Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Faut-il maintenir les soins gratuits pour les immigrés clandestins ?

Faut-il maintenir les soins gratuits pour les immigrés clandestins ?

Si vous osez poser cette question, vous êtes un furieux xénophobe qu’il faut combattre absolument au nom de toutes les valeurs de la République.

En revanche, si vous posez la même question concernant les Français non “vaccinés” avec le médicament du lobby pharmaceutique, il n’y a pas de problème. Ainsi, mercredi soir, sur le plateau de C à Vous sur France 5, le directeur général de l’AP-HP, Martin Hirsch, s’est interrogé à haute voix sur l’opportunité de continuer à soigner gratuitement les non-vaccinés :

“En général, quand un instrument de prévention gratuit est disponible, qu’il peut être utilisé, qu’il est reconnu par la communauté scientifique comme quelque chose d’utile. Et qu’on y renonce. Est-ce qu’on y renonce sans conséquences ou est-ce qu’on tend la main pour soigner et on dit qu’il n’y a aucune raison qu’il n’y ait pas de conséquences parce qu’il y en aura pour les autres patients qu’on aura du mal à soigner”.

Partager cet article

9 commentaires

  1. Voir un tel personnage DG de l’APHP, c’est le signe de putréfaction des autorités médicales. (Par ailleurs, la photo ne correspond pas, c’est celle d’Emmanuel Hirsch, Pr d’éthique médicale.. qui ne vaut pas mieux)

  2. “qu’il est reconnu par la communauté scientifique”, non, reconnu par des technocrates médicaux.

    en médecine et en science en généralement l’unanimité est toujours chose inquiétante

  3. Il y a pire qu’ils soient en plus réfugiés, ils ont alors des droits que bien des français n’ont pas.
    Tout cela sans avoir à voter.
    Sans se battre pour les mériter.
    Qui leur a donc donné ces droits, les gens pour lesquels en votant, en participant à ce système même avec un faible pourcentage, l’on contribue à la reproduction.
    Absents au moment ou il faut défendre les français, votant de nuit en catimini, a main levée, sans majorité, comme on l’a vu dernièrement.

  4. Ce hirtsh feignant de base qu’il dégage au plus vite et ses élucubrations qu’il aille se les faire ailleurs ce parasite qui vit aux crochet de la société

  5. Donc ce Martin Hirsch, qui est déjà un malfaisant et un voleur (grassement payé par MES impôts alors qu’il nuit à la société) veut, en plus, devenir un assassin : tuer les non-vaccinés, massacrer tous ceux qui ne pensent pas comme lui, génocider le peuple français : tel est son but, et il le déclare sans fard.
    Jusqu’à quand supportera-t-on la tyrannie de ces ordures ???

  6. Je déplacerais le débat non pas vers les immigrés malades qu’on ne peut laisser mourir à la porte d’un hôpital mais vers les avortements de confort et la PMA.

    En effet, la Sécurité Sociale est gravement en déficit, et jusqu’il y a quelques années représentait une sorte de solidarité nationale devant la maladie. Or, si l’on doit hélas admettre que depuis la loi Veil, avorter n’est plus un crime, quid du remboursement par la SS. Attendre un bébé n’est pas une maladie, être stérile pour un couple homosexuel n’est pas une maladie.

    Il serait parfaitement simple et légal de faire prendre en charge les avortements par les assureurs. Aux parents de filles mineures dévergondées, aux couples peu prévoyants, de souscrire une assurance qui prendrait ensuite en charge les frais.

    Bizarre ces réactions, le sinistre JC Lagarde avait déjà posé la même question en juillet dernier : https://www.tf1info.fr/politique/covid-19-vaccination-contre-le-coronavirus-sur-lci-jean-christophe-lagarde-denonce-la-dictature-des-antivax-2191607.html

  7. Si les clandestins ne sont pas à jour de leur vaccination… on ne devrait pas les soigner en raison de la sacrosainte égalité républicaine. Mais qui va les contrôler alors que la République ne contrôle plus ses frontières ?
    Pour paraphraser Thierry Le Luron, au sujet d’une chanson de Bécaud :
    “L’emmerdant c’est la macronie,
    l’emmerdant c’est la macronie,
    crois-moi !”
    Il est grand temps que l’on remette tout cela d’aplomb ?

  8. Que pensez-vous du saut en parachute ? Tous les indésirables du régime, sans état d’âme, on les fait sauter depuis un avion qui survole un territoire désigné par le régime en place. Les non vaccinés seront les premiers visés et lors du changement de doxa gouvernementale les indésirables clandestins seront parachutés au-dessus de l’Afrique par exemple. Il n’y a pas qu’un âne qui s’appelle Martin. Les idéologues en son genre doivent-ils être soignés gratuitement en psychiatrie ou doivent-ils payer leurs soins dans un camp de rééducation ? Retirons la carte vitale à tous ceux qui ne font pas le salut nazi en face du petit timonier qui veut broyer les crânes des hommes âgés de 14 semaines !

Publier une réponse