Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / France : Société

Encore un cimetière profané

Quand la violation du silence des tombes chrétiennes entretient celui de nos responsables politiques et religieux. Et pourtant la haine de la religion catholique est ici flagrante. Aucune plainte n'a été déposée pour ces faits remontant à la semaine dernière : n'y at-il pas de curé, de maire?

Cim "Des crucifix brisés, des croix tordues, un christ arraché, des
plaques funéraires renversées. Triste spectacle au cimetière de Romette,
où au moins dix-huit concessions ont été profanées le week-end dernier.

Aucune
inscription n'a été retrouvée dans l'enceinte du cimetière ou alentour.
Le ou les auteurs des dégradations s'en sont pris avant tout aux croix.
Une quinzaine d'entre elles ont été abîmées. La croix de calvaire en
fer forgé qui dominait l'aile Est, datée de 1824 et perchée à deux
mètres de haut, a même été descellée et traînée au sol
.

Dimanche, c'est le calvaire dressé devant l'église qui avait été
retrouvé par terre.
C'est le lendemain que le maire délégué de Romette a
appris ce qui s'était passé au cimetière. Robert Vincent est consterné :
« C'est lamentable. Ce sont des incidents graves, qui vont au-delà de
l'incivilité courante. C'est sensible, c'est un cimetière, ça touche les
gens au plus profond d'eux-mêmes. » (…)

Hier, aucune plainte n'avait encore été déposée au commissariat. Le
service des cimetières de la



Ville de Gap doit contacter les familles concernées pour les inviter à
porter plainte".

Addendum 13h30 : Les auteurs des faits ont été retrouvés par les gendarmes. Que tout le monde se rassure, les deux ados ont agi sans "considérations antisémites, politiques, religieuses ou tout autre
comportement sectaire.
Ils ont agi sans motivation particulière, plus
par désœuvrement et par jeu". Ouf, l'incident est clos pour nos édiles… :  les motivations ne sont pas idéologiquement incorrectes, les faits ne sont donc pas graves. Scandaleux et totalement pervers.

Partager cet article

5 commentaires

  1. C’est vrai.Il y a deux sortes d’incivilité:la « courante »,la forme ordinaire en somme du culte de soi.Il y a la forme « pas courante »,la forme extraordinaire,profanatrice ,déicide,qui atteint Dieu en plein cœur et veut en détruire l’image.Au fond tout est affaire de liturgie…Ici on sait « qui » est le liturge qui manipule ces gosses…Lui aussi a ses fraternités..Parce Domine.

  2. « Les deux ados ont agi sans considérations antisémites. »
    Ah oui, on respire. Ils ont brisé des croix chrétiennes. Mais l’important est de s’assurer qu’il n’y a pas d’intentions antisémites derrière. On nage dans la langue de bois la plus surréaliste.
    Donc, si je comprends bien, c’est grave de s’attaquer aux Juifs (ce que je ne songe nullement à nier), mais s’attaquer aux catholiques, là, c’est open bar, faites ce que vous voulez.
    Ces gens sont-ils totalement abrutis ? Comprennent-ils eux-mêmes les paroles qui sortent de leur bouche ? Ou se moquent-ils ouvertement de nous ?

  3. Ils se moquent, n’en doutons pas.

  4. Ce n’est que le début.Nous n’avons encore rien vu.Pour finir ce sera à nous et aux personnes consacrées qu’ils s’en prendront…Ne riez pas.

  5. @ Lahire: correction: on nous DIT qu’il n’y a pas de motivations sectaires, donc pas de problèmes…
    Cette formulation montre bien l’hypocrisie de ces médias de M…

Publier une réponse