Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Et pendant ce temps, on détruit un château de France

Chateau-Lagny-02La destruction a été décidée en 2013 et le combat n'a pas cessé avec des défenseurs du patrimoine particulièrement décidés :

"Une dizaine d’habitants s’est réunie, ce mardi après-midi, devant le château de Lagny-le-Sec. Ils manifestaient contre la démolition de l’édifice, qui a démarré ce mardi. « On n’a pas été prévenu, grogne Marise, une riveraine. Ça fait mal au cœur. Il y avait d’autres choses à faire que de démolir notre patrimoine. »

La commune a décidé de raser la bâtisse du XIXe siècle, dont elle est propriétaire depuis 1995, pour y construire un espace multifonctions. Un permis de démolir en date du 1erseptembre 2013 a été affiché à l’entrée du parc.

L’association Urgences patrimoine a tenté d’obtenir le classement du château de Lagny-le-Sec aux Monuments historiques. Mais elle n’a pas eu de réponse du ministère de la Culture. Elle souhaite donc une rencontre rapide avec le sous-préfet de Senlis. « C’est du terrorisme patrimonial ! Le permis de démolir a été affiché ce matin, ce qui ne nous laisse aucune possibilité de recours, enrage Alexandra Sobczak, la présidente. Et comme par hasard, la mairie est exceptionnellement fermée ce mardi. » Le rassemblement prévu ce dimanche de longue date est maintenu".

Partager cet article

7 commentaires

  1. Un “espace multifonctions” ! Avec l’architecture moche et abrutissante qu’affectionnent les èlus en regle générale, cela remplacera avantageusement un monument classique, qui à le tort de rappeler qu’il fut un temps où le génie français (quel terme horrible, puisque selon notre président il n’existe pas de culture française) faisait l’envie du monde entier, au point de le copier.

  2. Le deuxième lien, bien documenté, signale: “On apprend, grâce à un article de L’Humanité qu’il abritait une maison de retraite jusqu’en 1995. Il a ensuite été acheté par la commune qui, manifestement, n’y a fait aucun travaux depuis vingt ans et veut maintenant le détruire.”
    Il serait intéressant de lire les délibérations en vue de cet achat, pour comprendre pourquoi la commune en a fait l’acquisition?
    Le lien suivant laisse planer des doutes “Cependant, le château n’est plus utilisé depuis des années, et a été abandonné à cause d’une histoire de détournement de fonds publics.”

  3. Et naturellement, la belle chapelle avec !

  4. Oui mais on ne peut pas entretenir des châteaux mal acquis ou encore Notre Dame de Paris qui menace de s’effondrer par endroit faute d’argent, mais en avoir pour en même temps construire plus de 2400 mosquées.
    Pauvre France !…

  5. Et à quand, Versailles, AUSSI, pour effacer toutes racines et toute histoire???
    Pourtant, les “français” continuent à voter pour les mêmes, sous tous les prétextes les plus faux les uns que les autres…
    Les JOUISSEURS et allocataires d’aujourd’hui sont pourtant bien plus saignés que le Tiers Etat en son temps!!!!!!…
    Mais encore plus manipulés???

  6. Je comprends très bien la tristesse des habitants de cette commune, mais pour ma part l’architecture “châtelaine” du 19e siècle n’est pas des plus belles et des plus réussies…
    Il est vrai que si c’est un nouveau et tout beau centre culturel islamique qui sera bâti à la place, moi je crois bien que je prendrai le fusil…

  7. Et pourquoi pas un appel au mécénat!
    Devenons mécènes cela sauvera notre patrimoine.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services