Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Face à la crise du catholicisme, ne pas brader la foi ni la discipline

Face à la crise du catholicisme, ne pas brader la foi ni la discipline

L’Incorrect consacre un dossier à la crise du catholicisme en France. De fait, les chiffres officiels sont éloquents :

Interrogé, Christophe Geffroy, directeur de La Nef, souligne que c’est la crise de la foi qui est à l’origine de la crise des vocations.

Vous pouvez commander ou vous abonner à L’Incorrect ici ou le retrouver chaque mois sur Le Club de la Presse.

Partager cet article

4 commentaires

  1. des séminaires vaccinés contre les déviances de Vatican II ?
    où l’on ne célèbre pas la Pachamama et Greta ?
    où l’on refuse le rejet de la messe bimillénaire?
    où l on ne dit pas la messe de Luther-Montini ?
    des séminaires purs de modernisme, péché du siècle.

    • Il y a écrit “Paris”, “Toulon”, “Ars”, “Bayonne”. Où avez-vous vu qu’on ne célèbre pas la messe de St Paul VI et qu’on n’est pas fidèles à tout le Magistère à Paris ou à Toulon ? >Moi je le vois à la messe tous les jours

  2. Il est étrange de voir combien les commentaires tentent de sauver l’ ” EGLISE”. La permanence n’existe pas dans l’univers, tout est dans l’évolution. Ceci compte pour l’Eglise. Ce n’est donc pas l’Eglise du premier concile (Trente) qu’il faut “sauver” mais la CONNAISSANCE en Dieu. Il nous faut une nouvelle Eglise.

    • Non. “Les portes de la mort ne tiendront pas contre” l’Eglise. Donc elle ne meurt pas. Il ne “faut” pas une nouvelle Eglise, il faut la même Eglise qui transmette le “dépôt de la foi” (1 Tm) à chaque époque. Et pas à l’époque précédente.

Publier une réponse