Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / France : Politique en France

Eric Zemmour n’est pas pro-vie

Eric Zemmour n’est pas pro-vie

Invité de l’émission Le Grand Jury, sur LCI et RTL, Eric Zemmour a été interrogé sur l’avortement. Réponse :

L’émission est à revoir ici :

Partager cet article

46 commentaires

  1. Y a-t-il un candidat, déclaré ou putatif, ayant solennellement pris l’engagement d’abolir cette loi criminelle qui, rien qu’en France, a fait plus de victimes que la Shoah ?

  2. Même avec Zemmour Président il sera possible de défaire les lois pro avortement car le Président de la république n’a pas le pouvoir de s’opposer à un vote de l’AN. La balance bénéfice/risque pour la France reste donc favorable à EZ. D’ailleurs aucun candidat n’a l’abrogation des lois anti-vie dans son programme.

    • Si Zemmour devient Président, il aura forcément une assemblée nationale qui suivra sa ligne (on avait dit la même chose pour Macron).

      Le rôle d’un catholique est-il seulement de voter pour le candidat “de la pause sociétale” pour éviter à chaque fois un candidat encore pire ?

      Les catholiques en politique ne font que s’opposer à une loi mauvaise (exemple avec la loi Veil), pour ensuite là défendre pour éviter désespérément une loi plus pire (extension de l’avortement)…et c’est parti pour un tour après !

      A ce rythme, Simone Veil et Taubira vont bientôt devenir des références de la culture de la vie !

      • EZ n’est pas encore candidat déclaré. Vous dites qu’il est le candidat ” de la pause sociétale”, où voyez-vous cette pause sociétale dans son action actuelle, c’est exactement le contraire il agite tout le monde et nous force à réfléchir. Il veut sauver la civilisation française qu’il aime passionnément et qu’il voit attaquée par la conquête islamique, les racines de cette civilisation sont judéo-chrétiennes. C’est là que se situe l’urgence absolue, pas dans l’abrogation de la loi Veil aussi mauvaise soit-elle. Arrêter la disparition de notre civilisation me paraît plus important qu’abroger la loi Veil, cette abrogation pouvant se faire ensuite.

        • Quand je parle de “pause sociétale”, je parlais des réformes dite “sociétales” (mariage homosexuel, IVG, PMA, GPA, euthanasie…).

          Zemmour veut s’attaquer à toutes les réformes de gauches (immigrations, économies, géopolitiques…) sauf tout ce qui touche aux questions de sociétés.

          Pourquoi ? Et comment défendre la civilisation judéo-chrétienne avec des lois qui font honte aux nations chrétiennes ? Comment combattre le grand remplacement avec le grand dépeuplement des indigènes ?

      • C’est un non-sens de mettre Simone Veil et Taubira dans le même paquet.

        La première a essayé de mettre fin à l’atroce pratique dit des « aiguilles à coudre » dans le cas limité de femmes désespérées qui auraient quand même avorté en cachette par tous les moyens.

        La loi fut ensuite dévoyée et a évolué peu à peu vers un avortement dit « de confort » qui fut encouragé. Cela, c’est Taubira mais aussi son mariage dénaturé. Si on marie les mecs entre eux, ils ne font pas d’enfants, même s’ils pourraient un jour en commander sur catalogue : diabolique !

  3. Pas de surprise là-dessus, il s’est mis assez les femmes à dos.

    En revanche, il n’a pas parlé des délais légaux ni du remboursement par la Sécu … Il pourra agir là-dessus. Et c’est intéressant, car revenir à la loi Veil dans un premier temps ça veut dire uniquement DEPENALISER l’avortement.

    Ensuite, tout sera possible. Car je ne le vois pas lutter contre l’invasion africaine sans tout faire pour relancer la natalité des français (allocations, quotient, etc)

    Il faudra

    un ministère de la simplification administrative (lois, règlements, …)
    un ministère de l’immigration (choisie)
    un ministère de la répression des fraudes (2.4 millions de cartes vitales fantômes)
    un ministère de la famille
    un ministère de l’enseignement (à la place de l’Education nationale)
    un ministère du tourisme

    • “Pas de surprise là-dessus, il s’est mis assez les femmes à dos.” : si on s’arrête un peu sur ce raisonnement, c’est glaçant.

    • “Pas de surprise là-dessus, il s’est mis assez les femmes à dos.”

      Dans ce-cas là, que risque-t-il en défendant une position pro-vie ? Je pense qu’il doit davantage se faire du souci vis-à-vis des femmes conservatrices qui ne vont pas vraiment aimer ses affaires privées avec Sarah Knafo alors qu’il est déjà marié et pères de 3 enfants…

      • Et ils vont préférer Marine le Pen aux …. combien de “compagnons” ?

        • Marine Le Pen ne vaut pas mieux que Zemmour. Mais je n’aime pas sa façon de critiquer tout ceux qui se posent des questions sur sa vie privée (qui n’est plus privée quand on va dans une plage bondée après un meeting)… N’oubliez pas que la droite s’est beaucoup moquée de Macron et de Brigitte.

          Un homme, marié, avec 3 enfants, qui trompe sa femme avec une jeunette n’est pas digne de confiance pour gouverner un pays. Au moins, Trump avant de se lancer en compagne a renoncé à sa vie de Dom Juan pour respecter ses électeurs conservateurs.

          Je ne serai pas “la vache à lait” (expression qu’il aime tant utiliser) de Zemmour sans aucune garantie d’un retour à plus de bon sens morale.

      • Face à une loi aussi enracinée (les progressistes ont gagné le combat des idées), il faut se tourner vers l exemple de la Hongrie et de la Pologne, dont les dirigeants n ont jamais été élus en promettant d abroger le “droit” à l avortement, mais dont la politique consiste à soutenir la famille et reconnaître l humanité de l enfant à naître : inscription dans la Constitution des droits de l enfant dès la conception, affichage d échographie d enfant à 12 semaines, aides aux futures mamans, subventions aux cliniques qui ne pratiquent pas d avortements, soutien aux associations pro vie…
        Trump, qui était résolument pro vie, a lui changé la composition de la Cours Suprême.
        Je suis convaincue qu un pays qui tue ses enfants ne peut pas se redresser. Mais je ne crois pas qu un simple bulletin de vote soit suffisant, aucun homme politique n aurait actuellement la chance d être élu avec ce programme. Ceux qui connaissent bien les mouvements pro vie savent que c est un combat de longue haleine. Ceux qui sont en face de nous le savent, ils ont mis près de cinquante ans à imposer leurs idées et ils continuent d avancer (GPA, euthanasie). Jusque dans les années 90, on aurait pu inverser la norme directement, nous n avons pas été capables de le faire. Nous n avons jamais eu de politique qui n essaye pas de nous écraser et de nous réduire au silence. Je pense que c est notre chance. Nous n en aurons pas de meilleure.

        • Je suis d’accord avec vous sur la question de l’avortement malheureusement avec des nuances concernant la Pologne ou Trump qui n’a pas eu peur de se déclarer pro-life.

          Cependant, la position de Zemmour sur le mariage homosexuel est décevante car c’est une loi qui reste encore fraiche par rapport à d’autres combats…

      • Il ne peut pas, dans le contexte actuel, défendre une position pro vie pour une élection. Aucun gouvernant pro vie ne l a fait (Orban, Pologne, Trump). Il peut en revanche soutenir la famille, les droits de l enfant à naître, je vous laisse regarder l oeuvre d Orban.
        Nous avons une telle propagande depuis 50 ans que les mots et les arguments sont faussés. Actuellement, ceux qui sont en face de nous continuent d avancer (GPA, euthanasie). Il y a cinquante ans qu ils luttent, avec des moyens considérables.
        Je ne crois pas que cela se réglera sur un bulletin de vote, c est un long combat dans lequel nous aurons soit des alliés, soit des ennemis. Nous devons être disposés à payer le prix de la vérité, parce que la vérité a un prix, disait le Pere Popieluzco. Et actuellement, je crois que Zemmour est notre meilleur allié.

  4. Même Marion Maréchal qu’on ne peut accuser de ne pas être pro vie a déclaré qu’il n’était pas possible d’abroger abruptement cette loi en l’état actuel de l’opinion publique qui a été largement formatée en sa faveur depuis 50 ans.
    Nous pouvons penser que Zemmour y est intimement opposé vu sa position sur les autres problèmes sociétaux de type PMA, GPA, gender, mariage homo ou euthanasie mais son pragmatisme lui dicte de ne pas s’attaquer maintenant à cette loi scélérate, d’autres chantiers lourds et prioritaires pour lesquels l’opinion est prête l’attendent et ils ne doivent pas être perturbés par un excès de réformisme non suffisamment préparé.

    • Un Président a 5 ans pour gouverner. Donc, il y aura bien un moment pour aborder les questions sociétales (si la gauche est capable, il n’y a aucune raison pour la droite de faire de même).

      La nature a horreur du vide : on ne pourra jamais régler les menaces extérieures (grand remplacement) sans s’attaquer au problème de fond (grand dépeuplement des indigènes). Même si on sortait tous les musulmans de France, il n’y aura aucune garantie que le grand réchauffement (idéologie) viendra substituer le grand rempalcement.

      Marion Maréchal le Pen voulait dérembourser l’avortement et abroger le mariage homosexuel et tout ce qui suit. Que propose celui qui se prend pour Napoléon, ou Trump : rien

    • La crise actuelle dite “sanitaire” nous a appris qu’il est possible de faire à peu près tout abruptement, et même très abruptement.
      Si on peut arrêter la terre entière, laisser crever les vieux, interdire aux médecins de soigner, tout ça pour pour une grippe, alors je crois qu’on peut arrêter les avortement pour éviter 220 000 morts par an en France, non ?
      Non seulement il est possible d’abroger cette loi, mais c’est même bien évidemment urgent, immédiat, facile. Et ceci même sans dépenser des milliards en ingénierie sociale, sans embaucher des centaines de consultants McKinsey, sans matraquer les gens non-stop pendant deux ans avec tous les médias, etc…
      Je conçois que Zemmour est vu par beaucoup comme le dernier espoir et qu’il est très dur de le voir s’éteindre jour après jour : après lui il n’y a plus personne, c’est le noir absolu. Mais il faut faire attention de ne pas sombrer dans la folie pour autant.

      • Urgent, immédiat, facile… On est un peu dans le niaqua non ? Ce n’est pas en jetant 3 millions de femmes dans la rue ( en plus des immigrés…) qu’on va résoudre ce problème. Ça ne vous a pas échappé, nous sommes en démocratie que cela nous plaise ou pas et non sous la dictature du général Tapioca. Si Zemmour inclut cette abrogation dans son programme, il sera éjecté, ses adversaires n’attendent que ça.
        Je maintiens qu’elle nécessite une préparation des esprits, un minimum de pédagogie si on veut réussir et il doit avancer masqué.
        Et surtout relancer la natalité des Français de souche tout de suite.

    • CQFD.
      Merci.

  5. Finalement comme disait Marine Le Pen, c’est quoi la plus-value d’Eric Zemmour ?

    Zemmour ne veut pas revenir, même partiellement, sur l’avortement (déremboursement, réduction du délai pour avorter, réduire les cas d’éligibilités comme en Pologne, pénaliser la promotion de l’avortement…).

    Même chose sur le “mariage pour tous” qui est pourtant la dernière “grande réforme” de la gauche. Francois Fillon avait plus de courage que Zemmour en 2017 !

    Finalement, Zemmour devrait retourner sur CNEWS en méditant, lui qui aime tant les citations, la citation de Bossuet : “Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes !”

    PS : J’évite également de parler de sa vie privée plus que douteuse…

    • C’est vrai, finalement, puisque Zemmour n’est pas plus saint que Macron, quelle est sa plus-value par rapport au régime actuel ?
      D’ailleurs, quelle était la plus-value de Benoît XIV par rapport à François, puisqu’il n’avait pas abrogé la messe moderne ?
      Quelle a été la plus-value de saint Pierre par rapport à Marie, puisqu’il avait douté de Jésus ?
      Quelle est la plus-value des hommes par rapport aux anges, quand on a la naïveté de penser que le royaume de Dieu doit être de ce monde ?

  6. Voici ce que Zemmour écrit sur Simone Veil dans son dernier livre :

    Je ne reconnaissais plus celle que j’avais connue dans les portraits sulpiciens qui étaient offerts à l’adoration des foules. Elle n’était nullement féministe, détestait les harpies du MLF, et aurait abhorré les thèses sur la théorie des genres ou le prosélytisme LGBT. Un jour, elle m’avait lancé, d’un air pénétré : “Vous savez, Éric, les hommes et les femmes, c’est pas pareil !”
    (…)
    Elle n’avait jamais eu l’intention de faire de l’avortement « un droit de l’homme » quasi constitutionnel. Elle avait défendu un texte de compromis, qui tentait de répondre à des situations urgentes. Elle n’était insensible ni à aux questions de conscience que cet acte posait ni aux préoccupations démographiques d’un Michel Debré. Dans son esprit, sa loi devait devenir inutile grâce aux progrès de la contraception.

    • @2018
      Il est vrai que, dans sa version originelle, pour criminelle qu’elle fût, la loi Veil était moins contraignante que sa version actuelle, retaillée selon la méthode du voleur chinois.
      Pour autant, 2 ans après la promulgation de cette loi, à la question d’une journaliste constatant un nombre invarié des avortements officiels (les autres étant aussi difficile à décompter que les immigrés clandestins), et lui demandant si elle regrettait cette loi, Mme Veil répondit laconiquement et sèchement “NON !”.
      Depuis, elle est rentrée successivement sous 2 coupoles : celle de l’Académie française, de son vivant, puis celle du Panthéon (accompagnée de son mari, seul cas dans l’Histoire de cette nécropole FM et républicaine), après sa mort.

  7. Nous sommes tant agressés qu’il devient difficile de vouloir l’indispensable changement tout en évaluant correctement la réelle opposition à ce changement.
    On peut, d’une part, attendre le miracle qui convertirait d’un coup tous les opposants à l’ordre naturel chrétien.
    On peut aussi, d’autre part, croire qu’un grand conflit entre bien et mal, immédiat, va permettre la renaissance de la France.
    Monsieur Zemmour ne joue pas sur ce terrain.
    Ayant, je crois, des convictions républicaines mêlées d’autoritarisme -conscient qu’on ne peut gouverner la France “qu’à poigne”-, il revendique une forme de bonapartisme ou de gaullisme façon “France d’avant” qui plait à son auditoire. Il est clair qu’un royaliste Bonaldien n’y trouve pas son compte !
    Cela dit, imaginons, en 2022, un candidat programmer l’abrogation de la loi Veil et suivantes, comme j’entends certains l’appeler de leurs voeux ; je pense qu’il ne recueillerait pas plus d’un quart des suffrages ! Simplement parce que trois électeurs sur quatre sont persuadés que ce droit est acquis et inaliénable, qu’au surplus il n’est pas déterminant sur l’horizon législatif. Ce constat, que je déplore, est directement la conséquence d’une cécité (voulue et entretenue) des causes racines de l’effondrement et de ses effets mortels à long terme, ajoutée à une propagande qui veut déculpabiliser les gens quant aux constantes atteintes à la vie (avortement, euthanasie, eugénisme…).
    Le drame du suffrage universel est qu’il faut séduire l’électeur. Le drame d’un pays en faillite est que tout électeur perd un peu plus à chaque élection (je mets de côté le 1% d’habiles nantis lauréats du système).
    C’est pourquoi aucun candidat ne va se brûler avec des sujets devenus “tabou” : avortement, peine de mort, Euro, frexit, et même immigration zéro, chacun étant tétanisé à l’idée de perdre un milligramme de son illusoire confort, cependant perçu comme étant très précaire.
    Une fois élu, grâce à de premiers résultats encourageants, une confiance populaire renaissante et comme une suite logique au redressement de la France, on peut espérer qu’une nouvelle politique de fond émerge enfin : ce fut tout le talent d’un Poutine, il lui fallut 20 ans, du génie politique et une poigne de fer, tout en étant à la tête d’un pays souverain.
    Alors oui, Eric Zemmour est loin d’être parfait mais il paraît constant et peut-être permettrait-il de faire le premier pas, puis le second, sur le bon chemin. D’où nous partons, si bas, et où nous voulons aller, si haut, il n’y a hélas pas de funiculaire !

  8. LSB, vous jouez à quel jeu ? Il est farouchement contre toute la dérives des dernières lois bioéthiques.
    C’est le plus compatible avec la DSE, mais démobilisons encore les électeurs catholiques… !

    • On ne joue pas.

    • “Il est farouchement contre toute la dérives des dernières lois bioéthiques”

      C’est ce que je pensais jusqu’à maintenant. Finalement, il était mieux quand il était polémiqueur (c’est plus facile). Il faut savoir convertir nos paroles en actes.

      Entre Zemmour qui cherche à se dédiaboliser et Marine qui cherche à se rediaboliser…Quelles misères on a pour la France.

    • Bravo Tonio ! Mais n’oubliez pas comme tout bon journaliste, d’expliciter les sigles quand vous en utilisez.

  9. Cette démocratie qui oblige même les bons a mentir par omission souvent ou a louvoyer pour gagner pourrit même les meilleurs.
    Notre groupe politique royaliste ” Alliance Royale” depuis 2004, ne cesse de travailler a convaincre nos compatriotes que ce sont les institutions de la France qu’il faut réformer non pas dans le cadre republicain mais bien dans un cadre royal pour leur donner une grande pérennité.
    Le changement de democratie est vraiment le premier chantier a mettre en plece en y retablissant le principe de subsidiarité réelle qui peut s’inspirer de la democratie equitable qui régissant la France dans ses provinces et communes et la plupart des pays europeens depuis le moyen age par les fonctionnements des corporations et des provinces protegee par les pouvoirs regaliens de la Royauté que sont la Justice et la Securite du Pays; la Justice justement permettait d’equilibrer par des privileges fiscaux les regions les plus demunies ( d’aiileurs la Republique elle-même en a repris un fonctionnement idepuis une trentaine d’annees par les zones privilegiees beneficiant de privileges fiscaux où les artisans peuvent plus facilement s’installer pour etre moins soumis a l’impot et rayonner ensuite dans leur travail a partir de leur siege professionnel) le Roi pouvait egalement regler les problemes d’exces de concurrence qui trop libre pouvait generer des comportements predateurs de certains phagocitant les moins fortunés et provoquant a terme l’apauvrissement general au sein de ceryains metiers comme c’est le cas actuellement. Les corporations avaient ce rôle régulateur et se chargeaient de réguler par “numerus closus” sous le regard attentif royal delivrant des patentes (reflechies) et avec la mise a contribution de Sa Justice qui pouvait être requise en cas d’abus de clientelisme.
    La democratie équitable dans le cadre de la Royauté héréditaire en primogeniture mâle, exercée en subsidiarité au sein des 4 grands corps sociaux pourra également regler plus sereinement les immenses problemes d’ émigration sauvage que La France subit actuellement.
    Ces propositions sont étudiées et proposées régulièrement par l’Alliance Royale, mais…en notre democratie qui attise épouvantablement les passions humaines et dont se servent les candidats pour les entretenir sans tenir compte du long terme et promettent de régler les problemes sur le court terme avec un regard constant sur le guidon des elections, nous continuons continuellement a courrir a la catastrophe.
    Pour engager une politique sur le long terme, la premiere chose, que ce soit en spiritualite comme en politique est de se poser, : d’arrêter toute nouveauté, toute proposition de loi, de gerer l’urgence, si c’est necessaire et intelligemment sans casser le tissu social et économique ce qui risquerait de générer la misère dans le peuple de France et certes regler fermement et rapidement le probleme de l’emigration , sans atermoiements paralysants car celui-ci est premier facteur de degringolade vers la misere de la majorité des Francais et encore plus des émigrés eux-meme qui sont venus naivement aveuglés par un miroir aux allouettes d’un apparent el-dorado de richesses factices, ET rapidement et parallellement de remonter le temps pour retrouver les temps où la societe marchait mieux et de chercher les causes qui ont fait dégringoler tout l’ensemble de celle- ci dans les lendemains qui déchantent afin, ayant trouvé celles ci d’abroger toutes les lois même si elles ont été faites avec les meilleures intentions de ceux qui en sont les inspirateurs sous apparence de Bien, qui ont provoqué toutes les conséquences actuelles constatées.
    Ensuite le travail pour commencer à restaurer une société equilibree et parallèlement le travail du Prince (le Roi qui a la pérennité du pouvoir en reflechissant en son conseil) sera de remonter par pallier le temps pour rechercher de proche en proche la cause de tous nos maux actuels (qui pourraient bien en ce qui concerne notre Pays l’obliger a remonter à cette periode de l’Histoire de France que les historiens ont appelé la Renaissance : qui vit le commencement de cette anti-philosophie spirituelle, amorale et faussement libertaire que l’on nomme Liberalisme, qui est pour la France le debut malgré les apparences trompeuses , le poison qui s’infiltra dans les rouages de notre Société.
    Des reformes supplementaires seront donc encore a prendre en amont pour trouver la veritable voie qui aurait du etre prise a partir de la cause premiere de tous nosvmaux afin de proceder a une restauration tranquille et vertueuse et sereine pour evacuer les rouages grippes de comportements certes anciennement installes mais ayant provoque sur le long terme des problemes recurrents dans les fonctionnements de notre Societe Francaise.
    Mais pour emtamer de telles reformes vertueuses une republique ne le peut que sur un territoire ne dépassant pas la taille d’une province (territoire et population de la taille de la Bourgogne par exemple ou en gros a l’étranger de la taille de la Belgique et de la Suisse) , Au dela il faut le Roi entouré de sa famille épouse et enfants et aussi pour son experience du conseil de sa mère l’ancienne reine epouse de son père, car un Roi en Sa Famille peut mieux appréhender l’ensemble de la société qui est assemblée de toutes les famille en ayant lui-meme les memes problemes familiaux que toute famille et aura plus de sollicitude pour l’ensemble des micro societes familiales qui font la structure des peuples de Ses provinces qu’il GOUVERNE EN . SON CONSEIL

    pour obtenir ce retour au Bon sens en France , il nous faut aussi , nous Francais anciens et de fraiche date (émigrés aimant la France) retrouver ou découvrir l’arme absolue que dans toutes ses apparitions Notre Souveraine totale de France qu’est la très Sainte Vierge Marie Mère de Dieu nous presse de prendre qui est la recitation journalière du chapelet (si possible médité au moins 1/4 h le 1er samedi du mois dans un de ses mysteres) à toutes nos intentions et particulierement le retour de la France a ses anciennes lois en conformité avec le proto commandement (interdisant ipso-facto et regulation non naturelle des naissances), avec le decalogue et en contradiction avec le commandement d’amour de Notre Seigneur Jesus Christ.
    A cette condition plus notre nombre a rier sera grand le Seigneur nous entendra et Par Sa Mere sauvera la France et la liberera de tous ses ennemis spirituels, immoraux et physiques.

  10. Publication au mieux inutile
    (aucun candidat sérieux n’a jamais proposé d’abroger la funeste loi IVG)
    au pire anti-Zemmour.
    Quel intérêt ?

  11. Il a raison, quelque part.
    L’avortement est effectivement un drame pour la mère qui le vit, et c’est sur ce plan qu’il est abominable sur le plan spirituel, parce qu’il est la négation absolue de l’amour de son prochain. Zémour est sur la bonne longueur d’onde.
    Après, sur le plan civil, faut-il sanctionner pénalement l’avortement? ce n’est pas acceptable dans notre société actuelle, indifférente au sort des avortats tant qu’on ne sensibilisera pas sur les conséquences dramatiques pour les mères, donc il faut savoir choisir ses combats. Zémour gère les priorités.
    Tant qu’on aura des lobbies activistes en faveur de l’avortement aux USA et aux différentes instances internationales, c’est à ce niveau qu’il faudra agir, avant de poser la question de la législation nationale. Après, le mouvement semble s’inverser aux USA, avec un Trump bis le vent peut se remettre à souffler dans le bon sens.

  12. Tous les électeurs sont libres et LSB le sait bien. LSB ne commente pas, n’influence pas dans ce cas-là, mais informe. Ce sont des tweets de Z lui-même, on ne peut pas faire plus objectif. Plus intéressant, toute l’émission est mis à votre disposition pour vous faire votre idée.

    A part le démariage et la loi Veil, il suppute déjà qu’il peut revenir sur tout le reste et c’est déjà beaucoup.

    Petit rappel : la loi Veil n’est pas celle du droit à l’avortement mais la dépénalisation (je ne dis pas que c’est bien) de celui-ci.

    Ca n’occulte pas le scandale indicible qu’est l’ivg de confort REMBOURSE par la Sécurité Sociale.

  13. Je m’adresse à ceux qui ne veulent pas Zemmour, vous aurez Macron2 ou Édouard Philippe : À vous de choisir ! Un « Le Pen » quel qu’il soit n’a aucune chance de passer au second tour ; si vous voulez rejouer 2002 ou 2017, libre à vous mais avouez que c’est un peu stupide de ne jamais apprendre de son expérience. C’est la France et les français que vous condamnez.

    Où alors, proposez un candidat qui ait une réelle chance d’être présent au second tour et de gagner : J’attends les noms…

    Il faut arrêter de faire les chochottes ou les précieuses ridicules ou de se cacher derrière son petit doigt. Les hongrois ont Orbán ; donc c’est possible !

    Sinon, vous assisterez à la mort de la France à petits feux et à son islamisation sans retour en arrière possible et vous en serez les responsables.

    N’oubliez pas cette phrase de Zemmour qu’aucun autre Président n’a prononcé depuis bien longtemps : « Les racines chrétiennes de la France sont une évidence » !

    D’ailleurs, il est soutenu par JF Poisson.

    • Exactement. Nous avons la droite la plus bête du monde, mais aussi les catholiques les plus bêtes du monde ! Houlala! Z n’est pas pour lavilavilavi, le leitmotiv du bon « catho » lecteur de famille chrétienne, alors c’est un vilain ! Non mais allez-vous un jour regarder l’état de la France avec autre chose que le petit bout de la lorgnette ? Ce qui est rigolo, c’est que d’habitude ces mêmes moralisateurs finissaient toujours par « la morale chrétienne m’oblige à voter Poisson » (et donc à voter pour un candidat à 0,1%). Là ils ne peuvent plus, et c’est Poisson lui-même qui les en empêche : honneur à lui qui a su s’effacer au profit du seul espoir (bien mince hélas) de ne pas remettre Manu sur le trône. Comme le dit un camarade plus haut : aucun Le Pen ne sera jamais élu. Aucun candidat anti-avortement n’atteindra jamais 2% non plus. Alors il n’y a que deux solutions : s’asseoir sous un pommier et attendre le retour du Roi providentiel (et il ne doit plus être bien loin, vu le stade où nous sommes arrivés), ou voter pour le seul qui a une minuscule chance de balancer Macron. Point barre !

      • Les catholiques pratiquants ne seront jamais les vaches à laits (expression qu’il aime tant utiliser) de Zemmour sans aucune garantie.

        Zemmour vient de faire la même erreur que Marine : croire que son électorat à droite lui est acquise ! ONLR !

        • Malheureusement : “Ceux qui continuent d’assister à la messe chaque semaine ne représentent désormais qu’1,8 % de la population française (parmi les 18 ans et +).”
          « Le mépris affiché pour les ultimes pratiquants est suicidaire » (la-croix.com)

          C’est l’ordre de grandeur du score de JF Poisson que je respecte et qui soutient Zemmour.

          Malheureusement, avec un tel score, ils ne seront effectivement jamais les “vaches à lait” de Zemmour, bien que leur influence aille bien au-delà des seuls pratiquants.

        • Il n y aura pas de garantie, il ne peut pas y en avoir. Soit nous optons pour un chef d Etat comme Orban (qui oeuvre pour la famille, pour la civilisation chrétienne, qui progressivement redresse le respect de la vie, en encourageant notamment les lois et les associations), soit nous attendons le prince charmant pendant que passent la GPA et l euthanasie.
          Je crois que la question de fond n est pas pour qui nous allons voter, mais dans les combats que nous menons, qui ne nous mettra pas de bâtons dans les roues.
          Je n attends pas de Zemmour qu il soit le fer le lance du mouvement pro vie, mais qu ils nous laisse mener le combat. Et ce serait déjà énorme. Moi aussi j aimerais un saint Louis. Mais à défaut un Louis XIV m irait très bien.

    • @Meltoisan

      Réponse à votre commentaire : N’oubliez pas cette phrase de Zemmour qu’aucun autre Président n’a prononcé depuis bien longtemps : « Les racines chrétiennes de la France sont une évidence » !

      Est-ce que Zemmour veut inscrire les racines chrétiennes de la France dans la Constitution comme le désirait Wauquiez ?

      Il y a finalement deux Zemmour : le Zemmour des plateaux TV qui était courageux et le Zemmour candidat et retourneur de veste. A part polémiquer sur Vichy et co, je ne vois pas à quoi sert Eric.

      Si Eric n’est même pas capable d’abroger la dernière réforme sociétale de gauche, comment il va faire sa politique d’immigration qui suppose de revenir sur des principes à valeur constitutionnels bien ancré depuis des décennies comme le droit au regroupement familial ?

      Poisson n’a pas encore donné sa position sur Zemmour. Il a tout intérêt à bien discuter des compromis avec Zemmour avant de se lancer si tôt sans aucunes garanties.

      • Tiens, vous faites bien de le rappeler : Que va faire Wauquiez ?

        Se présenter ? Appeler à voter Barnier, Pécresse, Bertrand … ? Se rallier à Marine Le Pen ? Rejoindre Macron ? S’effacer et disparaître ?

        … où rejoindre Zemmour et Poisson ?

  14. Pourquoi Zemmour devrait-il absolument convaincre les catholiques pratiquants ?

    C’est un électorat qui vote majoritairement pour Macron
    https://www.la-croix.com/France/Sondage-resultats-Europeennes-2019-catholiques-pratiquants-massivement-rallie-Macron-2019-05-27-1201024883

    Les mêmes qui ergotent sur telle ou telle déclaration de Zemmour n’ont pourtant pas de scrupules à glisser un bulletin LREM dans l’urne…

  15. Les échanges sur ce forum sont intéressants car représentatifs des discussions sur EZ dans notre entourage. Il divise la vraie droite mais seulement en apparence.
    La France est un énorme paquebot qui ne peut faire un demi-tour comme le ferait un dériveur. EZ amorce un important changement de cap, certes il ne vise pas dans un premier temps le cap que nous souhaitons tous ici mais il oriente le navire vers la bonne direction, c’est déjà très intéressant car il ouvre des débats qu’on croyait clos pour toujours, casse des certitudes imposées par un puissant lobby mondial, invite à réfléchir sur nos racines chrétiennes, défend le patrimoine France et réinitialise la vie politique trop sclérosée.
    Quel autre candidat permet cela et présente si bien ces options aujourd’hui ? Ne péchons pas par un excès de purisme ou d’idéalisme, EZ sera déjà 100 fois mieux que le Macron malfaisant et s’il nous en débarrasse, il aura pour ça notre reconnaissance éternelle !
    Réussira-t-il ce qu’il prétend faire pour notre pays ? Le chantier est ardu, convenons-en. Prions dans ce sens et ne soyons pas des obstacles au travers de sa bonne volonté.
    À ses successeurs de terminer ce qu’il aura initié en adoptant le cap dont nous rêvons pour notre France éternelle.

Publier une réponse