Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

Etats-Unis : le basculement du vote catholique en faveur des Républicains

De Daniel Hamiche :

"l’électorat catholique n’est pas monolithique et […] il penchait, jusqu’à récemment, plutôt vers le Parti Démocrate. Souvenons-nous qu’en novembre 2008, 54 % des électeurs catholiques avaient voté pour Obama, et seulement 45 % pour John McCain. L’écart était conséquent… Mais les plus récents sondages (Pew Survey,
mai 2012) offrent une autre physionomie des intentions de vote des
catholiques. Ils seraient, désormais 52 % à porter leurs suffrages sur Mitt Romney et seulement 47 % à voter pour Obama, un sondage qui ne tient pas compte de l’effet du catholique Paul Ryan sur la campagne, sensible depuis qu’il a été choisi comme colistier par Romney. En quatre ans, Obama
aurait donc perdu 7 points dans l’électorat catholique
fort,
potentiellement, de 55,6 millions d’électeurs mais, surtout,
représentant dans les “États-bascule” (Swing States) 19 % de l’électorat.

Jim Nicholson,
un catholique, qui fut ambassadeur des États-Unis près le Saint-Siège
(2001-2005), secrétaire d’État aux anciens combattants (2005-2007) et
président du Comité national Républicain (1997-2000), est persuadé que les catholiques voteront en plus grand nombre cette année pour le Parti Républicain qu’autrefois. L’ancien ambassadeur n’a pas tort de souligner dans son entretien avec Catholic News Agency
du 29 août, le phénomène nouveau et d’importance dans la campagne
électorale de l’implication sans précédent de tous les évêques
américains « implorant les gens d’y regarder de très près sur les
valeurs qu’épousent les candidats à des mandats électifs, et de voir si
elles suivent bien les valeurs catholiques »
. À cet égard, Obama
a du souci à se faire et il n’a qu’à s’en prendre qu’à lui-même : se
lancer dans une attaque frontale contre l’Église catholique en pleine
année électorale, n’est pas très malin, et ce qu’il l’est encore moins
c’est d’avoir sous-estimé « l’intensité de la résistance des évêques »
et d’avoir cru que la défense de la liberté religieuse et de la liberté
de conscience ne seraient pas un thème mobilisateur
 : or les
catholiques ont mobilisé sur ce thème très largement hors de leur propre
Église."

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services