Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique / France : Politique en France

Et pendant ce temps, la trahison finale se prépare

Pendant que la face PS de l'oligarchie de trahison tente de terroriser les opposants à ses ultimes transgressions, en coulisse les tractations vont bon train pour livrer définitivement les ultimes restes de nos patries à la finance apatride, en levant les dernières régulations qui s'opposent à la toute puissance de Mamon. Dans ce domaine aussi, on assiste à la réalisation finale d'intentions échaffaudées de longue date. Le Monde Diplomatique fait sur les négociations de l'accord de partenariat transatlantique un point de situation très intéressant et précis, repris par Fortune de souche. Extraits.

"Parce qu’elles visent à brader des pans entiers du secteur non marchand, les négociations autour de l’APT et du TPP se déroulent derrière des portes closes. Les délégations américaines comptent plus de six cents consultants mandatés par les multinationales, qui disposent d’un accès illimité aux documents préparatoires et aux représentants de l’administration. Rien ne doit filtrer. Instruction a été donnée de laisser journalistes et citoyens à l’écart des discussions : ils seront informés en temps utile, à la signature du traité, lorsqu’il sera trop tard pour réagir."

"Officiellement, ce régime devait servir au départ à consolider la position des investisseurs dans les pays en développement dépourvus de système juridique fiable ; il leur permettait de faire valoir leurs droits en cas d’expropriation. Mais l’Union européenne et les Etats-Unis ne passent pas précisément pour des zones de non-droit ; ils disposent au contraire d’une justice fonctionnelle et pleinement respectueuse du droit à la propriété. En les plaçant malgré tout sous la tutelle de tribunaux spéciaux, l’APT démontre que son objectif n’est pas de protéger les investisseurs, mais bien d’accroître le pouvoir des multinationales."

Exemple

"Les normes de qualité dans l’alimentation sont elles aussi prises pour cible. L’industrie américaine de la viande entend obtenir la suppression de la règle européenne qui interdit les poulets désinfectés au chlore. A l’avant-garde de ce combat, le groupe Yum !, propriétaire de la chaîne de restauration rapide Kentucky Fried Chicken (KFC), peut compter sur la force de frappe des organisations patronales. « L’Union autorise seulement l’usage de l’eau et de la vapeur sur les carcasses », proteste l’Association nord-américaine de la viande, tandis qu’un autre groupe de pression, l’Institut américain de la viande, déplore le « rejet injustifié [par Bruxelles] des viandes additionnées de bêta-agonistes, comme le chlorhydrate de ractopamine ».

La ractopamine est un médicament utilisé pour gonfler la teneur en viande maigre chez les porcs et les bovins. Du fait de ses risques pour la santé des bêtes et des consommateurs, elle est bannie dans cent soixante pays, parmi lesquels les Etats membres de l’Union, la Russie et la Chine. Pour la filière porcine américaine, cette mesure de protection constitue une distorsion de la libre concurrence à laquelle l’APT doit mettre fin d’urgence."

Préparer ce genre de chose, en trahissant les principes démocratiques que l'on proclame par ailleurs, c'est de la trahison. Contribuer à ces projets fondamentalement contraires au Bien Commun, autre expression de la culture de mort, c'est de la collaboration de la pire espèce, pire que celle des "heures les plus sombres", car aucun pistolet n'est posé sur la tempe des Collabos d'aujourd'hui.

Et la collaboration, un jour ou l'autre, ça se paie.

 

Partager cet article

13 commentaires

  1. « Nous avons toujours pris soin de bien marquer la différence entre la sphère financière et la sphère réelle, d’une part, la différence entre le capitalisme et le capitalisme financier, la différence entre le capital qui se construit par l’épargne et la production de richesse et la fortune qui s’amasse par la spéculation et l’effet de levier. La différence entre la finance noble, auxiliaire de l’économie productive et la finance cannibale. Nous n’avons eu de cesse de répéter que l’essor du capitalisme financier discréditait le capitalisme de production et faisait évoluer nos systèmes vers des systèmes iniques, inefficaces, à légitimité de plus en plus réduite. Donc sans soutien populaire. Un capitalisme qui produit du chômage et des inégalités est un capitalisme parasite. » ……………..
    http://leblogalupus.com/2014/01/24/ledito-special-du-jeudi-23-janvier-2014-mouton-a-cinq-pattes-de-hollande-analyse-critique-par-bruno-bertez/

  2. On pourrait commencer par leur envoyer des petits cercueils, comme aux collabos des nazis, naguère.

  3. La formulation de votre conclusion n’est-elle pas un peu surprenante au regard de l’article, juste en dessous, sur la plainte contre Caroline Mecary ? Il me semble que vous tombez dans le travers que vous dénoncez.

  4. Et la France n’a pas été vaincue militairement, les 2/3 de son territoire occupée, le reste avec quelques 20 millions d’habitants protégés par une armée d’armistice de 100 000 hommes (*), une partie de sa flotte bombardée par l' »allié » anglais à Mers el Kebir, etc.
    (*) à comparer aujourd’hui avec les chiffres de l’armée française, la situation est bien pire car il y a environ 70 millions de personnes présentes sur le territoire français métropolitain. Nous devons pourtant chanter: tout va très bien, tout va très bien, monsieur le Président.

  5. oui, c’est bien de la garantie donnée par nos états sur leurs investissements que ces organes veulent nous faire signer sans crier gare, en les mettant à notre charge ! Hier, on a appris que la commission voulait demander l’avis de la société civile: mais, personne ne sait encore comment cet avis sera demandé. Sera-ce en anglais seulement ou dans les 28 langues ?

  6. Merci pour cet article. C’est très éclairant et cela fera de la lecture pour mes proches ce week-end.

  7. la finance n’est jamais apatride

  8. « Et la collaboration un jour ça se paye »..
    A quand une loi pour cela?
    C’est justement l’impunité totale, car les lois sont floues sur les responsabilités de nos élus, représentants, etc, quant à leurs devoirs et obligations de défendre les intérêts de ceux qu’ils représentent.Aucune loi n’interdit réellement les petits arrangements entre amis. Le gâteau est trop tentant et la punition inexistante. La gangrene s’étend donc impunément.
    A quand une proposition de loi anti-gangrene dissuasive? Le parti qui la proposerait aurait vraiment un pas d’avance!! On attend!

  9. Le peuple de France est attaqué de toutes parts, soit par le gouvernement français, soit par les multinationales et Bruxelles en collaboration avec notre gouvernement.
    Depuis 18 mois, les attaques sont quotidiennes: nouvelles lois, nouveaux décrets, nouveaux impôts, nouveaux accords internationaux, etc…
    Attaques d’églises, appels à tuer les partisans de la vie, ricanements et moqueries sur les ondes, etc…

  10. Quand on se cache c’est qu’on complote contre les gens ,sinon ces multinationales sans morale ni frontières seraient ravies d’avoir leurs papotages audibles et visibles à tous pour etre évaluer par chacun .
    Vouloir exonèrer les multinationales de leurs responsabilités quand elles empoisonnent sciemment les aliments ,martyrisent les animaux et ruinent les vies des gens ,et savoir que les gouvernements sont assez corrompus pour accepter tout cela au lieu de l’interdire ,en dit long sur la mentalité des tous pourris oligarchiques qui pour rafler quelque profit pécunier perso n’hésitent meme pas à se faire complice et kollabo de ces crimes contre l’humanité promus comme de vulgaires banalités commerciales

  11. C’est bien ce que je disais sur un autre forum .
    Après avoir endossé le costume de pharisien hypocrite , F.Hollande deviendra le nouveau Judas par une poignée de main …

  12. Et en découpant l’Europe en régions sous le contrôle non démocratique des Commissions, plus aucun groupe ne pourra se battre contre ses forces occultes car aucune union ne pourra se créer assez rapidement pour ne pas être écrasée.

  13. Merci encore à N. SARKOZY d’avoir livré la France à la Commission de Bruxelles par le Traité de Lisbonne, alors que nous avions voté contre la Constitution européenne.
    Mais n’exagérons rien : le Traité transatlantique permettra de transformer juridiquement les dispositions initiales. Là où Bruxelles et ses fonctionnaires sont nuls, c’est que face aux lobbys américains ils n’ont rien organisé comme contre offensive de nos experts et lobbys.
    De toute manière, sans gaz et sans pétrole, et sans armées, l’indépendance de cette Europe croupion est une illusion.

Publier une réponse