Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

En 25 ans, le nombre de prêtres a baissé de 3,5%

C’est le chiffre qu’a annoncé le Vatican aujourd’hui. Ce chiffre peut paraître faible, au vu de la seule Europe. En effet, sur cette période, celle-ci a perdu 20% de ses prêtres, a contrario de l’Afrique (+ 86,4%) et l’Asie (+ 74%).
Il est vrai que la situation de certains diocèses de France est problématique : par exemple, celui de Bayonne qui a du fermer son séminaire n’aura plus que 64 prêtres dans 20 ans contre 360 aujourd’hui.

Mais l’annuaire pontifical de 2005 faisait état de 112 373 séminaristes en 2003, soit une baisse de moins de 300 par rapport à 2002. D’autre part, il y a certaines régions du monde où les séminaires sont pleins. Enfin, il existe des séminaires non-diocésains qui connaissent un nombre d’entrée considérable, que ce soit, par Cdaexemple, les Légionnaires du Christ ou encore l’Institut du Christ-Roi qui a reçu 30 novices à la dernière rentrée scolaire.

Cela ne doit pas cacher la véritable crise que connaît l’Eglise, non une crise des vocations (le Seigneur appelle toujours les ouvriers à Sa vigne), mais une crise des réponses.  Il nous reste à prier (litanie pour obtenir de saints prêtres), le Seigneur se laissera toucher.

"Seigneur, donnez-nous des prêtres,
Donnez-nous de saints prêtres,
Donnez-nous beaucoup de Saints prêtres".

Lahire

Partager cet article

4 commentaires

  1. C’est juste.
    Il nous faut prier pour nos futurs prêtres, mais surtout pour de Saints prêtres catholiques, loin des miasmes et des sirènes du monde, délivrant la Vérité (et non composant avec elle pour des gains oeucméniques illusoires), au plus grand bénéfice des fidèles.

  2. Il est bien évident que les séminarsites baissent la situation dans les séminaires est insupportable… La chasse aux tradis est toujours ouverte et les pires accusations sont portés contre eux pour les faires craquer… Cela n’est pas imaginaire, j’ai été viré après 7 ans de séminaire… les séminarsites qui témoignent d’un amour de la tradition ou d’un attachement infléxible au Pape sont brocardés par des prêtres encore englués dans des schémas soixantehuiards…

  3. Cette crise n’at-elle pas commencé il y a environ… 40 ans?
    et la nouvelle pentecote de Vatican II?

  4. 2 points à noter :
    1) les instituts et communautés “exigeantes” et respectueuses du sens du sacrée ont un problème dans leur séminaire : un problème de manque de place (cf. Communauté St Martin) car ils sont pleins, comme les églises dont ils ont la charge
    2) il existe un nombre non négligeable de prêtres mis “au placard” pour cause d’ultramontanisme. Ces prêtres n’ont pas de paroisse car ils défendent les idées de Rome à l’encontre de leur Evêque, ils ne trouvent pas de lieu pour célébrer la Messe, même pas dans certains instituts de vie religieuse desservis par un vieux prêtre. Il ne faut pas changer les habitudes.
    Alors le manque de prêtres en France, personne ne veut s’y attaquer comme il faut.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]