Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Et pourquoi pas 3, 4 parents ou plus ?

Lu sur Gènéthique :

"Alors que les Etats-Unis et la Grande-Bretagne s'interrogent sur la possibilité de légaliser la technique de la FIV à trois parents et que des experts alertent sur ses risques, trois auteurs publient un article dans le Journal of Medical Ethics mettant en avant une nouvelle méthode, le "multiplex parenting". Cela consiste à "créer des enfants avec quatre parents génétiques ou plus" précise le site Bioedge.

Pour les auteurs, c'est une des nombreuses conséquences liées à l'utilisation de "gamètes créées in vitro" par le biais de cellules souches. En 2007, il a d'ailleurs été donné naissance à des souris issues de ces gamètes obtenues avec des cellules souches pluripotentes induites (iPS). John Harris et ses collègues croient que le temps où les scientifiques pourront faire la même chose avec des êtres humains n'est pas loin. 

Selon eux, la pratique du "multiplexe parenting" serait éthique puisque les expérimentations effectuées sur les souris n'ont pas révélées de danger."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

7 commentaires

  1. Si l’on nous applique les conclusions d’études faites sur les souris, nous serons faits comme des rats…

  2. Des souris et des hommes, kif kif !
    La preuve en est que chez Audiard les hommes aiment bien les souris et réciproquement.

  3. Ils sont pires que les nazis !

  4. Tout cela commence à ressembler à une bourse aux enfants, avec collectivisation, mutualisation et multi-propriété, non ? On se croirait revenir au temps de Sparte, c’est peut-être le modèle de ces déments, après tout.

  5. La FDA vient de recevoir des avis “réservés” de la commission d’experts mandatée sur l’expérimentation d’une nouvelle technique de fécondation in vitro combinant l’ADN de trois personnes pour créer un embryon sans défaut génétique responsable de maladies mitochondriales incurables.
    Il s’agit de substituer la mitochondrie défectueuse de l’ovule de la “mère” par celle d’une “donneuse saine”.
    Cette procédure a été inventée par Shoukhrat Mitalipov, un chercheur de l’Université de l’Oregon, qui a réussi a fait naître cinq singes en parfaite santé.
    Le site d’info “Orange Actu” qui diffuse cette nouvelle indique :
    Des scientifiques font valoir que cette procédure, appelée “fécondation in vitro avec trois parents”, devrait être autorisée pour des essais cliniques vu son énorme potentiel médical.
    (…)
    Chaque année, de 1.000 à 4.000 enfants qui naissent aux Etats-Unis développent une maladie mitochondriale, pour la plupart avant dix ans. Ces pathologies sont variées et touchent souvent le système nerveux central, provoquant la cécité ou des problèmes cardiaques.
    (…)
    – “Empêcher des maladies horribles” –
    Tout est dit …
    On apprend aussi que :
    Des scientifiques aux Etats-Unis ont déjà fait des expériences de fécondation réussies combinant des matériaux génétiques provenant de trois personnes, mais selon une technique différente.
    En 2001, des chercheurs ont ainsi utilisé des tissus du cytoplasme, l’enveloppe entourant le noyau de l’ovule, chez une femme fertile. Ils l’ont ensuite implanté après la fécondation dans l’ovule d’une femme infertile. Près de vingt enfants ont été conçus de cette manière aux Etats-Unis.
    Mais cette procédure a soulevé de nombreuses questions, qui ont conduit la FDA à demander aux scientifiques de cesser d’y recourir sans autorisation spéciale préalable.
    … La réalité dépasse la fiction et les Dr Frankenstein sont déjà à l’œuvre, discrètement pour l’instant…

  6. Malheur…Ces scientifiques ignorent sans doute qu’une telle pratique aurait un “petit” obstacle : l’égalité en droits.
    Heureux enfant (ou pas) qui pourra réclamer à ses géniteurs biologiques multiples, une succession, une protection…Mais malheur (ou pas) à ce même enfant qui aura l’horrible avenir de craindre de s’unir à quiconque, de crainte de “tomber” sur un(e) partenaire “incestueuse”…Et qui devra gérer la protection et la sécurité de sa parentèle multiple, ce alors même que ses revenus (eux) n’augmenteront pas !
    Quant au Législateur (Français pour simplifier) il risque bien de trouver quelques mauvaisetés à une pratique qui aura l’horrible conséquence de réduire ses recettes fiscales, puisque la parentèle pourra compter 4,5 pzrts au lieu de 2,5 !
    En revanche, c’est une technique qui est fortement génératrice d’emplois…Puisqu’on ne saurait trouver meilleur moyen de développer les services des avocats !

  7. Les techniques médicales permettent à un enfant d’avoir jusqu’à 5 “parents” :
    – la femme F1 qui donne un ovule,
    – la femme F2 qui porte le bébé pendant 9 mois,
    – la femme F3 qui élèvera l’enfant (peut-être avec une femme F4),
    – l’homme H1 qui donne son sperme,
    – l’homme H2 qui élèvera l’enfant (peut-être avec un homme H3).
    Dans un couple hétérosexuel “classique”, il n’y qu’une seule femme qui est la mère (F1 = F2 = F3) et qu’un seul homme qui est le père (H1 = H2).
    Il ne faut pas raisonner dans l’absolu, en disant “oui, on peut accorder la PMA et la GPA”, parce que c’est toute la société qui sera touchée. Comment réagiriez-vous, si votre fille, votre soeur, votre cousine, votre nièce, vous annonce, tout à coup, qu’elle accepte de porter un enfant ? Et, donc, que cet enfant (votre petit-fils, votre neveu, votre petit-cousin, votre petit-neveu) sera élevé par des inconnu(e)s, et ne connaîtra jamais sa famille biologique ?
    Il faut aussi évoquer les dérapages, suite aux dons de sperme multiples : des enfants sont demi-frères ou demi-soeurs, sans le savoir. C’est limité, en France, mais aux USA, un donneur peut avoir des dizaines d’enfants..

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services