Erwann Binet répond à monseigneur Aillet

En trois parties :

  • 3 paragraphes de justification où on tourne en rond sur des généralités;
  • 1 couplet sur l'incontournable "discrimination" auquel suit un sophisme sur les droits de l'enfant;
  • 1 critique gratuite en conclusion que je retranscris :

"Votre courrier est pétri de certitudes. A aucun moment le doute ne vous anime.  Vous exigez de vos « ennemis » une écoute et une compréhension que vous-même, vous leur refusez. Sans doute certains de vos fidèles vous suivront pour commencer la semaine sainte par un « combat » qui refuse l’Egalité à une partie de la population. Nous espérons pour notre part, qu’ils seront le moins nombreux possible".

Passons à autre chose… ou relisons la lettre de monseigneur Aillet.

19 réflexions au sujet de « Erwann Binet répond à monseigneur Aillet »

  1. PM

    Bonsoir Monsieur,
    Vous voir obligé de répondre à cette lettre de Mgr Aillet est la preuve que le trouble commence à vous gagner derrière vos apparentes certitudes.
    Vous l’accusez de ne pas se rallier à votre cause , alors que depuis dès mois vous nous avez traînez dans la boue par ses pseudos-auditions bidons et l’humiliation avec laquelle vous avez traité les responsables des grands monothéismes français.
    Le doute n’anime pas le coeur de celui qui sert la vie .
    Mgr Aillet comme tant d’autres exprime son respect de la vie, de la famille (PME) face à la barbarie destructrice dont vous êtes l’hérault (et non l’héros).
    Etant un jeune marié de 24 ans , j’use et userai de toutes mes forces et des moyens légaux pour contrer votre funeste projet loi , pour m’opposer à cette culture de mort.
    En tout cas je vous remercie.
    Vous êtes l’auteur, malgré vous d’un tsunami .
    Les français se lèvent massivement , certains commencent enfin à voir clair dans vos mensonges et ceux du gouvernement.
    Bien cordialement.
    Pierre-Marie

  2. Jef

    « Pétri de certitudes » !!!
    Et c’est le psycho-rigide Erwann Binet qui ose écrire ça !
    Le même personnage qui présentait la nécessité du “mariage pour tous” comme une ÉVIDENCE (qui n’a donc pas besoin d’être démontrée, puisqu’elle est évidente…) !
    Le même personnage qui se vantait de ne pas fréquenter de juristes qui ne pensent pas comme lui !
    Le même personnage qui avouait être incapable de seulement COMPRENDRE les arguments de ses contradicteurs !
    Il y a peu, je répétais :
    « Erwann Binet, démission ! »
    A présent, je crois qu’il ne reste plus qu’à dire :
    « Erwann Binet, à l’asile !
    Erwann Binet, à l’asile !
    Erwann Binet, à l’asile ! »

  3. Robert Marchenoir

    Mon commentaire sur le blog de ce monsieur (en attente de modération):
    Votre arrogance est à couper le souffle. Comment osez-vous parler sur ce ton à Monseigneur Binet ? Vous oubliez qu’en tant qu’élu, vous êtes le serviteur du peuple, et que celui-ci est votre souverain. Pas l’inverse.

  4. Oumphaï

    Il ne faut pas confondre “élites” et “élus”.
    Elite = petit groupe formé par ce qu’il y a de meilleur, de plus distingué.
    Les élus” sortent de l’urne mais ne correspondent pas souvent à l’élite de la société.
    Que pèse un petit bonhomme “élu” et prétentieux, face à la grandeur intellectuelle, à la profondeur spirituelle de Sa Sainteté Notre Pape, “élite” religieuse et pastorale que nous vénérons ? Pas grand’chose !

  5. C.B.

    Merci Surcouf pour cette référence: même s’il est 4 heures du matin le moins qu’on puisse dire c’est que ce monsieur est bien loin de “ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément”.

Laisser un commentaire