Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Encore une liberté qui va mourir dans l’Union européenne

A moins d'un sursaut (pétition), la santé est et doit rester un marché (future directive THMP) :

Mtl "L'Union Européenne s'apprète à interdire la médecine natuerelle en soumettant chaque plante au même processus d'approbation que les médicaments pharmaceutiques.

Les dossiers sont extrèmement complexes et coûteux à monter, hors de la portée des petits producteur. Aujourd'hui, c'est le romarin qui est sur la sellette. Au Canada, il est interdit de cultiver des herbes médicinales dans son jardin, sous peine de poursuites judiciaires.

C'est ainsi tout un pan de notre culture traditionnelle dont l'Union Européenne veut nous priver.

L'association qui lutte contre ce texte a réuni les fonds pour entamer une procédure. Elle a besoin de signatures pour légitimer sa démarche. Le silence assourdissant des médias doit encourager à relayer son appel. C'est d'encore une partie de nos racines qu'on nous prive".

A découvrir : la santé à la pharmacie du Bon Dieu en vente dans toutes les bonnes abbayes et librairies.

Partager cet article

17 commentaires

  1. mais de quoi s’occupent ces gnomes de Bruxelles. Ca suffit maintenant, la dictature a assez duré.

  2. Mais que font les “verts” ?
    Hé, D. C. B. tu dors ?

  3. corroborer SVP
    il n’y a aucun fait dans cette pétition

  4. Les interdictions frappent aussi la France concernant, par exemple, le purin d’orties qui est un vrai médicament pour le jardin…

  5. Le manque à gagner des laboratoires est plus important que la santé des gens.
    On est vraiment gouverné par des gros nuls pour ne pas comprendre que les plantes sont plus économiques car PAS REMBOURSEES PAR LA SECU EN DEFICIT CHRONIQUE !!!!!!!!
    Alors les ECOLOS, on vous entend pas crier c’est pourtant naturel de se soigner par les plantes !!!!!!!!!

  6. Voilà quelques réflexions sur le sujet qui circulent sur le net :
    “derrière la fameuse pétition pourrait bien se trouver, par exemple, l’Alliance for natural health (son site: http://www.anh-europe.org/), basée à Londres qui s’est d’abord constitutée pour batailler contre une précédente directive européenne, celle sur les compléments alimentaires: en mettant de l’ordre à ce marché là, l’UE faisait perdre des millions à ce gang de charlatans.”
    A propos, la directive, vous l’avez lue j’espère, avant d’exprimer votre indignation (elle est ici: http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=CELEX:32004L0024:FR:HTML)
    Bon, je suis d’accord, elle n’est ni très adroite, ni très nuancée. Elle partait d’un bon sentiment (mettre de l’ordre), mais elle risque au passage de mettre sur la paille de quelques préparateurs de tisanes bio.
    Pourtant, l’herboriste Thierry Thévenin, que notre “Christelle” cite dans son sermon, a jugé utile de publier un démenti, entre autres sur le site Nature et Progrès (http://www.natureetprogres.org/communiques/actu145.pdf).
    Tiens, tens, il aurait donc été absusivement cité…
    L’eurodéputée Michèle Rivasi, également citée, a apporté cette précision, qui dédramatise quand même un peu, non?
    Bonjour,
    La directive2004/24 relative aux herbes médicinales traditionnelles, à laquelle vous faîtes référence, a été adoptée en 2004. Elle avait alors pour objectif d’introduire une procédure d’enregistrement simplifiée pour les plantes utilisées à but thérapeutique, tout en prévoyant une période transitoire pendant laquelle cet enregistrement n’était pas nécessaire.
    Cette période transitoire, prévue pour 7 ans, touche à sa fin en avril 2011 ; c’est, je crois, l’origine de vos inquiétudes.
    En soi cette législation ne fait pas obstacle à l’introduction d’une herbe médicinale sur le territoire de l’Union européenne, puisque seul un enregistrement préalable est imposé. Cette législation vise en fait l’instauration d’un meilleur encadrement de la circulation, ainsi qu’une meilleure répertoriation des produits concernés, afin de s’assurer de leur provenance, et de les reconnaître dans la médicamentation. Cela ne vise pas leur interdiction a priori.
    Il est vrai cependant qu’il existe des difficultés quant à la procédure d’enregistrement. Certaines organisations l’estimant inadaptée ou trop coûteuse, notamment pour de petits producteurs.
    Pour cette raison, les élus d’Europe Ecologie seront très vigilants sur les conditions d’application de cette directive au cours des prochains mois, en particulier les membres du groupe Verts / ALE qui participent aux travaux de la Commission “Environnement, santé publique et sécurité alimentaire” du Parlement européen, compétents en la matière.
    Ces derniers ont d’ores et déjà déposé une question parlementaire sur le sujet auprès de la Direction Générale “Santé et protection des consommateurs” de la Commission européenne début octobre. Nous communiquerons sur le sujet dès que nous aurons reçu une réponse de la Commission.
    En espérant avoir répondu à vos interrogations,
    Bien cordialement,
    Bureau de Yannick Jadot, Nicole Kiil Nielsen et Michèle Rivasi
    Députés européens Europe Ecologie – Verts / ALE

  7. Nous voilà encore une fois victimes de ce libéralisme sans bornes… Cette mesure fera la joie des grands groupes pharmaceutique!
    Cela me rappelle, dans un autre cas de figure, l’interdiction depuis 2006 de donner la recette du purin d’ortie ou des méthodes naturelles permettant de protéger son potager… A qui profite le crime? Aux industries agricole bien évidemment, qui se sont mis à vendre du purin d’ortie puisque les particuliers ne peuvent plus en faire!
    Ouvrons les yeux, il ne s’agit pas seulement de nous retirer une part de notre identité, mais bien de nous faire payer tout, y compris les produits que nous pouvions faire nous même!

  8. c’est une directive qui date tout de même de 2004 !
    et le communiqué de cette fameuse association est très tendancieux.
    Il y a un problème de fonds avec la directive, certes, mais il faut raison garder.
    Voir pour compléter son information le site
    de Thierry Thévenin, président du syndicat des producteurs de simples.
    http://www.syndicat-simples.org/actualites
    J’espère qu’il mettra au point un texte signable et rigoureux, ce que n’est pas le cas de la pétition qui circule sur internet.

  9. J’écrivais il y a quelques mois que l’Union Européenne s’inscrivait dans la succession de l’URSS, en plus soft, mais aussi totalitaire. Les goulags n’existent pas encore, mais…..

  10. Si je comprends bien (ou mal), les champs de lavandes provençales et autres cultures vont disparaître.
    Depuis plus d’un an, je me soigne avec des huiles essentielles surtout contre les états grippaux, parfois contre l’insomnie (Marjolaine) et la dépression (Orange douce).
    Quand au Lavandin, il soigne à lui tout seul pratiquement tout.
    Aucun produit chimique (non naturel) et parfois 100% BIO dans les Huiles Essentielles.
    Après les racines chrétiennes, celles des plantes multimillénaires.
    Et tout çà pour une histoire de gros sous ! ! !

  11. Ne peut-on pas, comme les Britanniques, décider au plan national et non accepter toutes les directives de Bruxelles ?
    Leur refus est récent (15 jours environ) mais vraiment intéressant.

  12. Mais d’où ça vient cette affirmation qu’ “Au Canada, il est interdit de cultiver des herbes médicinales dans son jardin, sous peine de poursuites judiciaires” ?
    J’y suis au Canada, jamais personne n’est venu inspecter mon jardin, et je n’ai jamais entendu parler d’une telle interdiction.(référence s.v.p.)
    D’ailleurs, la police a déjà assez de travail à chercher par hélicoptère les plants de “pot” cachés dans les champs de maïs; et puis, il faudrait leur donner une telle connaissance botanique! Sans compter qu’il y a beaucoup des plantes sauvages dans les champs et forêts canadiens qui sont médicinales (ginseng, thé des bois, echinacea…) Alors bonne chance s’ils essaient seulement de nous empêcher de nous soigner avec les simples.

  13. L’UE nous a habitués aux usines à gaz et la directive de 2004 en question n’échappe pas à la règle. Cependant la façon de l’interpréter me semble relever de la désinformation et de la manipulation.
    Le botaniste Thierry Thévenin est cité pour rendre l’interprétation crédible. Or il a démenti dès l’automne 2010 la «rumeur».
    Cette pétition c’est de l’indignation facile, dans l’air du temps. Mais je ne suis pas certain, qu’avec les arguments employés, elle serve vraiment la cause qu’elle veut défendre.

  14. Ma conclusion : vrai ou pas (tout n’a pas l’air vrai, en effet), restons vigilants, ils sont bien capables de nous faire un coup tordu comme ça…
    A quand l’interdiction de faire son propre compost ? au motif que rien n’est contrôlé ni dans le contenu, ni dans le processus ?

  15. “Nous voilà encore une fois victimes de ce libéralisme sans bornes.”
    C’est clair : soumettre des commerçants à un processus de régulation qui va rendre leur activité plus difficile, c’est du libéralisme.
    Est-ce qu’on pourrait se mettre d’accord une fois pour toutes pour utiliser le mot libéralisme dans son vrai sens, et non comme synonyme de caca / méchant / vilain / pas beau / j’aime pas ?

  16. L’union européenne est artificielle : elle ne peut donc pas supporter ce qui est naturel.

  17. On ne peut pas à la fois voter pour l’Europe (UMP-PS-PC-VERT) et ne pas vouloir des directives que les élus majoritaires font passer. Cela me rappelle un peu la manif des SOSS contre la privatisation de La Poste dont la directive européenne qui la prévoyait avait été signée par Jospin. Dans la vie, on ne peut vouloir une chose et son contraire. On se renseigne avant….

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services