Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique / Culture de mort : Eugénisme

Eugénisme : le mensonge du professeur Frydman

F Réagissant à l'accusation d'eugénisme à propos du bébé-médicament, le professeur Frydman déclare :

"Il n'y a rien d'eugénique dans cette histoire, car l'eugénisme est imposé à la population."

Sous-entendu : les parents ont choisi cette conception, alors que l'eugénisme aurait été de le leur imposer. Mais le professeur Frydman a déclaré juste avant :

"Nous avons donc procédé à une fécondation in vitro pour six embryons. Deux d'entre eux avaient des gènes sains, dont un était en plus compatible avec le sang de la cadette de la fratrie. Les parents ont souhaité que les deux embryons soient implantés, sans être certains que l'enfant à naître pourrait guérir leur fille".

Ainsi l'eugénisme a bien été imposé à 6 embryons, dont un seul est sorti vivant !

Partager cet article

16 commentaires

  1. Ce matin il nous avais présenté les parents comme admirables car ils avaient accepté l’implantarion de deux embryons dont un non compatible avec les ainés, sans nous dire qu’ils en avaient éliminé 4 autres atteints de la thalassémie. Mais on s’en doutait un peu !

  2. Argument spécieux mais classique:l’eugénisme ne peut être qualifié comme tel s’il n’est pas imposé par l’état au nom d’une idéologie générale du même nom (cf le nazisme); le choix individuel de “tri” génétique (prénatal ou préimplantatoire) ou d’élimination des embryons ou foetus atteints de handicap relève de la “liberté” individuelle ( rarement libre de pressions extérieures)et s’exerce dans l’hôpital public dans des services dits “d’orthogénie”et non d’eugénisme…subtil!

  3. DEVOIR DE MEMOIRE:
    C’est fou! Quand je pense que ce type est issu du peuple qui était voué à l’extermination par les nazis, j’ai envie de lui coller mon poing dans la gueule!

  4. A voir sur http://fromageplus.wordpress.com/ :
    “La vérité sort de la bouche des amas de cellules qui ont un projet parental”
    qui reprend 2 de vos articles.

  5. Eugénisme : Définition adoptée par le Conseil d’État français, dans son Étude sur la révision des lois de bioéthique de 2009:
    “L’eugénisme peut être désigné comme l’ensemble des méthodes et pratiques visant à transformer le patrimoine génétique de l’espèce humaine, dans le but de le faire tendre vers un idéal déterminé. Il peut être le fruit d’une politique délibérément menée par un État. Il peut aussi être le résultat collectif d’une somme de décisions individuelles convergentes prises par les futurs parents, dans une société où primerait la recherche de l’ « enfant parfait », ou du moins indemne de nombreuses affections graves.”
    En l’espece on a des parents qui peuvent avoir des enfants manière naturelle.
    Il choisissent néanmoins de proceder à une fécondation in vitro !!!
    Au cours de cette derniere on obtient plusieurs embryons, dont un seul est à la fois porteur de gènes sains et compatible avec le sang de sa soeur.
    C’est cet enfant qui vient au monde…
    M. Frydman veut nous faire croire que c’est le hasard.
    Admettons, mais alors :
    – pourquoi la fécondation in vitro ?
    – pourquoi avoir regardé si il y avait des embryons sains ou compatibles avec leur soeur ?
    On n’est pas débile, le but de tout cela est eugenique.
    Mais Monsieur FRYDMAN déclare : “Nous avons donc procédé à une fécondation in vitro pour six embryons. Deux d’entre eux avaient des gènes sains, dont un était en plus compatible avec le sang de la cadette de la fratrie. Les parents ont souhaité que les deux embryons soient implantés, sans être certains que l’enfant à naître pourrait guérir leur fille”.
    Ainsi il aurait implanté, à la demande des parents, 4 embryons sans “gènes sains” et incompatible avec leur soeurs. Tout cela n’a AUCUNE raison d’être car dans ce cas on en revient à la même question, savoir : pourquoi une FIV ?
    Réponse :
    Code pénal :
    Article L 214-1 : « Le fait de mettre en œuvre une pratique eugénique tendant à l’organisation de la sélection des personnes est puni de trente ans de réclusion criminelle et de 7 500 000 euros d’amende ».
    Article L 214-3 : « Cette peine est portée à la réclusion criminelle à perpétuité et de 7 500 000 euros d’amende lorsqu’elles sont commises en bande organisée »
    Donc en bref : Si l’on prouve que M. FRYDMAN n’a implanté que des embryons sains il va en prison.

  6. En me relisant je réalise que j’ai fait une boulette ( les embryons malades n’ont pas été implanté ).
    Cela ne fait que renforcer ce que j’ai dis :
    Ils ont séléctionné les embryons qui n’étaient pas atteints de la thalassémie ; il y a eugénisme ; la loi doit être appliquée : 30 ans de réclusion criminelle et 7 500 000 euros d’amende

  7. “Lorsque ce jeune couple est venu vers nous, il avait déjà deux enfants atteints de la bêta-thalassémie (…). Les parents, qui n’ont pas de problème de fertilité, désiraient que leur troisième enfant soit épargné par cette grave maladie.
    Nous avons donc procédé à une fécondation in vitro pour six embryons. Deux d’entre eux avaient des gènes sains, dont un était en plus compatible avec le sang de la cadette de la fratrie. Les parents ont souhaité que les deux embryons soient implantés, sans être certains que l’enfant à naître pourrait guérir leur fille”
    Donc
    1) Le couple est jeune, n’a pas de problème de fertilité, mais il veut d’autres enfants “zéro défaut” cette fois.
    2) On “prépare” six embryons, mais on n’en implante que deux, les quatre autres étant porteurs du “défaut” dont les parents ne veulent pas.
    Bon courage, quand ces enfants, à l’âge de l’adolescence, découvriront le pot aux roses. Il y a de quoi avoir besoin d’un énorme “suivi psychologique” pour surmonter le choc de savoir que vos parents n’ont de “projet parental” que pour de la marchandise de première qualité.

  8. Et la propagande quotidienne du Journal ré&lisée aux frais du contribuable , elle n’impose rien ?
    Ce Docteur Mabuse est un margoulin et un menteur!

  9. 1/je regrette l’allusion ambigüe dans la première partie du commentaire de Fontey. Quelqu’un qui voudrait disqualifier le site tournerait efficacement le sens d’un tel argument, et l’utiliserait contre l’intention de son auteur.
    2/ quoi de neuf depuis le docteur Frankenstein, qui déjà était paré des vertus de la science? Ce qui était une fantaisie “gothique” est devenu une réalité, alors même que toute l’horreur du XXème siècle a montré la folie d’une science sans contrôle et sans conscience. Et ce qui effrayait l’opinion de nos ancêtres est devenu aujourd’hui facteur de séduction. L’homme, qui n’a pas fini de descendre du singe, est maintenant rangé parmi les objets de la technologie “pour l’amour de l’humanité”, comme dit le Dom Juan de Molière à l’acte III sc 2.
    Nos racines culturelles heureusement nous préviennent que “les impies bandent leur arc, ils ajustent leur flèche à la corde pour viser dans l’ombre les coeurs droits. Si les fondations sont ruinées, que peut le juste? (Ps 11, v. 2-3).

  10. “PP” a raison de souligner la détestable allusion de Fontey à la confession du Professeur Frydman, si tant se pourrait exister que celui-ci se trouvât être réellement inspiré par la religion juive.
    J’ai croisé à la marche pour la Vie un grand hébreu défenseur de la vie au regard fort sympathique.
    Pour l’anecdote , il portait une kippa et moi un chapeau autrichien , pour un peu nous serions tombés dans les bras l’un de l’autre…
    Il me semble plutôt que le Professeur Frydman soit simplement guidé par l’appât du gain considérable que doit occasionner de telles manipulations.
    Il serait sot de croire qu’il suffise de se prétendre “catholique” voire ” tradi” pour ne pas tomber dans ce travers commun.
    Qui n’a pas eu connaissance d’authentiques grenouilles de bénitier accaparées à dépouiller un proche ou harceler quelque mourant pour obtenir l’une ou l’autre disposition testamentaire plus favorables , ou plus commode…

  11. A “PP” et “Sancenay”:
    Honni soit qui mal y pense! Je m’explique donc: il ne s’agit nullement de mettre en cause la religion juive ou de dénigrer le professeur Frydman en raison de son appartenance à ladite confession. Vous êtes bien dressés messieurs…c’est bien! Mon propos se limite simplement à relever qu’il est plus que regrettable que le Professeur Frydman délivre de tels sophismes nauséabonds. Pourquoi? Et bien parce qu’il devrait se souvenir où mènent de tels dénis…ET qu’en tant que juif, il est peut être plus à même de ne pas ignorer ce qu’est le mépris de la vie que traduit la SELECTION… d’embryons dans ce cas. Où est l’ambigüité, qu’y a t-il de “détestable” dans mon coup de gueule? Chers anonymes, votre “reductio ad hitlerum”, permettez que je m’assoie dessus…

  12. à Fontey,
    Ne vous crispez pas, reconnaissez que votre formulation était à tout le moins maladroite , voire blessante.
    Quant à “l’anonymat” d’internet, il semble qu’il n’y ait que vous pour y croire.

  13. A Sancenay,
    Je persiste…c’est mon côté bretteur! Je peux tout autant vous répondre que votre interprétation est tout le moins subjective, ou qu’elle est digne d’un commissaire politique de la LICRA ou du MRAP.

  14. à Fontey,
    moi c’est mon côté guetteur: on brette sans doute agréablement pour soi, mais on guette pour autrui.
    votre formulation (qu’il vous est nécessaire d'”expliquer” , forme d’aveu )donne dans le panneau , et votre comparaison doit faire rire ceux auxquels vous me comparez si aimablement car ils ont déjà bien essayé vainement par le passé de “dresser” l’humble Sancenay .
    Pax tecum tout de même joyeux bretteur !

  15. A Sancenay
    Votre dernier commentaire c’est vraiment de la roupie de Sancenay, si j’ose dire…Il faut savoir! Soit on n’est pas compris et on vous prête des intentions que vous n’avez pas, soit vous expliquez et c’est censé être un aveu. Mais un aveu de quoi? Comme je préfère le Meursault au latin, la formule de fin sera donc: Prost!
    [Zut, un toast porté en allemand! Je viens de commettre l’irréparable. Me voilà devenu une bête immonde…snif]

  16. Si vous êtes sincère, ce que j’ose espérer , c’est dès lors un aveu de maladresse nuisible à la cause que vous défendez.
    Et si vous êtes sincère mon mot “détestable” était en effet outré , j’aurais du employer “regrettable ” ou maladroit” mais je ne pouvais le présumer: il y a assez de nos advesaires pour tenter de nous piéger, ce n’est pas la peine de le faire à leur place.
    Si je vous ai blessé, je vous prie, sans le mondre effort, de m’en excuser bien que je crois avoir tenté au moins de vous service et de rendre service au Salon Beige pour l’avenir, mais là aussi , je peux me tromper…
    Mit freundliche grüssen !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services