Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

Euthanasie : (dés)information judiciaire

Le procureur de la République de Besançon a annoncé avoir ouvert une information judiciaire pour "empoisonnement de patients en fin de vie" sur des cas d’euthanasie au CHU de Besançon. Sur 18 cas de patients décédés au service de réanimation chirurgicale entre 1998 et 2001, 14 ont fait l’objet d’euthanasie.

L’expertise avait conclu à l’époque que sur ces 14 patients, dont l’état se situait "au-delà de toute ressource thérapeutique", 4 avaient subi une euthanasie "directe" par injection de produits ayant pour objet d’entraîner la mort. Les 10 autres décès procédaient d’euthanasie "indirecte", résultant de l’administration de substances antalgiques, pouvant soit avoir un simple effet calmant, soit provoquer une dépression respiratoire aboutissant à la mort.

Le procureur, qui a ouvert l’information judiciaire, distingue les crimes :

"La loi actuellement ne distingue pas celui qui empoisonne son conjoint pour s’en débarrasser et celui qui agit pour des motifs humanitaires".

Autant dire que la procédure judiciaire est mal partie si le travail du juge consiste à distinguer l’assassinat pour "suppression" de l’assassinat "à motif humanitaire".

Michel Janva

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services