Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Pays : Espagne

Espagne : le Parti Populaire vient de se suicider

Suite à la trahison du PP, les Espagnols pro-vie ont le bon réflexe : ils manifestent en ce moment devant le siège du PP à Madrid et d'autres grandes villes.

Les Espagnols pro-vie doivent maintenant faire payer au PP un prix politique supérieur que ce que lui aurait coûté le maintien de la loi.

A Paris, Anne Hidalgo estime que l'avortement est l'une des valeurs qui constituent un pilier sur lequel repose notre édifice démocratique…

Partager cet article

30 commentaires

  1. si l’avortement est une grande avancée “démocratique” pour les enfants à naître, alors la peine capitale doit être aussi une avancée “humaniste” pour les assassins… en fait, demain, les socialo-bobo-athées-déviants nous diront que Hitler et Staline étaient des humanistes.

  2. Et l’UMP? en décomposition avancée?

  3. L ‘avortement pose une question d’éthique primordiale qui va au delà du slogan : ” notre corps nous appartient “.
    La femme est responsable de l’enfant qu’elle porte . Le corps de la femme n’est pas seul en cause, il s’agit aussi du corps de l’enfant. Cet enfant n’est pas libre de choisir ou non de mourir. Là est le problème.

  4. S’en souvenir quand il faudra bien faire payer à l’UMP ses atermoiements et sa trahison finale, si la société doit s’effondrer en raison de leur lâcheté qu’ils sachent qu’ils perdront tout.

  5. Une des questions à poser serait peut être :
    quel moyen de pression a été utilisé pour le pousser à faire ça ?

  6. Non, le PP vient de faire ce qu’avait fait le RPR à l’époque de la loi Veil. Il a mis un mouchoir sur ses convictions.
    Les intérêts électoralistes du PP, mais surtout les risques de rétorsion financière encourus par l’Espagne face à l’internationale capitaliste, à Wall Street, aux multinationales américaines, l’ont décidé à faire marche arrière.
    Quel Européen serait prêt, à l’heure actuelle, à imiter les chrétiens d’Orient c’est-à-dire à renoncer à tous ses biens comme à son passé, pour ne pas renier sa foi, ses convictions ?

  7. L’édifice démocratique repose sur l’avortement , tout un symbole…

  8. Il va être intéressant de voir comment vont se comporter les Catalans lors de leur référendum du 9 novembre.
    Le résultat des élections écossaises fut tout de même surprenant (55% pour le non) dans le sens que l’U.E. a toujours voulu la landerisation des pays (idée allemande avec ses landers). Si la survivance des provinces permet de ne pas uniformiser tout un pays, il faut par contre qu’elle reste dépendre de l’autorité nationale et non directement de l’U. E. Ce qui était bizarre dans le cas de l’Ecosse, le parti SNP (scottish national party) dont le leader est Alex Salmond, tenait à rester dans l’Otan et dans l’Union européenne. De plus il était très LGBT voulant se doter d’une législation sur l’identité de genre donc pro Nouvel Ordre Mondial et son messianisme sioniste.
    http://yagg.com/2014/09/15/quel-avenir-pour-les-droits-lgbt-dans-une-ecosse-independante/
    Pierre Hillard donne son avis avisé sur cette élection devant le bâtiment IRIS ( Institut de Relations Internationales et Stratégiques) qui par sectarisme a empêché au dernier moment sa conférence :

  9. on voit en France où a conduit la politique consistant sanctionner dans les urnes une droite qui renie ses convictions : la victoire d’une gauche qui au pouvoir est PIRE. Est-ce vraiment cela que vous suggérez ? Ceux qui ont voté contre Sarkozy en 2012, malgré toutes les bonnes raisons qu’il pouvait y avoir à ne pas vouloir de lui, sont responsables du mariage gay et de toutes les horreurs en cours.

  10. Ce sont les Francs-Macs qui sont derrière : donc en leur faisant perdre les élections, on fait tomber ces traîtres !

  11. Il est vrai que notre édifice “démocratique” (comme le nomme l’hidalgo parisianiste) repose dès l’origine sur le pilier de la guillotine, instrument que beaucoup, à gauche mais pas seulement, considèrent comme une avancée glorieuse de l’humanité.

  12. Il y en a un qui vient de se suicider certainement, c’est le Dr Antony Kidman, père de la célèbre actrice ! Il est décédé le 19 septembre après avoir fui l’Australie alors qu’il était accusé d’abus sexuels et d’assassinats d’enfants dans un réseau pédocriminel élitiste de Sydney.
    http://www.independentaustralia.net/life/life-display/antony-kidman-dies-amidst-child-abuse-allegations,6918
    La Cour ICLCJ s’est penché sur les accusations de Fiona Barnett contre Antony Kidman dans le cadre de leur enquête sur le réseau élitiste et sataniste mondial (Ninth Circle Satanic Child Sacrifice Cult). Plus de soixante témoins oculaires tels que Barnett ont témoigné et confirmé l’existence de ce réseau mondial pédocriminel pratiquant les sacrifices d’enfants et autres activités criminelles, notamment en Amérique, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et en Australie. Le réseau pratiquerait également des parties de chasse à l’homme très organisées incluant de la pédophilie. Ces chasses seraient pratiquées dans des forêts privées aux États-Unis, au Canada, en France et en Hollande. Il est apparu également que des enfants et des adolescents étaient fournis par la mafia européenne ‘Octopus’, qui aurait même des liens avec des membres logeant au Vatican. Les enfants et adolescents kidnappés et fournis pour ces chasses étaient déshabillés, pourchassés, violés et tués.
    http://www.neonnettle.com/features/274-the-disturbing-testimonies-from-survivors-of-child-hunting-parties
    “Dans l’après-midi du 28 octobre 1975, j’ai été emmené pour mon sixième anniversaire dans la forêt de Kiama. J’ai été droguée, je me suis endormie. Lorsque je me suis réveillée, il faisait noir, j’étais couchée sur une table de pique-nique pieds et poings liés. Les bourreaux tournaient autour de moi… Un important groupe d’hommes est arrivé en camionnettes. ils étaient armés de fusils et accompagnés de plusieurs Doberman. On m’a dit que le groupe d’enfants qui était à proximité était sous ma responsabilité. Je devais courir et les cacher. Chaque enfant que je ne réussirais pas à cacher serait tué et donné aux chiens. ils ont peint quelque chose sur mon dos et ma poitrine, puis nous ont lâché… J’ai entraîné les enfants vers la colline escarpée la plus proche… Des coups de feu ont retentis et des enfants ont commencé à tomber autour de moi. Ayant perdu tout espoir de sauver les autres enfants, j’ai couru pour sauver ma vie.”

  13. Giscard l’a payé en 1981. Mitterrand n’a pas fait plus de voix qu’en 74, mais Giscard un million de moins..
    A bon entendeur!

  14. @ MJ : je n’apprécie pas particulièrement A. Hidalgo mais tronquer ses propos n’est pas très fair-play. Cette dernière ne dit pas que l’avortement est une valeur républicaine, elle ne fait que se réjouir du fait que l’on ne revienne pas sur l’IVG, qui est une dérogation au droit à la vie.
    Se dire favorable à l’IVG ne signifie pas qu’on fasse de l’avortement une valeur démocratique. Le laisser entendre, c’est comme dire que les Français, favorables à une intervention militaire dans un pays troublé, serait contre le droit à la vie, parce qu’ils approuvent une dérogation à ce dernier, en l’espèce celle de prendre la vie d’autrui pour défendre une cause, un intérêt supérieur.
    Si les propos de Mme Hidalgo sont critiquables, c’est quand celle-ci énonce un “droit à disposer de son corps” qui, à l’heure actuelle, n’existe pas dans notre législation. Si tel était le cas, le Législateur aurait un périmètre bien plus restreint, sur le plan sociétal, qu’il ne l’est aujourd’hui !
    @ paléologue : A. Hidalgo considère l’IVG – et non l’avortement – comme un droit reconnu aux femmes de “disposer de leur corps”. Elle ne parle pas d’avancée ou de recul démocratique, elle se contente d’affirmer sa conviction que c’est un dû.
    Mais bon, comme elle est (tout de même) réaliste, elle explique dans le deuxième paragraphe que ce vœu, de sa part, de voir l’IVG consacré sur l’autel européen, est encore loin d’être affirmé.
    @ Azerty : pour info, quelques précisions sur le débat éthique actuel, en termes juridiques.
    http://lapetitejuriste.blog.fr/2013/06/02/existe-il-un-droit-a-l-avortement-en-france-une-reflexion-sur-les-fondements-juridiques-du-droit-a-l-avortement-15142085/
    @ Gran : la même que celle qui pousse, aujourd’hui, M. SARKOZY a ne pas trop s’avancer sur la question de la loi TAUBIRA : la crainte de perdre son électorat. Pour rappel, 60% des Espagnols sont favorables à la Législation actuelle.
    Comme il y a des enjeux électoraux risqués pour le PP à moyen terme et long terme, les politiques (naturellement) choisissent l’esquive. S’ajoute à cela que face à une situation économique difficile, les dirigeants cherchent à s’assurer le soutien de la population. Proposer un texte, évidemment, clivant est (là) suicidaire.
    [Elle écrit exactement :
    “Le droit des femmes à disposer de leur corps est une liberté fondamentale qui doit être garantie par les gouvernements européens. C’est une bonne nouvelle pour la promotion des droits de toutes les femmes espagnoles et européennes.
    L’égalité femmes-hommes et les valeurs qui en découlent constituent un pilier sur lequel repose notre édifice démocratique.”
    Je n’ai donc pas l’impression de tronquer ses propos. MJ]

  15. Merci xc pour cette très juste analyse ! même si c’est au final un triste constat…
    Je rejoins Gran sur sa question ouverte :
    le PP a pris et assumé le risque politique. La question n’est plus là. Les menaces économiques et peut-être même des menaces personnelles ont eu raison de sa détermination.
    Et voilà tous nos soixante-huitards applaudir que l’économie a gagné sur la démocratie !
    Game Over

  16. L’assassinat de l’innocent est un des piliers des contre-valeurs démocratiques.
    La peine de mort réservée soigneusement à l’innocent et refusée aux coupables. Et voilà ce que ces sectaires appellent une “valeur”.

  17. pour faire avancer les choses, cliquer ici et allez-y franchement:
    http://www.lamanifpourtous.fr/fr/?option=com_aicontactsafe&view=message&layout=message&pf=9

  18. Encore des histoires de gros sous : “on” doit menacer le gouvernement espagnol de leur couper les vivres (financement de leur colossale dette publique) s’ils s’opposent à ce pilier de la démoncratie. Ce doit être pareil avec la France dans sa politique étrangère (Syrie, Russie, etc.)

  19. Et quel homme politique abrogera la loi Taubira, même en ayant promis de le faire s’il était élu?

  20. Madame Hidalgo a perdu une bonne occasion de se taire, elle dit n’importe quoi et en plus elle n’en est même pas consciente. Un pur produit “bobo” parisien de gauche.

  21. c’est l’illustration du triomphe de la Révolution politique et de sa vitrine République, sans le masque. la même République qui a systématiquement déchristianisé la France depuis plus de deux siècles en assimilant les catholiques aux contre-valeurs
    de l’Homme qui se fait Dieu, qui a toutes forces crée l’Homme “autonome”, sans Dieu ni Maître.
    La question : jusque quand ?, ce qu’il reste de catholiques, accepteront-ils de s’aligner sur les règles institutionnelles ineptes de la République : Droits de l’Homme, Démocratie, Suffrage universel, et les “ismes” des idéologies dont la République est le support (idéologie = Totalité sans Dieu ou Jésus-Christ option de conscience).
    Question subsidiaire : notre mobilisation dans les rue de Paris le 5 Octobre prochain, quelle finalité sinon alimenter la dialectique révolutionnaire ?
    se former pour agir : http://www.viveleroy.fr/Programme-des-etudes-politiques-de

  22. @ Gran : un nouveau souverain peut-être…

  23. Le PP espagnol tout comme l’UMP française fait la promotion de la même politique influencée par le PPE européen dont ils font partie. C’est aussi à ce niveau que se fait la pression. Ils y sont soumis et il n’y a rien à espérer de ce côté-là.
    Tout cela va finir par éclater.
    Quelqu’un a dit : « À force de ne plus vivre comme on pense, on pense comme on vit »

  24. Même la science expérimentale est capable d’affirmer qu’il y a « être humain » dès la fécondation !
    Mais L’OBSCURANTISME des idéologies et des idéologues, quant à lui, fait dire et faire n’importe quoi.
    Y a-t-il crime plus grave que de tuer un être humain innocent ?

  25. Une société qui tolère l’assassinat d’enfants dans le ventre de leur mère, se condamne à subir elle-même le sort de l’embryon.

  26. attnetion, attention! pour revenir d’Espagne, j’ai des nouvelles fraîches : le PP demeure malgré tout la dernière barrière face au déferlement gaucho-indépendantiste qui menace hélas ce pays, comme en 1936. Si le PP craque, comme il n’y a rien à sa droite, le pire est à prévoir pour ce malheureux pays qui implosera…

  27. @ Yf : inutile de faire de la propagande pour Sarkozy. Personne ici ne revotera pour lui, je suppose…
    Donnons sa chance au FN !

  28. @ Nabulione
    Mais le FN au pouvoir n’aura pas d’autres choix que de faire comme comme le PP espagnol.
    S’il dit ce qu’il fait (l’abrogation), l’ennemi souterrain s’efforcera de provoquer une “révolution orange” en France.
    Ce pouvoir oligarchique et libertaire n’a que faire de l’opinion des peuples. Sa puissance financière est bien plus “kolossal” que celle de bien des états européens.

  29. Sur ce sujet grave et avec la colère qui est de mise…
    Toutefois, c’est lassant de lire sur nos sites préférés les fantasmes complotistes d’un certain nombre de commentateurs sous l’apparence d’une oligarchie financière, d’une gouvernance mondiale sans visage et occulte… Que ceux qui écrivent cela regardent moins de dvd de films et s’engagent sur le terrain : des députés qui vous connaissent vous diront en privé que les groupuscules militants et les permanents des associations écrans subventionnées sont très peu nombreux mais organisés, les harcelant, et c’est valable pour tous les projets de lois sociétaux, comme pour la scélérate loi Taubira.

  30. Faire payer au PP sa faute morale en élisant les socialo-communiste est l’éternelle bêtise qui consiste à empirer la situation pour l’améliorer. Un retour de la gauche gauchira encore plus le PP et la société espagnole et rendra encore plus impossible une remise en cause de l’avortement. La vengeance n’est pas la justice. Pour ce qui est de la France, Marine Le Pen a dit qu’elle ne remettrait pas l’avortement en cause, il faut être lucide. Cela ne signifie pas qu’il ne faut pas voter FN contre un UMP ou UMP contre un PS ou PS contre un PC : il faut toujours voter, les absents ont toujours tort et il faut toujours voter pour le moins pire, à savoir le moins à gauche. Si demain il y avait un second tour Bensancenot-Hollande, il faudrait voter Hollande. Car sinon ce serait la fin de toute frontière, de toute police, l’abolition de la propriété privée, la persécution physique et plus seulement médiatique de l’Eglise, le remplacement du drapeau tricolore par le drapeau rouge. Cela ne choquera que ceux qui se veulent purs et sont en fait orgueilleux, dominés par l’esprit de vengeance et manquant de sagesse. Ceux qui votent pour se faire plaisir, pour se défouler ne méritent pas de voter. Il faut toujours voter pour le moindre mal, soit pour le moins à gauche.
    Pour l’Espagne, il ne faut pas faire battre le PP mais lui mettre la pression par des votes, des courrier, des protestations, des pétitions. C’est plus fatigant que jouer les purs et durs en faisant passer la gauche immonde.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services