Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Explosion d’une bouteille de gaz contre une cathédrale : peine clémente

Lmg_1
Rappelez-vous : en octobre 2005, de nombreux vitraux de la cathédrale de Limoges, certains datant du XIV° siècle, étaient soufflés par l’explosion d’une bouteille de gaz. Un seul malfaiteur a été interpellé et jugé : 9 mois de prison dont 8 avec sursis.
La peine est légère d’autant que les circonstances peuvent étonner : Officiellement, ils étaient quatre jeunes à se promener nuitamment ce 2 octobre 2005 dont notre infirmier condamné, qui est "passablement imbibé", autrement dit vraiment saoûl. Eh bien, malgré cela, il est arrivé à atteindre un échafaudage fiché contre la façade de la cathédrale, à faire 20 mètres d’escalade, à ouvrir plusieurs bouteilles de gaz propane, à craquer des allumettes, à initier le feu et à redescendre sans le moindre incident, malgré l’explosion d’une bouteille…

Réalité ou fiction intentionnelle?

Lahire

Partager cet article

6 commentaires

  1. Ce n’était qu’une cathédrale, braves gens, avec parfois des messes dedans ; je me suis même laissé dire que parfois ces offices étaient catholiques, quelle horreur !

  2. Les juges français forment une sorte de gang où règne l’arbitraire, la jouissance perverse de la puissance et la solidarité mafieuse.
    Il faut demander un changement complet de mentalité des juges français, un retour à la simple honnêteté.
    Faute de quoi, la population continuera de chuchoter, terrorisée, « oui, c’est une décision de justice et on sait ce que ça vaut ! »

  3. Le même acte dans une synagogue ou une mosquée, c’était un crime raciste et il en prenait pour vingt ans!!
    Remercions le Ciel, qu’il n’ait pas reçu une médaille et une prime.
    La peine légère est logique, la magistrature est le repaire des francs-maçons.
    Ils font les lois et les font appliquer à leur manière.
    La justice n’existe plus depuis longtemps : Le sectarisme l’a remplacé.
    Tous les jours nous avons des preuves.

  4. Je serais un architecte, un ouvrier ou un artisan qui aurait participé à la construction de ce lieu… ou même un simple individu quelconque de cette époque, je serais en train de me retourner dans ma tombe !

  5. A comparer avec la perpétuité prise par Michel Lajoye. Une discrimination raciale est bel et bien pratiquée par les juges français mais pas dans le sens que l’on dit souvent…

  6. c’est vrai que chez « ces gens-là » on est bizarre : on est contre la peine de mort, MAIS on cautionne l’euthanasie et on légalise l’avortement ; on est laïque, MAIS on cherche à détruire tout ce qui est chrétien tout en favorisant sans vergogne les autres religions, voire les sectes ; on y favorise le « multi…machin », MAIS vous verrez que bientôt on s’y présentera comme patriote !

Publier une réponse