduin :

"le diagnostic prénatal n’est pas en soi mauvais mais change radicalement de nature en fonction de l’intention sous-jacente de la femme enceinte ou du couple. Il devient une pratique immorale lorsqu’il est effectué dans le but de programmer une interruption de grossesse lorsque l’enfant est handicapé ou malade. Un couple catholique qui n’a aucune intention de recourir à un avortement n’a donc pas de raison de refuser a priori le principe même du diagnostic prénatal. Ainsi deux actes de DPN, physiquement identiques, extérieurement impossibles à distinguer chez deux couples, peuvent être revêtus d’espèces morales tout à fait différentes."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]