Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Eric Zemmour et l’avortement

Eric Zemmour et l’avortement

Nous l’avons déjà écrit, en affirmant, en octobre 2021, que l’avortement est un droit, Eric Zemmour n’a pas des convictions pro-vie.

Néanmoins, plusieurs déclarations viennent tempérer cette position, et ce de façon constante :

  • En janvier 2021, encore éditorialiste sur CNews, il estimait qu’en se précipitant pour permettre aux femmes d’avorter, le gouvernement pose problème
  • En octobre 2020, à propos de la proposition de loi toujours en discussion, il soulignait la déclaration du Pr. Nisand, expliquant que c’est brutal et cruel : “on détruit le cerveau de l’enfant. Ca fait froid dans le dos. Ceux qui proposent cet allongement sont les mêmes qui sont sensibles à la cruauté envers les animaux !
  • En 2014, face à Alain Duhamel, il osait déclarer que l’avortement ne libère pas la femme
  • En février 2010, alors chroniqueur sur RTL, il dénonçait la énième campagne pro-avortement, rappelant que depuis 35 ans sont pratiqués en moyenne 200.000 avortements par an : cela représente 7 millions de personnes ! Il notait aussi que 72% des avortements sont pratiqués sur des femmes sous pilules. La généralisation de la contraception n’a pas entrainé la quasi disparition de l’avortement, contrairement à ce qui a été dit. Il dénonçait aussi les propos de Madame Bachelot sur l’avortement comme composante de l’offre de santé:

    “mais enfin, tomber enceinte serait-il donc une maladie grave?” “On parle de l’avortement comme d’une opération de l’appendicite, [c’est] macabre“.

    “On songe, effrayés, que nous avons tous été des foetus: après tout le foetus n’a pas de statut pénal en France, on peut le tuer tant qu’il n’est pas sorti du ventre de sa mère. Bref on se dit rétrospectivement qu’on l’a échappé belle: on a eu de la chance, beaucoup de chance

Partager cet article