Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Et maintenant, les fonctionnaires! Fuites dans la presse sur le rapport que Valls voulait garder caché aujourd’hui

Le Nouvel Obs s'est procuré le rapport sur le temps de travail des fonctionnaires que le Premier ministre devait dévoiler aujourd'hui à travers un discours. Un objectif : mettre la fonction publique sous le même régime que le privé. Plus de travail à coût constant pour le gouvernement. Sauf que voilà, ce n'est pas le jour. 

Quand le politique se heurte à l'accumulation de ses incohérences et à la stratification de ses mesures démagogiques.

"Les gros bras de la CGT ne sont sans doute pas prêts d’obtenir le retrait du projet de loi sur le Travail comme ils le revendiquent en organisant un blocus des raffineries pétrolières et des centrales nucléaires. Mais en appelant à la grève générale ce jeudi, ils ont déjà provoqué l’ajournement d’un rapport sur "le temps de travail dans la fonction publique", qui promettait de faire grand bruit.

"La remise à été décalée pour des raisons de calendrier", a-t-on appris de Matignon, le 24 mai dans la matinée. In extremis, Matignon a préféré ne pas ajouter une provocation au programme, très chargé, des affrontements sociaux. Les observations et les pistes de réformes formulées par le rapporteur Philippe Laurent, maire UDI de Sceaux et ami de Valls, pour faire respecter la durée légale de 35 heures hebdomadaires dans les administrations, sont soudain apparues inopportunes. Annick Girardin, la ministre de la Fonction publique, déclare :

"Le Premier ministre devait faire un discours. Mais une question de temps s'est posé à nous en raison des déplacements de Manuel Valls à l'international et de la situation sociale dans le pays. Je le regrette mais je partage son avis."

"L’Obs" s’est procuré le fameux rapport que Matignon ne saurait ouvrir pour l’instant. Diplomatique dans la forme mais net sur le fond, Philippe Laurent formule 34 recommandations pour "mettre fin au maintien de régimes dérogatoires à la base légale de 1.607 heures et à l'attribution de jours d'absence dépourvus de base légale". Il s’agit rien moins que de mettre enfin les 5 millions de fonctionnaires français au même régime horaire de travail" (suite).

Partager cet article

5 commentaires

  1. Autant nous ne supportons pas la CGT, ce bras atrophié du communisme ;
    Autant nous attendons avec Impatience le blocus général du pays, plus de pétrole, plus d’électricité !!!
    Ils doivent tomber !!
    Certes le petit paris, aux abois, manipule tout cela avec certainement le funeste projet, non plus du recours au fumeux 49-3, mais à ” l’excellence ” de l’article 16° de la constitution * * *. Il ne lui resterait plus qu’un auto-sacre …………
    Quelle est belle votre “démocratie républicaine ” !!!
    Plus que jamais au coute !!!
    Pro Rege et Francia
    Ad pristinum Regnum restituendum
    Domine salvum fac Regem !!

  2. Face à ce foutoir, si j’étais Hollande, je dissoudrais l’Assemblée nationale pour provoquer des élections législatives. La “droite molle” LR/UDI raflerait alors la majorité des sièges. Hollande nommerait Juppé (ou un autre) au poste de Premier ministre.
    Cette droite libérale se trouverait coincée entre Bruxelles qui veut absolument des réformes (comme la loi El Khomri et le Tafta), le Président de la République retiré à l’Élysée, et la contestation de rue (car elle récupérerait l’impopularité actuelle des dirigeants socialistes).
    Le camp souverainiste ne ferait que de la figuration car pulvérisé par la pléthore de candidats : MLP, un représentant du mouvement de Ménard, Dupont-Aignan, voire l’UPR.
    Résultat des courses : le candidat Valls, porté à la fois par l’oligarchie européiste et le peuple désireux d’un retour à l’ordre, serait élu aux présidentielles de 2017 et procéderait à une nouvelle dissolution de l’AN, obtenant cette fois la majorité qu’il souhaite (élimination de la gauche frondeuse, portion congrue pour le FN).
    Les principaux “cocus”: les électeurs patriotes et souverainistes, comme d’hab…

  3. Hollande est aux ordres de Bruxelles qui fixe ses objectifs. Il obéit comme un parfait dhimmi, lui et Valls

  4. @JVG
    Libre à vous de faire du “catastrophisme” : cela ne marche jamais et c’est vous et les vôtres qui trinquerez. Si vous croyez, qu’en cas de pire, ce seront vos idées qui l’emporteront, c’est que vous croyez encore au père Noël. Actuellement, ce ne sont pas nos idées qui flanquent la pagaille, mais la Gauche la plus dure. Pas sûr qu’en cas de “clash”, ce ne soit pas elle qui rafle la mise, comme en 1791/92 vs 1789.
    Je crois beaucoup plus au scénario de Zébulon, malheureusement d’ailleurs.

  5. Ca pue de tous les côtés @ Zebulon bonne analyse !! Ou le Néo-FN vendu UMPSFN complice ??
    Que peuvent attendre les Français de ce gloubiboulga ???

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]