Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Entre Sarkozy et Royal : quelle différence ?

On a vu déjà que les candidats à la candidature au PS se rejoignaient sur l’essentiel : le mariage et l’adoption par des homosexuels. Reste aujourd’hui à savoir ce qui distingue une Ségolène Royal d’un Sarkozy, par exemple. Lors du meeting au Zenith, Royal a déclaré :

"Une France métissée, c’est une chance et c’est notre avenir. […] Quand on rentre dans une salle où tout le monde est blanc, on se dit que quelque chose ne va pas…"

Presque mot à mot ce que déclarait Valérie Pécresse, porte-parole de l’UMP, au journal Le Monde le 23 août dernier :

"Notre avenir est la construction d’une société métissée".

Michel Janva

Partager cet article

11 commentaires

  1. Je suis toujours amusé de voir les familles de ces grands tenants de la “multiracialité”:Il n’ y a que des Blancs…
    Faites ce que je dis…

  2. pour le 1er tour des élections, c’est :
    CQFD

  3. Le méissage, ça ne se décrète pas, sauf à imaginer que serions tous des robots.
    On aimerait que nos “politiques” s’intéressent à des choses plus concrètes, plus importantes.

  4. hmmmm le métissage, c’est bon, ça sent le chaud, le soleil des tropiques, les épices et le boibandé, les vacances au Club, c’est beau comme un village global…
    quand même plus sexy que du tout blanc ! le tout blanc ça fait froid et ça manque de variété, en plus ça rappelle l’antisémitisme et le colonialisme, alors!

  5. Une société métissée, pourquoi pas, les mélanges entre peuples existent depuis des siecles.
    Une société qui perd ses racines via le metissage et l’absorption de la culture de l’integré, là c’est problematique!
    Pour ma part, je ne suis pas choqué de voir une personne “noire” avec une personne “blanche” faire des enfants, si les moeurs qu’ils adoptent et qu’ils transmettent sont ceux du pays dans lequel ils vivent.
    Ce qui est révoltant c’est que l’on conspue nos bals populaires, nos fetes de la sardine et de la cougourde, nos danses et musiques traditionnelles, les qualifiants de rétrogrades, beaufs, ou crétines au profit de la fete du raî, des journées de la menara, du bal populaire en boubou pastel et autre culture importée qui n’est pas celle de nos ancetres, suffit!

  6. Le plus drôle c’est que les tenants du métissage “absolu” (plus de noirs, de jaunes, de blancs, rien que des métis) ne se rendent pas compte qu’ils sont complètement dans le refus de l’altérité. Alors qu’ils nous serinent à longueur de temps qu’il faut “s’ouvrir” à l’autre, à la différence.

  7. @guru
    Il faut compléter la loi GAYSSOT : en interdisant le blanc, son apologie et la contestation des crimes commis en son nom, on fera reculer le danger hitlero-nippon.

  8. Que le métissage ne soit toléré, c’est normal. Mais que certains l’érigent en modèle c’est une autre.
    Les gens qui disent cela le font en France, et non pas au fin fond de l’Afrique! Cela signifie qu’on peut être trop blanc, mais jamais trop noir!
    Donc, ces soi-disants antiracistes sont en fait racistes.

  9. Plus de 97% des habitants de cette planéte ont les yeux sombres et les cheveux noirs; moins de 3 % ont les yeux clairs et les cheveux clairs.
    C’est encore trop pour certains, qui veulent anéantir à jamais cette diversité humaine, et la remplacer par un seul type humain, qui aura bien évidemment les cheveux noirs et les yeux sombres.
    On se souvient de l’étonnement des orientaux qui ont abordé les côtes gauloises, voici plus de deux millénaires; ils ne connaissaient pas ce type humain, si différent à leurs yeux, et il est lisible dans l’Histoire des peuples que cette différence leur étaient insupportable.
    Les européens veulent rester européens chez eux; cela est respectable, et doit perdurer comme ils le souhaitent. C’est le droit des peuples à se déterminer.
    On sait que les néandertaliens ont disparu, sans doutes exterminés par les homo sapiens sapiens.
    En sera-t-il de même pour les européens, dans leur propre Pays ?

  10. Cette ecervelée de ségoléne est en train de préparer aux européens le même sort que ces malheureux Ainous au Japon : Une minorité spoliée de sa terre et de son Histoire, repoussée dans des confins inhospitaliers.
    Les ainous sont un peuple caucasien poussés à une lente agonie par des envahisseurs asiatiques.
    Le métissage tel qu’il est pensé en France est un délire idéologique qui présuppose l’existence de races, qui trahit même une obsession du caractére racial, et donc un déni conflictuel de la figure paternelle. Il serait bon qu’elle recherche dans son histoire personnelle ce qui la pousse à nier sa propre réalité anthropologique.
    Les chinois en Chine ne se métissent pas; les indiens en Inde ne se métissent pas. Ce sont pourtant les 2 superpouvoirs du XXIéme siécle.
    Les africains en Afrique ne se métissent pas.
    Pourquoi est ce le seul peuple européen, affligé d’une natalité faible, qui doit absolument se métisser ?
    Qui l’a décidé ? Pourquoi ?

  11. je rejoins guru et pef
    pourquoi n’entend on jamais d’appel à métisser la Chine ? Alors que si demain 1.5 milliard d’humains se métissaient avec le reste des couleurs du monde, ça ferait un pas de géant dans le sens de l’antirascisme ! Quel progrès pour l’humanité !
    plus sérieusement, il est certain que proner le métissage généralisé des populations revient à refuser la diversité, puisque le résultat ne peut être qu’un monde monochrome.
    Mais les antiracistes se moquent de cette évidente contradiction. Leur motivation profonde, outre effectivement un rejet profond du père génétique (“du passé faisons table rase” + crise d’ado mal grandi façon 68), vient du bon vieux “Dieu est mort”.
    En effet, les différences ethniques sont par définition héritées à la naissance sans que l’individu n’ait eu son mot à dire, ni ne puisse rien y changer (à part Mickael Jackson). Ceci est doublement révoltant pour le moderniste, car primo ça prouve qu’il y a autre chose que l’Homme, sinon un dieu, au moins une Mère Nature plus puissante. Secundo c’est un obstacle pour son éternel projet de Tour de Babel, c’est à dire une société mondiale, avec des projets pharaonique pour vénérer l’homme-dieu.
    A noter que c’est cette même philosophie qui nourrit la recherche scientifique sur le clonage et les cellules souches, lesquels visent 1.à maîtriser cette insolente vie qui vient d’ailleurs et 2.à repousser cette non moins insolente mort qui humilie l’homme-dieu.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services