Espagne : violences des pro-avortements contre les pro-vie

Lu sur le blog de Jeanne Smits :

"Le 25 janvier dernier, rapporte LifeSite, comme tous les mois depuis mai dernier, un groupe de catholiques pour la vie manifeste et prie aux abords d'un hôpital catholique de Barcelone où, avec une forme de complicité de la hiérarchie catholique locale, l'on pratique l'avortement volontaire. Le groupe parcourt pacifiquement les rues avant d'achever sa prière en la basilique de la Sagrada Familia. Et cette fois, il a essuyé les tirs de projectiles, les insultes et les blasphèmes d'un peu moins de 200 contre-manifestants décidés à « chasser les ultracatholiques » des rues de leur quartier, comme ils disent.

Des tomates, des œufs, des bouteilles de plastique pleines, puis de verre, et même une pierre ont été balancés sur les manifestants : la pierre, assure l'un d'eux qui l'a aussitôt ramassée pour la montrer aux forces de l'ordre protégeant la marche, « n'était pas tombée de la façade de la Sagrada Familia », puisqu'elle était tombée à la verticale  : « Ce n'était pas un accident  et encore moins une météorite. » La trajectoire et la distance parcourue par la pierre indiquent même qu'un engin a probablement été utilisé pour la lancer. Heureusement elle n'a pas abouti dans un œil mais sur le bras d'un avocat priant avec les priants et protégé par son gros pardessus hivernal.

Au fait, quand deux ou trois excités balancent des œufs ou de l'huile de vidange à l'occasion d'une manif contre une pièce de théâtre blasphématoire, le monde entier en entend parler (j'ai vérifié, c'était une info d'envergure internationale sur les sites des gros médias de l'internet à l'automne dernier). Le caillassage systématique de catholiques pro-vie ne remue que les sites pro-vie qui rament à contre-courant. Tout un symbole."