Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Eric Ciotti : “les adhérents ont voulu simplement dire que notre famille politique devait être à droite, sans s’en excuser”

Eric Ciotti : “les adhérents ont voulu simplement dire que notre famille politique devait être à droite, sans s’en excuser”

Arrivé en tête à la primaire LR, Eric Ciotti souligne dans VA qu’il n’est pas Macron-compatible, contrairement à Valérie Pécresse :

Je crois que les adhérents ont voulu simplement dire que notre famille politique devait être à droite, sans s’en excuser, avec fierté et fidèle à son histoire. J’ai mis le cap à droite dans cette élection. Je suis porteur d’une opposition sans concession, sans compromission au pouvoir macronien. Moi, je n’ai pas voté Emmanuel Macron au second tour en 2017, j’étais présent au Trocadéro. C’est cette droite que j’incarne et que je veux voir gagner au second tour parce que je suis sûr que je suis le seul à pouvoir, demain, incarner le rassemblement des électeurs de droite, de tous les électeurs de droite de France qui adhèrent aux valeurs de droite.

Vous étiez l’outsider. Personne ne s’attendait parmi les observateurs à ce que vous parveniez à l’emporter au terme de ce premier tour. Est-ce une prime à la fidélité et à la constance de vos convictions ?

C’est bien sûr une campagne de vérité sur la situation du pays, de clarté, je le redis, sur les alliances : jamais d’alliance avec Macron. Je l’ai démontré dans ma ville et ma région, et une campagne de courage pour porter le seul projet de rupture profonde dont notre pays a besoin, une rupture avec une forme de conformisme. Moi, je ne souhaite pas qu’on prolonge simplement les lignes, que l’on fasse un peu mieux – ce qui n’est pas très difficile – que n’a fait Emmanuel Macron. Je veux faire radicalement différent au service de la restauration de l’autorité républicaine, de la défense de notre identité et notamment contre l’islamisme et de la promotion d’une véritable liberté économique, avec des baisses massives d’impôts et de dépenses publiques.

Ni Michel Barnier, ni Xavier Bertrand ou encore Philippe Juvin n’a appelé à voter pour vous. Est-ce un barrage ? Est-ce une surprise que personne ne vous rallie ?

Non, parce que je porte une ligne radicalement différente. On l’a vu pendant les débats. Une ligne différente sur le positionnement : je suis le seul à ne pas avoir voté Macron en 2017. J’aurais, malheureusement si les circonstances analogues devaient se produire, la même attitude et je me battrais pour qu’elles n’arrivent pas. Et puis, je suis le seul à porter vraiment, je le dis, un projet de rupture, le seul à parler de la fin du regroupement familial, du retour au droit du sang, du retour de la double peine, le seul à proposer la suppression de l’impôt sur les successions, de la baisse massive de l’impôt sur le revenu, une baisse d’impôt et des charges. […]

Et à propos de Valérie Pécresse :

Elle est plus au centre que moi, c’est sûr ! Contrairement à elle, je n’ai pas voté Emmanuel Macron en 2017. Et puis, moi, je suis toujours resté dans ma famille politique…

Pas elle…

Elle en est partie parce que notre famille était trop à droite. C’est une différence idéologique qui n’est pas négligeable. […]

Partager cet article

13 commentaires

  1. Bravo, mais il a les francs maçons contre lui, alors !!!!!

  2. Après la victoire de Pécresse, s’il aime vraiment la France il devrait rejoindre Zemmour.

  3. Encore un qui vit en apesanteur! Certes son score est tout à fait honorable mais les autres, ceux “qui ne sont pas de droite et s’excuse de l’être”, représentent tout de même 75% des votes! 75 % qui, prenant ses critères, ne sont donc pas très à l’aise avec l’idée d’être de droite. Au surplus il déclare comme preuve de “droiture”: “j’étais au Trocadéro et je n’ai pas voté Macron”. Peut-on rappelé que l’animateur principal du Trocadéro a annoncé urbi et orbi à 20h05 son ralliement à Macron. Argument qui fait pschittt… Et que Ciotti a voté Muselier en juin dernier au lieu de Mariani. Peut-on rappeler aussi pour quelqu’un qui veut (et c’est très bien) supprimer les droits de succession que l’homme du Troca qu’il a soutenu a lourdement taxé les plus-values immobilières pénalisant ainsi de nombreux commerçants ou chefs d’entreprise qui ont vu leurs retraites amputées de ces lourdes taxes en cas de revente.Tous les centristes des 75% actuels de LR étaient aussi au Troca. Quant à l’abolition de la double peine qu’il veut abolir, c’est son mentor de l’époque, Sarkozy, qui l’a fait voter. Et ainsi de suite du droit du sang promis par Chirac et ses sbires mais jamais adopté. On ne peut pas compter sur ceux qui ont créé les problèmes pour les régler, même si Ciotti n’est pas contingent de tous. Il se démarque certes des autres mais ses appels à référence à des personnages douteux à l’aune des idées de droite décomplexée sonne très creux et le desservent. La seule solution: claquer la porte et rallier le Z.

    • Vous avez raison, évitons la ciottimania, tous ces LR ont été imprégnés des idées libérales et progressistes de l’UDF de sinistre mémoire dont le chef, Giscard, a précipité la France dans les griffes de l’avortement, de l’immigration débridée puis de Mitterrand.

      • Ne pas oublier Chirac : 1974 non à l’immigration, et puis vote du regroupement familial. Je pense que c’est le fourbe Chirac qui a détruit le RPR. N’oublions pas Mme Yvonne de Gaulle qui a poussé son mari vers la loi Neuwirth. Et plus globalement c’est la vague nihiliste et la croyance irrationnelle matérialiste issue des Lumières.

  4. Que M. Eric Ciotti, remarquable de loyauté, soit récompensé pour sa droiture. Et, bien sûr, sa compétence, sa valeur.
    C’est lui qui peut rassembler les droites, pour remporter l’élection présidentielle si importante.
    Madame Pécresse, arrivée seconde, s’est empressée de tenir des propos méprisants vis à vis des Français du “Front national ” pour elle, et ce n’est pas ce que l’on attend d’une Présidente de tous les Français.
    Elle est “coachée ” par son père, son mari, etc, vit dans le souvenir de M. Chirac qui ne fut un modèle sur aucun plan. Elle a quitté son parti d’origine pour y revenir, ne l’oublions pas, par ambition personnelle.
    Un peu plus d’indépendance serait souhaitable pour construire l’image de la “femme puissante” qu’elle voudrait faire passer. Il lui faut connaître le temps de l’ échec et de l’épreuve qui révèle véritablement la force de caractère.
    La région qu’elle préside lui convient fort bien, et ainsi elle aura le temps de veiller sur ses enfants. L’un d’eux a tout de même connu un triste épisode, faut-il le rappeler.
    Une journaliste a rappelé un mot de Françoise Giroud à propos des femmes qui sont arrivées à leur seuil de compétence.
    Et c’est céder à la facilité que d’en appeler au vote des femmes parce qu’elle est une femme. Non !
    J’aimerais voir sur le perron de l’Élysée, le sourire de M. Eric Ciotti. Et non les petits tailleurs étudiés de Mme Pécresse. Il.lui reste beaucoup à faite pour améliorer les transports, la sécurité, etc, en région parisienne.

    • Mme Pécresse fait carrière et son mari est mouillé dans la vente de Général Electric. Elle veut le poste de Premier Ministre du Gamin et inaugurer des écoles avec des jeunes filles voilées.

  5. Aucune confiance en cette dinde bourgeoise Pécresse pas très intelligente, dont le rictus qui lui tient lieu de sourire en dit long sur ses pensées réelles. Quant à Ciotti, n’avoir pas su comprendre qui était Muselier et l’avoir soutenu aux régionales est une faute impardonnable.

    • @Cro-Magnon
      Incontestablement, avoir soutenu Muselier (l’éolienne) contre Thierry Mariani n’a pas été le choix le plus judicieux de Ciotti.
      Vieux routier de la politique (15 ans de mandats divers jusqu’à être un des trois questeurs de l’Assemblée nationale), il me laisse le sentiment désagréable de faire du sarkozysme pour appâter le chaland de la droite de conviction : reprendre des propositions majeures de Marine ou de Monsieur Zemmour et, une fois élu, se tourner vers la gauche et renier toutes ces promesses.
      Avec l’autre candidate, on est fixé : faire du macronisme recouvert d’une couche BCBG ( Beau C*l Belle Gueule).
      Et si l’un de ces deux prétendants remportait la finale le 24 avril prochain, peut-on s’attendre à un ris-mec de 97 ?

    • N’oubliez pas qu’ils sont LR et néoLR, donc dans l’oligarchie du système mondialiste dissolvant.

    • D’accord avec vous, je trouve Pécresse profondément insincère, tout sonne faux chez elle, pas d’amour de la France chevillé au corps, aucun intérêt.

  6. Dans un sens, il serait heureux qu’il soit désigné par les électeurs LR plutôt que Dame Pécresse car il est plus proche des idées d’une vraie droite.
    Cela dit, si c’était le cas, nous aurions 3 candidats à droite qui seront perdants : Ciotti, Zemmour et Le Pen.
    En revanche, si c’est Pécresse qui gagne, on peut espérer un ralliement de Ciotti à Zemmour (est-il autorisé de rêver ?). A mon avis, c’est la seule chance qui permettrait à Zemmour d’être au second tour, même si c’est encore insuffisant pour l’emporter.
    C’est bien le problème de la Droite : trop morcelée pour y arriver. Là-dessus, je rejoins Ménard qui prône, sans succès malheureusement, une union des droites, seul moyen de pouvoir reprendre le Pouvoir, comme l’a fait Mitterrand en 1981. Depuis, ce ne fut qu’une “fausse droite” avec Chirac et Sarközy.

  7. Oui : Pécresse est une ‘chance pour la France’. En effet les LR pro Ciotti vont voter Zemmour et les non Ciotti vont voter Pécresse. Macron baissera. Donc on aura quatre candidats autour de 18% : Z, P, L, M. Pécresse est bien une chance pour la France.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services