Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Encore une

Une quoi ? Et bien une taxeAprès l’annonce d’une taxe sur les revenus du capital dédiée au financement du revenu de solidarité active (RSA), le gouvernement doit créer prochainement un nouveau prélèvement, destiné à renflouer les caisses de la Sécurité sociale. Il s’agit d’un forfait social que devront acquitter les employeurs sur les sommes distribuées au titre de l’épargne salariale. La mesure avait été dévoilée fin juillet par les ministres du Budget, Eric Woerth, et de la Santé, Roselyne Bachelot, lors de la présentation du plan d’économies pour l’assurance maladie.

Cette taxe devrait s’élever à 5% et rapporter environ 1 milliard d’euros.

Michel Janva

Partager cet article

9 commentaires

  1. Quand on vous dit que M. Sarkozy de je ne sais plus quoi est de gauche!
    Allez-vous finir par vous rendre à l’évidence?
    Tous ces braves gens n’arrêtent pas de faire des plans pour la Sécu!
    Et le trou est toujours de plus en plus profond!
    Il serait peut-être temps de prendre le problème à la base, et d’adopter de vraies solutions :
    1-Limiter le coût des médicaments.
    2-Supprimer les visiteurs médicaux.
    3-Pénaliser lourdement les docteurs distributeurs automatiques.
    4- Nationaliser les laboratoires les plus pénalisants !
    Il faut réaliser que le secteur médical n’a plus vocation à soigner mais à nous pomper du fric !
    Et ce, quel que soit le danger des médicaments mis sur le marché qui souvent n’apportent aucun plus médical, mais un grand plus financier pour les laboratoires !

  2. C’est bien ce que j’écrivais sur le SB dans l’article sur le RSA : tout ce que savent imaginer nos “zélites”, c’est une nouvelle pompe à fric / usine à gaz.

  3. -Limiter le coût des médicaments.
    2-Supprimer les visiteurs médicaux.
    3-Pénaliser lourdement les docteurs distributeurs automatiques.
    4- Nationaliser les laboratoires les plus pénalisants !
    Mais c’est l’électorat UMP que vous allez
    traumatiser! vous n’y pensez pas !

  4. “Il faut réaliser que le secteur médical n’a plus vocation à soigner mais à nous pomper du fric !” Ouh ! les méchants médecins… pourquoi pas les qualifier de “gros colons” tant qu’on y est. “Ils ne pensent qu’au fric… Pas de profits sur la santé”. Et puis le samedi soir à 23 h, vous chercherez vainement quelqu’un de compétent pour vous enlever une saleté dans l’oeil, ou examiner votre gamin qui démarre une méningite. C’est avec ce type de raisonnement que Mugabe dans l’ancienne Rhodésie, a fait disparaitre l’agriculture et que Mao, le grand timonier, a rélégué des hopitaux entiers dans des grottes à la campagne, parce que les méchants médecins de Pékin soignaient les nantis …Quand vous aurez une panne de “secteur” médical et que les méchants labos déposeront leur bilan, il sera trop tard pour pleurer.

  5. Il faut aussi demander les vrais comptes :
    – qui (des entreprises d’état) ne paie pas ses cotisations ?
    – combien y a-t-il de personnes prises en charge (ex.c.m.u.) sans avoir jamais cotisé ?
    Plus on nous ponctionne et le trou est toujours plus grand… cessons d’etre crédule avec ces annonces à répétition et demandons les vrais chiffres !!!! M’est avis que le trou n’existe pas… c’est encore une excuse pour prélever dans le porte monnaie des français !!!!

  6. To /Monrose
    Inutile de ressortir Mao Ze Dong ou Mugabe , et pourquoi pas Staline ?
    En France tout le monde est assujetti à la Sécurité Sociale , qui avec les mutuelles constituent le client final de tous les professionnels ( libéraux ) de santé . Il est donc normal que l’on recherche un équilibre entre les prestations et les revenus qui en résultent .
    “Et puis le samedi soir à 23 h, vous chercherez vainement quelqu’un de compétent pour vous enlever une saleté dans l’oeil, ou examiner votre gamin qui démarre une méningite”
    C’est déjà le cas et l’on se retourne sur l’hôpital public et les services d’urgence . Parce que les liberaux sont généralement indisponibles sur ces créneaux horaires . Faites donc un sondage d’opinion auprès des français moyens .

  7. à Monrose,
    Votre humour est un tantinet grinçant!
    Feriez-vous parti de la caste médicale?
    De plus vous êtes un brin subversif en me prêtant des propos que je n’ai pas tenu!
    Je n’ai jamais dit ou même pensé que les médecins étaient méchants!
    Et je ne vois pas le rapport avec les « gros colons » à moins que vous fassiez une allusion anatomique ?
    Vous parler de la désertification médicale le samedi soir à 23h00 !
    Mais c’est déjà là mon bon monsieur, à cette heure là il n’y a que les urgences ( qui portent bien mal leur nom !)
    Le médecin de famille d’autrefois qui avait la vocation, je n’en connais plus !
    Ils se sont fonctionnarisés.
    Ils n’ont plus la Foi dans leur vocation, leur mission
    Quant au rapport avec Mugabe, Mao, je ne vois pas très bien ou vous voulez en venir, et tout ça me paraît pour le moins excessif.
    Et tout ce qui est excessif……….
    Je veux encore croire qu’il y a des exceptions à ce noir tableau, mais comme toute exception, elles sont rares !
    Désolé de vous avoir déplu, docteur, mais pour un problème de cette importance, il faut des solutions drastiques et arrêter l’hémorragie à la base.
    Une taxe de plus, une taxe de moins, c’est juste pour amuser le peuple, et lui faire croire qu’on agit.
    Ce n’est pas pour solutionner le problème.
    Mais quant on sait que le milieu médical est gangrener par les francs-maçons, on comprend beaucoup mieux qu’il ne faille surtout pas trouver de solutions réelles.
    Trop d’intérêts partisans en jeu !
    Le docteur Sarkozy est un médicastre !

  8. le terme “secteur médical” est bien commode ^pour mettre dans le même sac, les médecins ( ah ! le pouvoir médical …); les caisses, les hopitaux, les cliniques et j’en passe.
    Savez vous combien rapporte une clinique bien gérée ? 4 %. Savez vous combien de cliniques ont fermé leur porte, sans même céder leurs lits ? Savez vous le parcours du combattant d’un étudiant en médecine actuel, avec son internat qualifiant , seul contre 5.000,qui, à 23 ans environ, vous envoie à l’autre bout du pays, pour avoir une qualification qui ne vous interesse pas spécialemnt ? Le système, fondé en 1945 par idéologie pure et destiné au départ aux seuls salariés, était voué dès le départ à la démesure et à l’ingérable. Quand vous joignez la démagogie à l’irresponsabilité, vous aboutissez tôt ou tard à la catastrophe. Vous avez la médecine que vous méritez. L’Etat a mis son nez dedans et vous récoltez ce que vous avez voté depuis 1945. Je vous pose une simple question: votre chère bagnole est elle remboursée par la sécu ? L’essence, les réparations sont elles remboursées à 100 % ? Non, peanuts. Or le budget bagnole est grosso modo le budget médical du français moyen.

  9. Evidemment, le problème est insoluble quelles que soient les mesures. Mais si l’on commençait par supprimer les aides et la SS (sauf urgence) à ceux qui ne cotisent pas, aux clandestins et autres ‘touristes”?…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services