Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Et maintenant un amendement anti-famille

Un amendement de Laurent Hénart (UMP) adopté en commission des Finances va fiscaliser une partie des majorations de retraite des parents ayant élevé trois enfants.

H "Afin de réduire le coût de cette dépense fiscale [sic] et de limiter ses effets anti-redistributifs [sic], il est proposé de fiscaliser ces majorations de pensions après abattement forfaitaire de 750 euros".

L'amendement sera examiné en séance en début de semaine prochaine dans le cadre du projet de budget 2011.

Les parents qui se sont saignés pour élever 3 enfants ont droit à une majoration de retraite. Ce qui est justice. Mais visiblement pas pour Laurent Hénart ni pour ceux qui ont adopté cet amendement.

Partager cet article

18 commentaires

  1. Avant de hurler sur M. Hénart, probablement maladroit et démagogique dans son approche, il faudrait commencer par admettre qu’au moment où les budgets publics doivent être apurés radicalement, la question du maintien de tous les avantages familiaux sans aucune condition de ressource mérite d’être examinée surtout quand on parle des avantages des catégories les plus aisées, pour lesquelles l’existence de tels avantages n’a jamais été la raison qui les a fondamentalement conduits à avoir des enfants. En tout cas, moi, je ne fais pas des enfants en fonction des allocations familiales qu’ils me rapportent. Sachant que la France est à ma connaissance le seul pays au monde à avoir un vrai quotient familial qu’on oublie trop souvent et qui est une vraie mesure familiale…
    [Ce n’est pas un avantage familial, mais une question de justice. L’Etat devrait plutôt se serrer la ceinture plutôt que de l’exiger des familles.
    MJ]

  2. Et encore, le petit plus (10% pour le 3° enfant, 5% pour les suivants!) sur la retraite ne démarre-t-il qu’aux 16 ans révolus du troisième enfant…
    Comme quoi, n’atendez pas d’avoir 40 ans pour faire des enfants! Commencez tôt!
    Merci l’UMP pour nous montrer une nouvelle l’imposture que vous représentez à la tête de la Nation…

  3. Pour ma part j’aurais tendance à “hurler” sur Mr HENARD pour la simple raison qu’il est responsable, avec l’ensemble de ses collègues UMPS de l’état catastrophique dans lequel se trouve la France, avec une dette colossale et des finaces publiques en déroute,après une quarantaine d’année de leur gestion.
    Qu’ils fassent appel aux français et aux familles pour règler la note est une sorte de justice immanente pour tous ceux qui ont été leurs électeurs durant ce laps de temps sans même prendre conscience du trou financier qu’ils creusaient ainsi pour eux et leurs enfants…
    Vu l’état d’aveuglement de nos concitoyens ces quarantes dernières années, il ne devrait pas rester grand monde pour avoir la descence de se plaindre.

  4. Les allocations familiales ne sont que justice : les enfants sont les futurs cotisants des retraites de ceux qui n’élèvent pas d’enfants, lorsque l’on a des enfants on consomme pour eux, donc on paye davantage de TVA ce qui n’est pas juste puisque ces enfants renouvellent la société et qu’il ne s’agit pas d’une consommation strictement personnelle. Pourquoi payer 5 fois plus de TVA pcq j’ai des enfants ? Les allocations familiales ne sont que justice, réequilibrage. Il n’y a pas à remercier l’état pour ce genre de versements.

  5. à MJ : C’est vrai mais lisez le PLF 2011, vous verrez que l’Etat commence sérieusement à se serrer la ceinture. Si c’est bien le cas, comme je le pense à la lecture de ces documents, il est légitime que toutes les catégories sociales (familles et retraités notamment) contribuent à l’effort.
    [Dans cette logique, il faudrait que ceux qui n’ont pas eu d’enfant soient encore plus taxés car ils touchent leur retraite grâce aux enfants des autres.
    Mais par principe, je suis contre les augmentations de taxes, la France étant l’un des Etats d’Europe où la pression fiscale est la plus haute.
    Si l’Etat voulait se serrer la ceinture, il supprimerait certaines attributions qu’il s’est octroyé, de la Halde au secrétariat d’Etat à la ville, pour ne prendre que ces exemples. MJ]

  6. La France est un enfer fiscal et en plus l’état draine vers lui des sommes importants alors que les services régaliens qu’il devrait rendre sont de moins en moins bien rendus.Qu’il laisse les familles gérer ce qu’elles peuvent gérer (suppression de l’éducation nationale mais aussi aide des familles avec des chèques éducation) et qu’il s’occupe des tâches qui ne peuvent être remplies pas les citoyens
    Il n’y a pas à faire une politique familiale pour les “pauvres” et pour les “riches”. Les enfants nés dans une famille “riche” enfin pour les quelques qui restent contribueront tout autant (numériquement sinon financièrement) que ceux nés dans les familles pauvres ou en cours constant de paupérisation et très pauvres, et inversement, au soutien de leurs vieux parents. Ce soutien des vieux parents par les enfants et petits enfants et le retour aux structures d’avant l’état providence de l’après guerre, cela ne serait tardé car l’état ne pourra plus payer les retraites et à la façon dont il est endetté et dont le pays est privé d’usines et d’emploi, l’état devrait déjà être en complète faillite.
    Les enfants “pauvres” comme les enfants “riches” sont l’avenir d’un pays, comme les enfants des fils d’ingénieurs, de boulangers, de médecins, de paysans et de pêcheurs (enfin pour ceux qui ont encore la possibilité d’exercer leur métier) etc…
    Soutenir les familles c’est une justice et un investissement qui “rapporte”. Ce n’est pas forcément le cas de bien d’autres dépenses de l’état surtout en ce moment (ouvrir un musée de l’émigration, construire un pentagone français, subventionner des “love parades”, etc…)
    Il est évident que si l’état veut faire des économies, il s’y prend de nouveau très mal si c’est en tombant sur les familles. D’autant que les parents aujourd’hui doivent aider même leurs enfants majeurs avec le coût de la vie et les salaires insuffisants des plus jeunes.

  7. L’amendement Mariton a malheureusement toutes chances d’être repoussé. Et l’amendement Hénart toutes chances d’être adopté. J’espère me tromper. Mais si la majorité parlementaire me donne (hélas!) raison, alors la conclusion s’imposera d’elle-même : ce gouvernement n’aura rien fait pour les familles (litote).

  8. Hurler contre Laurent Hénart, je ne fais que cela depuis que je connais la nouvelle !
    […] Et les retraites qui les paye ! Ce n’est que justice que celui qui a plusieurs enfants donc plusieurs cotisants touche plus que celui qui n’en a pas.
    Hénart je retiens le nom, jamais cet individu n’aura ma voix !

  9. @ JP : je ne sais pas quelle est votre source. En revanche sur les moyens d’actions, écrivez-vous aux députés pour leur donner votre avis ? On n’a rien sans rien.

  10. Honnètement, compte tenu de l’ambiance actuelle, je ne suis pas du tout étonné de cette proposition.Je dirais même que je m’y attendais.
    Craignons également, comme je pense l’avoir déjà écrit dans le SB, que sous prétexte de “simplification”, ces majorations ne soient “rabotées” l’année prochaine.
    Elles avaient déjà été baissées de 20 % sous le gouvernement Balladur.
    J’avoue ne pas comprendre cet acharnement fiscal contre les familles, et la démolition des compensations prévues à la Libération,en échange des charges qu’elles supportent pour élever leurs enfants.

  11. Ce radical n’a que deux enfants ,il ne se sent pas concerné .

  12. @ m : je vous cite
    “La France est un enfer fiscal et en plus l’état draine vers lui des sommes importants alors que les services régaliens qu’il devrait rendre sont de moins en moins bien rendus.Qu’il laisse les familles gérer ce qu’elles peuvent gérer (suppression de l’éducation nationale mais aussi aide des familles avec des chèques éducation) et qu’il s’occupe des tâches qui ne peuvent être remplies pas les citoyens.”
    Toute tâche pouvant être rendue par des citoyens (y compris la sécurité : voir les milices privées), je suis surpris de constater que vous prônez la disparition de l’Etat, autrement dit c’est de l’anarchisme.
    Au secours ! l’extrême gauche a envahi le salon beige !

  13. @ yf
    Il n’y a plus que pour les familles que le retour sur investissement ne paye plus ! C’est pourtant un point important de l’économie dite libérale.
    Pendant que mon épouse élève les enfants elle ne cotise à aucun régime de retraite, pourtant elle contribue à l’enrichissement du pays.
    Alors d’accord avec vous, supprimons les 10% de majoration pour les retraités père de 3 enfants et plus. En contrepartie cessons de rembourser l’avortement, et tous les contraceptifs divers et variés, que je paye de ma poche, et affectons le prix payé par les usagers de ces outils de confort au financement d’un salaire maternel aux mères de familles.
    Dîtes moi, yf, avez-vous calculé, même sommairement, ce que coûte un enfant de la naissance à sa prise d’indépendance ? Faites le calcul. Vous verrez que 10% de majoration de retraite c’est pas cher payé surtout quand on dépasse largement le seuil de trois enfants.

  14. Toujours @ yf
    J’oubliais ! Expliquez-moi où l’état se serre la ceinture ?
    Le nombre de fonctionnaire ne cesse d’augmenter malgré les affirmations mensongères du Gvt. S’il est partiellement vrai qu’un sur deux n’est pas remplacé au niveau de l’état, le recrutement est fait par les collectivités territoriales. Malgré le transfert de compétences de l’état vers les Conseil R et G le solde est très largement positif.
    Alors avec 1.600 milliards (dont 1.200 rien que pour l’état) d’euros de dette publique, redites moi où l’état et les administrations publiques se serrent la ceinture, les occasions de rire sont si rare !

  15. La France est un bateau ivre.
    Quant à ceux que nous avons élus , s’ils oublient leurs électeurs , ils ne s’oublient pas, EUX.

  16. Il ne faut pas toujours se rapporter à une logique purement économique.Tout ce qui est bon pour la famille en général se retrouve dans le tissu social.L’etat se doit d’adopter une posture
    qui servira de catalyseur à l’économie.

  17. Et pendant ce temps, un autre amendement propose d’alleger la taxation des retraites-chapeau
    http://www.lefigaro.fr/retraite/2010/11/10/05004-20101110ARTFIG00531-le-senat-allege-la-taxation-des-retraites-chapeau.php

  18. @ Marie
    concernant l’amendement Mariton, le gouvernement, par la voix de son porte-parole Luc Chatel, a clairement indiqué qu’il n’en voulait pas (comme indiqué sur le Salon beige). Il doit être discuté en séance à l’Assemblée dans les prochains jours. Nous verrons bien, à ce moment-là, s’il est adopté malgré l’avis contraire du gouvernement (puis ensuite au Sénat). Ce serait la preuve que la majorité parlementaire est capable d’indépendance. Quant à écrire aux députés, oui, cela m’arrive.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services