Et pendant ce temps chez Terra Nova

On réfléchit à la manière de refonder la famille autour du travail et de la lutte contre les stéréotypes… Le travail de production est de qualité, mais avec des propositions contre la famille, comme par exemple l'individualisation de l'imposition :

"Plusieurs économistes et la délégation des droits des femmes de l’Assemblée nationale ont ainsi imaginé la transition vers une imposition individuelle, déjà effective dans nombre de pays. On estime que 60 % des couples mariés ou pacsés paient moins d’impôts que s’ils étaient imposés séparément, 21% gagneraient à être imposés séparément (notamment lorsqu’un des conjoints est bénéficiaire de la prime pour l’emploi), 19% ne verraient pas le montant de leur impôt modifié. Si l’on souhaite conserver des bénéfices fiscaux à la présence d’enfants, cette imposition individuelle pourrait aisément se combiner avec des abattements pour enfants à charge, qui permettrait de forfaitiser le quotient familial, mettant ainsi sur un pied d’égalité le bénéfice d’imposition apporté par les enfants de toutes les familles. Si cette solution rationnelle, mais radicale, n’est pas retenue, la question du partage de la charge de l’impôt ne peut être évacuée. En effet, trois femmes sur quatre gagnent moins que leur conjoint. En 2011, une étude de l’INSEE montre qu’elles contribuent à hauteur de 36 % aux revenus du couple. Les couples ne mettent que partiellement en commun leur ressource. En 2010, une étude de l’INSEE montre que 74 % des couples mariés mettent totalement en commun leurs ressources (30 % des couples pacsés), et seulement 58 % des couples du dernier quartile de revenus."

Il faut, selon Terra Nova, que la femme travaille… mais pas à la maison :

"Le travail domestique est, on l’a dit, essentiellement à la charge des femmes. Il réduit considérablement leur capacité d’activité rémunérée, et leurs probabilités de promotion. Une réflexion sur la prise en charge des tâches domestiques et parentale est indispensable. Plusieurs axes pourraient être travaillés […]"

L'apport de la femme au foyer et même la liberté que devraient pouvoir avoir les femmes qui veulent vraiment travailler à l'éducation de leurs enfants, sans les confier, dès la naissance, à des structures étatiques, n'est pas abordé. C'est ça la gauche. Mais la droite est-elle armée pour faire mieux ?

Laisser un commentaire