Européennes : les évêques de Pologne clairs sur les points non-négociables

L'épiscopat polonais a lancé l'appel le plus compréhensible qui soit pour les élections européennes :

"[ils] appellent tous les fidèles à désigner lors de ces élections des
personnes qui représentent pleinement le point de vue de l'Église
catholique
sur les questions éthiques et sociales, concernant en
particulier la protection de la vie humaine, le mariage et la famille
(…) Chacun de nous peut de cette manière contribuer à un renouveau de la face chrétienne et de la culture de l'Europe".

Il n'y a aucune notion de moindre mal, aucune faille morale à accepter : il s'agit en effet des fondements de la société humaine telle que voulus par Dieu et répétés par l'Église.
Puisse cette voix être entendue au-delà des frontières de la Pologne autant par les candidats qui devront s'exprimer clairement sur ces points que par les électeurs qui auront alors peut-être à se déplacer vers leur bureau de vote.

Lahire

3 réflexions au sujet de « Européennes : les évêques de Pologne clairs sur les points non-négociables »

  1. Journé Nicolas

    on devrait considérer ce rappel comme parfaitement banal…. alors qu’il doit paraître tout à fait étonnant dans certains milieux bien corrects…!!!
    De la Pologne jaillira l’étincelle qui prépare mon ultime venue dit Jésus à Ste Fautine dans le Petit Journal. JP II l’a rappelé le 17 août 2002 à Cracovie….

  2. Domy

    En lisant ce texte, j’ai rêvé que les chrétiens y adhèrent. Malheureusement, ils ont l’esprit pollué par la république athée-athéisante-matérialiste.
    On s’inquiète bien fort de la crise (financière), mais qui s’inquiète en République française d’une crise encore plus grave, celle de la foi ?
    Une minorité, hélas !

  3. kelkin

    Il appert, du moins à première vue, qu’on peut ne pas voter blanc à ces élections lorsqu’on est français. Mais ce n’est sans doute pas le cas dans tous les pays.
    Et de façon certaine, au 2ème tour des élections présidentielles de 2007, on ne pouvait voter que blanc.
    Et à 99%, au dernier tour de toute élection française, on ne peut voter que blanc.
    Faut-il vraiment en arriver là?

Laisser un commentaire