Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Encore un plan de lutte

Encore un plan de lutte

Elisabeth Borne présentera le 30 janvier un plan de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations. Il n’est pas certain que la christianophobie soit prise en compte…

Profitant ignoblement du suicide du jeune Lucas, 13 ans, dont les parents affirment qu’il était harcelé en raison de son homosexualité, Elisabeth Borne a indiqué qu’elle “présenterait la semaine prochaine un plan de lutte contre les discriminations” :

“Le combat pour l’égalité des chances, c’est briser les inégalités de destins, (…) c’est la lutte contre les violences sexistes et sexuelles, c’est la lutte contre les discriminations”.

Ce plan fait suite à celui de mars 2018 présenté par Edouard Philippe, qui mettait notamment l’accent sur la lutte contre les contenus haineux en ligne.

Elisabeth Borne juge que le sexisme perdure en France, notamment avec des “réflexes masculinistes” (sic) chez les jeunes hommes. Un rapport du Haut conseil à l’égalité

“renvoie à plusieurs sujets, notamment à la vision de la sexualité chez les jeunes. Et je pense que l’énergie que le ministre de l’Education nationale met à repenser l’éducation sexuelle est la bienvenue dans ce contexte”. “Ensuite il y a certainement encore à agir (…) pour avoir moins de stéréotypes de genre, y compris dans l’orientation”.

Partager cet article

6 commentaires

  1. la “lutte contre les inégalités” est un outil maçonnique efficace pour démolir la civilisation, pour abolir le bon sens;
    pour consolider l ‘idéologie licrasseuse et répandre sa pollution.

  2. Elle n’a pas autre chose à faire cette incapable sinon sortir des c…… de ce style, je pense que pour tous ces charlots du gouvernement leur cerveau est leur entre-jambes. Un tas de cloportes tels le micron

  3. La récupération politique du drame de ce malheureux adolescent est légitime pour Mme Borne.
    La “récupération politique” de l’assassinat de Lola était une ignoble manœuvre politicienne de l’extrême-droite xénophobe, raciste…

  4. un gouvernement borné.

  5. La lutte contre la christianophobie n’est pas une priorité républicaine, car la République ne défend que les ennemis de l’Église et de la France : republica delenda est !

Publier une réponse