Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

Etats-Unis : la primaire républicaine est-elle jouée ?

PMardi soir, Mitt Romney a emporté l’Arizona (sans difficulté) et le Michigan, à l’arrachée, avec 3 points d’avance sur Rick Santorum, alors que Romney avait déversé des montagnes d'argent dans cette campagne.

Mercredi, il a remporté le caucus dans l'État du Wyoming avec 39 % des voix, devant Rick Santorum (33 %), Ron Paul (20 %) et Newt Gingrich (8 %). 

Ces votes ont été des occasions manquées pour Santorum. Il est arrivé à 3 points de Romney dans l'Etat natal de ce dernier. Sa piètre prestation au débat de la semaine dernière lui a coûté la victoire.

SLe site de paris en ligne Intrade donne maintenant Romney autour de 80% de chances d'emporter la nomination, Santorum autour de 7 (c'est un peu fluctuant). Le favori est donc clairement Romney. Mais il y a encore un scénario plausible de victoire pour Santorum.

Le vrai rendez-vous, c'est mardi prochain avec le "Super Tuesday" : 10 Etats voteront le même jour (pour élire le même nombre de représentants qui ont été élus depuis le début de la campagne). Parmi ces Etats, certains sont sans importance: Virginie (car seuls 2 candidats sont qualifiés, Romney et Paul) et le Massachussetts (dont Romney a été gouverneur). Il restent:

  • Un Etat du Nord-Est: le Vermont. Romney y est grand favori (voisin du Massachussetts).
  • 3 Etats d'un grand Ouest: Dakota du Nord, Idaho et… Alaska: Santorum doit sans doute les gagner pour rester crédible, d'autant qu'ils procèdent par caucus et non par primaire, ce qui favorise les "militants" par opposition aux simples sympathisants.
Les vrais enjeux sont dans les Etats suivants :
  • 3 Etats du Sud: Géorgie, Tennessee, Oklahoma.  Si Santorum emporte 2 des 3, il est toujours dans la course. La Géorgie est l'Etat de Gingrich: si ce dernier perd, il est définitivement hors-course, ce qui avantage Santorum.
  • Ohio : Santorum y est en tête jusqu'ici, mais Romney remonte sans doute suite à ses victoires récentes.

REn bref, si Santorum emporte les 3 Etats de l'Ouest, 2 Etats du Sud sur 3 et l'Ohio, il a encore un chemin vers la victoire (surtout si Gingrich est marginalisé). Sinon, il aura perdu, que ce soit en raison des bons scores de Romney ou d'une résurgence de Gingrich qui diviserait le vote conservateur.

Le calendrier post-SuperTuesday favorise sur le papier plutôt Santorum. S'il sort de SuperTuesday en bonne position, il y aura le Kansas le samedi suivant, l'Alabama et le Mississippi le mardi une semaine après, puis le Missouri le samedi encore après. Il pourrait les gagner tous, ce qui enclencherait une mécanique de victoire pour affronter ensuite des Etats plus difficiles ensuite (Wisconsin, Maryland) avant une pause de 3 semaines en avril.

Autant dire que la semaine qui vient est celle d'une grosse bataille pour éviter ce scénario favorable à Santorum: l'establishment republicain/conservateur fait tout pour lui bloquer la route – pas par idéologie, mais parce qu'ils pensent qu'il a trop de chances de perdre face à Obama. Une crainte pas complètement infondée.

Partager cet article

5 commentaires

  1. La division SANTORUM Gringritch aura beaucoup fait pour tuer Santorum : car dans les derniers votes, les qq points recueillis par Gringritch ont chaque fois manqué.
    A méditer pour les élections à venir en FRANCE, quand on voit déjà fleurir à droite de la droite des candidatures législatives marginales, destinées uniquement à recueillir les voix qui permettront à des dizaines de candidats UMP d’être seuls au second tour face à la gauche.
    Le système et les appareils des partis utilisent les mêmes procédés face à ceux qui les dérangent : la division, et les fausses ”différences” pour justifier le suicide électoral imposé des idées de droite.

  2. les Français savent très bien se diviser touts seuls: c’est le caractère gaulois dont ils sont tellement fiers.
    Romney a à son service son immense fortune personnelle. Mais il n’est pas évident qu’il puisse battre Obama puisqu’il est un financier, de la classe accusée d’être l’origine de la crise au nom du profit personnel.
    Santorum a très peu d’argent. Historiquement, c’est celui qui avait le plus d’argent qui a toujours gagné.
    Santorum comme conservateur social a moins de casseroles, mais s’il ne prépare pas assez ses débats, sa défaite viendra de là

  3. Romney , le républicain qui trouve grâce dans les médias français, a contrario de son rival Santorum qualifié d'”ultra conservateur” en raison de ses prises de position conformes à sa foi catholique.
    ULTRA CONSERVATEUR ! Quelle horreur.
    C’est aussi cette appellation qui est reprise dans les informations de RCF .
    It’s a long way to …the Truth.

  4. et si les journaleux français avaient à voter ils préfèrent le mormon plein aux as( pourtant ils n’aiment pas les riches sauf quand ça les arrange!) au catholique intégriste comme ils disent

  5. En 79, Bush était soutenu par l’establishment républicain, et c’est Reagan qui l’a emporté, changeant même la face du parti.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services