Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Européennes : l’Italie veut peser

M Mario Mauro, député européen, membre du parti de Silvio Berlusconi, fait figure de candidat sérieux à la présidence du futur Parlement européen. À 48 ans, cet enseignant de philosophie, connu pour ses prises de positions musclées contre la «christianophobie» de l’Europe, est aussi une figure de proue du mouvement catholique italien Communion et libération.

Partager cet article

6 commentaires

  1. MM. Buttiglione et Trajani n’ont pu devenir commissaires en raison de leur foi, espérons qu’un tel homme accèdera à la présidence du Parlement !

  2. Je ne connais pas cet homme politique catholique italien mais il est sûr que l’Europe a davantage besoin d’un philosophe inspiré à son chevet que de banquiers spéculateurs et autres “experts” en économie dont on mesure au prix fort les compétences.
    Il y donc tout lieu de s’intéresser à son cas.

  3. J’avais traduit sur mon site, il y a deux semaines (après la visite du pape à Monte Cassino), une tribune publiée par Mario Mauro dans un journal italien “Il Sussidario”.
    Il y affirmait avec force ses convictions en faveur d’une Europe chrétienne.
    http://benoit-et-moi.fr/2009/0455009beb0f1c20e/0455009c160c78b24.html

  4. Il faut remarquer que si cela est possible, ce sera grâce à Berlusconi, qui a regroupé TOUTE la droite italienne, depuis la droite radicale d’Alessandra Mussolini, en passant par la Ligue du Nord, l’Alliance Nationale qui vient de fusionner avec son parti, ainsi que la démocratie chrétienne du centre, les laïcs de droite etc…. Cela donne aux catholiques une totale liberté d’expression politique, car ainsi les tabous -mais aussi la législation liberticide pseudo anti raciste, la Halde et autres institutions de terreur- n’existent pas.
    Contrairement aux autres pays latins et aussi de l’Europe du Nord. Dont la France.
    Mais comment l’UMP pourrait-elle rechercher une alliance avec ”nous”, qui sommes divisés et qui nous excommunions plus entre nous que le font nos adversaires, sur précisément les points qu’eux refusent et que nous sommes les seuls à défendre.

  5. PG, pour nous regrouper au sein d’un parti qui rassemble la vraie droite, on pourrait créer un grand parti “La droite” dans lequel les partis comme le MPF, FN, CNI, PDF, DLR,
    (pas le FRS qui a rejoint l’UMP), etc. pourraient continuer d’exister tout en proposant une alternative sérieuse à la fausse droite qu’est l’UMP.

  6. à PG
    que faut-il faire selon vous pour plaire à L’UMP telle qu’elle se produit aujourd’hui : soutenir le projet du faux-parent Morano-Léonetti, du STO dominical de Monsieur Bertrand et consorts ? et quoi encore ?
    renier sa foi peut-être ?
    Arrêtons de prendre les enfants du bon Dieu pour canards sauvages!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services