Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

Faut-il obéir aux lois injustes ?

C'est l'ambitieuse question d'actualité à laquelle s'est essayé une Sentinelle. Thierry de Vingt-Hanaps est partisan d'une philosophie incarnée et a témoigné dès les débuts des Veilleurs Debout du sens de l'engagement par un "Témoignage d'un Veilleur Debout" publié sur le SB et qui a fait le tour de la toile.
 
Voici la 4° de couverture pour son essai "Socrate contre Antigone ?" (éditions Téqui), qui bénéficie de l'imprimatur :
«  L’injustice, mieux vaut la subir que la commettre. Mais mieux vaut parfois la combattre que la subir. » Par ces propos, l’auteur renvoie à deux réactions, qui paraissent opposées, face à une loi injuste: Socrate, injustement condamné, boit la ciguë afin de ne pas désobéir à l’ordre établi ; Antigone désobéit à une loi injuste, entraînant sa propre condamnation par le pouvoir en place.
Cet essai développe donc la question de l’obligation morale face à une loi injuste 

en rappelant les liens étroits entre conscience, justice, loi et obéissance. 

Dans un contexte où de plus en plus de lois s’opposent à la conscience, que ce soit au niveau de la bioéthique ou de la famille et du mariage, il devient urgent de savoir à quel moment l’objection de conscience doit laisser place à la désobéissance civile, à quel moment passer de « l’alerte Socrate » à « l’alerte Antigone ».

 
Cet essai de philosophie morale, issu de la pensée thomiste, est destiné à tous les veilleurs de l’intelligence, à toutes les sentinelles de la conscience et à tous les défenseurs de la famille et du mariage, tels les citoyens de « La Manif pour tous ».
 
Et il a offert ses exemplaires d'hommage reçu de son éditeur aux Sentinelles mardi dernier place Vendôme.

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services