Faisons gagner nos convictions

Le Salon Beige vous propose de vous engager sur le terrain pour cibler les circonscriptions législatives où les candidats seront hostiles aux principes non négociables (par exemple Erwan Binet pour le PS, Nathalie Kosciusko-Morizet pour LR ou Sophie Montel pour le FN).

Si, autour de chez vous, certains candidats sont particulièrement nuisibles, n’hésitez pas à nous les signaler.

Nous ne déterminerons définitivement les “cibles” qu’après les présidentielles.

Pour participer à cette campagne, vous pouvez:
 

1. Nous soutenir financièrement ✓ c’est ici
2. Signaler les candidats hostiles 🖜
3. Militer sur le terrain 🖜
4. Militer sur internet 🖜


Progression

80 %

40 050€

Dernière mise à jour : 12 juin 2017 - 11:55

Chers amis,

Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire à certains d’entre vous, le Salon beige envisage d’intervenir dans la séquence électorale qui va s’ouvrir. Non pas, bien sûr, dans une logique partisane, mais pour faire avancer les principes non négociables.

Mais, me direz-vous, comment faire ?

Nous savons tous que les catholiques de conviction, qui votent en fonction de ces principes non négociables (défense de la vie de la conception à la mort naturelle, défense de la famille fondée sur le mariage homme-femme, défense de la liberté éducative des parents), sont minoritaires en France – et que le système démocratique n’est guère favorable aux minorités, quand bien même ces minorités défendraient, comme nous, les conditions de survie de la société !

Je vois au moins deux solutions

Nous devons tenter de créer des coalitions susceptibles d’emporter la majorité. C’est une stratégie de long terme. Et ça peut vraiment fonctionner. Voici 40 ans, les Américains pro-vie étaient dans une situation plutôt pire que la nôtre. Pas à pas, ils ont bâti une majorité qui, aujourd’hui, est en mesure de promouvoir la culture de vie à tous les échelons institutionnels et surtout dans toute la société.

C’est aussi notre stratégie de long terme et vous pouvez compter sur nous pour interpeller les candidats et les électeurs afin de remettre les principes non négociables au coeur du débat public.

A court terme, il faut que les candidats comprennent qu’il est électoralement coûteux de mépriser le vote des catholiques de conviction.

Une minorité ne peut pas faire une élection, mais elle peut fort bien l’empêcher. Songez à l’élection présidentielle de 2002: Lionel Jospin était “assuré” de l’emporter largement au 2e tour, mais il a manqué la marche à moins de 200 000 voix. C’est beaucoup moins que ce que pèse l’électorat des catholiques de conviction.

Pour prendre l’exemple de la loi Taubira, pour le moment, tous les grands candidats ont actuellement intérêt à nous ignorer, puisque, trop souvent, nous votons en faisant abstraction de nos convictions – alors qu’ils sont tentés de donner des gages au lobby LGBT qui, lui, est parfaitement capable d’organiser des campagnes haineuses contre des candidats qui auraient défendu la famille naturelle.

Il n’est évidemment pas question d’utiliser les mêmes méthodes que les lobbies que nous dénonçons. Mais il est impératif que nous montrions que nous sommes capables de faire campagne contre des candidats particulièrement nuisibles, quel que soit leur parti. Pour forcer l’ensemble des candidats à choisir leur camp: on ne peut pas demander nos votes sans promouvoir nos convictions!

Nous allons être en mesure de remettre les principes non négociables au coeur du débat public

C’est pourquoi nous avons décidé de mener une dizaine de campagnes législatives, non pas pour soutenir un candidat, mais pour faire battre ceux qui ont été les plus “loinaturellophobes”, et ce dans tous les partis (en gros, nous envisageons de prendre pour cibles 5 candidats de gauche et 5 de droite et, parmi les 5 de droite, autant de candidats LR que de candidats FN). Il faut qu’il soit bien clair que ce n’est pas une campagne partisane, mais une campagne en faveur de la loi naturelle.

Nous travaillons avec quelques spécialistes de la carte électorale au choix de ces 10 cibles, mais d’ores et déjà, je peux vous dire que nous ferons tout pour faire battre Erwann Binet, le rapporteur PS de la loi Taubira, Nathalie Kosciusko-Morizet, égérie LR des bobos libertaires, ou encore Sophie Montel, élue FN promouvant fanatiquement l’avortement.

Mais tout cela coûte cher et j’ai donc besoin de vous. Je peux cependant vous annoncer une excellente nouvelle : Un ami du Salon beige nous a proposé de doubler vos dons, à concurrence de 50 000 euros.

C’est-à-dire que si vous nous envoyez 50 euros, lui-même ajoutera 50 autres euros et que si 1000 personnes envoient 50 euros, lui-même ajoutera un chèque de 50 000 euros.

C’est pour nous une occasion inespérée.

Nous allons être en mesure de mener, pour la première fois depuis des décennies, une vraie campagne politique capable de remettre les principes non négociables au coeur du débat public.

Je compte sur vous !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon beige


bouton-long-paypal-unique

Le Salon Beige est complètement indépendant et non subventionné. Seul votre soutien nous permet de travailler.

Pour soutenir notre action, vous pouvez nous adresser un don à partir du formulaire ci-dessous. Un courriel de confirmation contenant votre reçu fiscal vous parviendra automatiquement pour les dons par carte bancaire ou par Paypal. Pour les dons par chèque ou virement, vous recevrez le reçu en début d’année, après vérification des encaissements.

bouton-paypal-RECURRENT-cb bouton-cheque-virement bouton-SEPA