Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI / L'Eglise : Vie de l'Eglise / Religions : Eglise orthodoxe

“Europe, patrie spirituelle”

B16 Cette expression est de Benoît XVI. Il l'a utilisée dans un discours à Prague. Mais cette expression est aussi le titre d'un livre édité par le patriarcat de Moscou et réunissant les
principaux discours sur l'Europe prononcés par Joseph Ratzinger, cardinal et
pape, au cours des dix dernières années. Il faut être aveugle pour ne pas voir l'importance de ce geste comme le précise avec raison ESM :

"Le volume est entièrement bilingue italien-russe. Son titre reprend une
expression employée par Benoît XVI à Prague : "Europe, patrie spirituelle".
Et la longue introduction est signée par le président du département des
relations ecclésiastiques extérieures du patriarcat, l’archevêque Hilarion
de Volokolamsk, une autorité de première grandeur : on sait que le
précédent titulaire de cette charge, Kirill, est aujourd’hui le patriarche
de l’Eglise orthodoxe de Moscou "et de toutes les Russies
".

On trouvera ci-dessous un extrait de cette introduction, très intéressant
pour comprendre comment le patriarcat de Moscou voit son rôle en Europe.

Une Europe forgée par le christianisme mais aujourd’hui attaquée par un
"sécularisme militant" contre lequel la lutte est surtout menée par deux
forces : l’Eglise de Rome en Occident et l’Eglise orthodoxe en Orient
.

Ceux qui pensent que l’Eglise orthodoxe est hors du temps, toute en
traditions lointaines et en liturgies archaïques, seront stupéfaits en
lisant l'introduction de ce livre.

Elle a été inspirée par un document très vigoureux, sans précédent dans
toute l’histoire de l'orthodoxie. Intitulé "Les bases de la doctrine sociale
de l’église orthodoxe russe
", il a été publié en 2000 par le concile des
évêques russes.

L'image qui en ressort est celle d’une Église russe qui refuse d’être
enfermée dans un ghetto et combat au contraire l'assiégeant séculariste avec
toutes les armes pacifiques à sa disposition, y compris la désobéissance
civile contre les lois "qui obligent à commettre un péché aux yeux de Dieu
".

C’est un texte qui frappe aussi par son langage franc, politiquement
incorrect, inhabituel sous la plume d’une haute autorité ecclésiastique".

La suite ici.

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services