Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / France : Société

Enseigne la haine aux enfants au nom de “l’anti-haine”

Ad Il suffit de regarder sur ce reportage photos, la moyenne d'âge des porteurs de pancartes et les slogans de la manifestation interdite contre l'islamophobie.

Autre raison de voir ces bambins ici : envoyer des enfants en première ligne d'une manifestation permet de mettre les forces de l'ordre dans l'embarras. Quelle preuve de courage si c'est le cas…

(merci à DR)

Partager cet article

9 commentaires

  1. Au-delà de l’attitude victimaire habituelle («A TA haine…» : la meilleure des attaques commence par la défense) et de la mise en première ligne des ‘victimes’ (enfants, voilées… en posture de boucliers), comment ne pas relever dans les slogans présentés en lien (YouLP) :
    – La reconnaissance explicite à l’attention de tous les Français, même ceux qui veulent aujourd’hui les nier, de leurs racines chrétiennes : «[…] tends […] joue» : nul doute en effet que les tenants de la bien-pensance ordinaire ne demandent eux aussi pardon (eux seuls, probablement) ;
    – Le mensonge élevé en vertu (Taqqiya) : «[…] vivre ensemble est la seule voie», «Musulman et citoyen», alors qu’en Occident l’assimilation, bannie et dénoncée, n’est le fait que d’une minorité montrée du doigt et qui, le moment venu, rentrera de gré ou non dans le rang ;
    – L’utilisation opportuniste de la ‘tolérance’ démocratique («[…] ma religion c’est mon choix* et mon droit […]»), afin de mieux saper la démocratie, système honni ;
    – La haine enfin, mais l’article du S.B le spécifie déjà, par l’affirmation du projet réel (martial), enfin clamé haut, fort et clair : «[…] et si l’un de nous deux doit tomber je resterai debout»…
    Quelle est la nature de l’aveuglement qui frappe nos concitoyens ?!
    (Je dispose -que l’on se rassure- de quelques éléments de réponse…)
    A l’évidence, certains ambitionnent le rôle dévolu au scorpion dans la fable orientale : entraîner les autres Hommes dans les abysses de leur échec.
    “Saint Michel Archange, défendez-nous…”
    * Qui ose vraiment le croire ?
    (P.S : Je viens de relire ‘La Menace Stroumpf’, un ‘Le Camp des Saints’ en B.D…)

  2. Cela ne fait-il pas partie de “leurs habitudes”? Cf la guerre Iran-Irak, la marche verte du Sahara, etc.

  3. Comme les embarcations qui arrivent à Lampédusa,les femmes et les enfants d’abord que les hommes ont jeté par dessus bord pour sauver leur peau
    Les islamistes”mâles” se sont toujours cachés derrière des femmes et des enfants, c’est connu.

  4. A l’époque de la guerre d’algérie, lors des manifestations des algériens, les femmes et les enfants se trouvaient toujours en tête des manifestants. Rien n’a changé…

  5. La technique des enfants en première ligne ne marche que face à des opposants civilisés.Ils le savent. C’est ainsi qu’a commencé l’intifada…

  6. Ne touche pas a mon islam..kaffir….
    Soumission ou alors…..

  7. Ces méthodes sont utilisées dans nos pèlerinages et manifestations pro-vie… certes, ces évènements sont autorisés, donc les enfants ne servent pas “d’otages”, mais le but est le même: montrer au public la jeunesse des défenseurs de la cause…

  8. Anecdotique sur le lien extrême gauche islam radical :
    Au moment même où il publiait son torchon « Israel, Sarkozy et les juifs », Blanrue se convertissait à la religion mahométane.:
    « L’islam est devenue la spiritualité des révolutionnaires au service de la vérité et de la justice contre le nouvel ordre mondial. »
    http://www.drzz.fr/blanrue-embrasse-lislam-slurp-par-nina/#more-13427

  9. « A ta haine je ne tends pas ma joue, et si l’un de nous deux doit tomber je resterai debout »
    Ils ne disent malheureusement pas autre chose que ce que disait Pasquin le 26 mars dans l’Homme Nouveau http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/03/mettre-une-droite-avant-de-tendre-la-joue-gauche-.html
    Tendre la joue gauche, ça n’est pas attendre le prochain coup avec des yeux de cocker devant son bol de croquettes. […] En aucun cas cela nous exempte de livrer les batailles que notre devoir d’état nous commande.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services