Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

En relisant nos maîtres: Pierre Château-Jobert

Conan (son surnom dans la Résistance) allie la gloire et le côté « mytho » du parcours d’officier para : Cnon appelé en 1936, colonel en 1956, promis aux étoiles (stagiaire du CHEM en 59), commandant d’un bataillon SAS en 43, sautant sur Port-Said à la tête de son régiment en 56 ; à la cohérence doctrinale d’un Jean Ousset, à qui d'ailleurs il doit beaucoup.

Nous osons affirmer qu’il est l’officier français qui a le plus approfondi l’étude politique, philosophique, et finalement métaphysique des guerres que la République lui a fait mener, en en tirant des conclusions pratiques. C’est bien à ce titre qu’il figure dans la rubrique « en relisant nos maitres ». Cela n’est pas allé de soi, comme lui-même l’a toujours répété. Confronté aux manifestations de la Révolution (Libération, Indochine, Algérie), c’est au fil des constats et des interrogations sur le pourquoi, et le "pour quoi" des combats, que cet homme d’action a construit sa réflexion, par tâtonnements successifs, mettant sa peau au bout de ses idées, et s’efforçant sans cesse de mettre ses actes d’officier en cohérence avec la doctrine politique et sociale catholique, qu’il a découverte chemin faisant.

Mort en 2005, il laisse une œuvre doctrinale ramassée, dense, cohérente, et toute tournée vers l’engagement, autour d’un principe de pensée et d’action : la Contrerévolution.

Feux et lumière sur ma trace : son autobiographie, passionnante et d’une grande valeur pédagogique car elle allie le récit des exploits militaires à l’exposé des questionnements puis du cheminement intellectuel et spirituel de Conan.

Le manifeste politique et social, exposé des fondamentaux de ce l’ordre politique et social naturel, sur I-Moyenne-2948-manifeste-politique-et-social.net les bases de la doctrine catholique.

La doctrine d’action contrerévolutionnaire (DA), exposé méthodique des façons d’agir concrètement pour lutter contre la Révolution sous toutes ses formes, chacun dans son milieu social et professionnel naturel

La confrontation Révolution-Contrerévolution, déclinaison de la DA pour les temps de troubles graves et de clandestinité. C’est le seul de ses ouvrages qui ait un peu vieilli, car rédigé dans le contexte à la possible invasion soviétique des années 70/80.

A ces quatre fondamentaux il convient d’ajouter, la Voix du Pays réel, et SCOR (SOS contre la Révolution), sorte de compendium du manifeste, de la DA, et d’éléments de description historique de la Révolution dans l’esprit du « Pour qu’Il règne » de Jean Ousset, avec beaucoup de citations très utiles.

« La Contrerévolution, c’est le contraire de la Révolution » cette formule ramassée de Joseph de Maistre, que  Conan cite dans la DA, résume toute sa pensée dont on peut citer ces quelques extraits.

« Tout ce qui va à l’encontre de la dignité de l’homme et porte préjudice à ses vrais droits ou à l’accomplissement de ses devoirs, est l’expression d’une révolte contre l’ordre naturel : c’est la Révolution."

"La Contrerévolution s’oppose à toutes les formes de la Révolution en vue de rétablir un ordre conforme à une juste conception de l’homme, de l’économie sociale et de la communauté humaine."

"Si on entend par Révolution une négation de toutes les valeurs d’Etre (…) la Contrerévolution qui est son opposition, a tout le sens positif, constructif, que contient l’affirmation du principe d’Etre ; et son côté destructif des manifestations du mal n’est que secondaire."

L’entretien donné en 1976 au mensuel Lecture et Tradition, et relaté ici, vous permettra en quelques minutes de mieux connaitre ce maitre dont les principes ont toutes les qualités pour constituer la colonne vertébrale et l’unité d’action des insurrections légitimes d’aujourd’hui – si, précisément, nous ne voulons pas qu’elles servent la Révolution !

Partager cet article

9 commentaires

  1. Merci de rappeler la mémoire du Colonel, “reparti dans sa clandestinité” le 29 décembre 2005. Paix à son âme.
    Ses deux derniers livres, “Feux et Lumière sur ma trace” (sous-titré “Faits de guerre et de paix”) et SCOR (SOS COntre la Révolution), sont des ouvrages à compte d’auteur.
    Il y a encore quelques exemplaires à Chiré-en-Montreuil et à la librairie Dobrée à Nantes.
    Egalement auprès de l’ADIMAD, 68 traverse des Loubès 83400 Hyères-les-Palmiers – Tél.: 04.94.57.52.91 – Fax: 04.94.57.68.65 – Courriel: [email protected]

  2. Château Jobert était un brave. Je respecte d’autant plus sa pensée qu’il était comme moi disciple de Jean Ousset. Néanmoins, je regrette son choix terminologique de se situer dans une “contrerévolution” car dans ce terme, comme dans celui de “conservateur”, ou celui de “résistant”, il y a encore trop d’ambiguïté.
    Un ami rebelle réactonnaire.

  3. Comment l’Occident creuse sa tombe
    “Après avoir publié, voici un an, un petit livre remarquable et remarqué, « L’islamisme, vrai visage de l’islam*», Hamid Zanaz a publié un nouveau livre, qui est le recueil d’une série d’entretiens réalisés avec divers spécialistes de l’islam en Europe.
    Le titre est très explicite, très exact, et, hélas, très pertinent dans l’ère où nous sommes présentement : « Islamisme : Comment l’Occident creuse sa tombe*».
    Dans une introduction concise et claire, Hamid Zanaz dresse un certain nombre de constats que chacun devrait dresser, mais que, face à l’intimidation médiatique, nul ou presque, désormais, n’ose mettre par écrit, ni même énoncer, de peur de subir anathèmes et exclusions.”
    Guy Millière: http://www.dreuz.info/2013/12/comment-loccident-creuse-sa-tombe/#comment-304057

  4. à Candide :
    Le colonel insistait à tout bout de champ sur la forme en DEUX MOTS : CONTRE-REVOLUTION.
    Lisez son SCOR, vous y verrez que le colonel n’y a aucune ambiguïté. Il était le contraire d’un révolutionnaire et prônait à ce titre le contraire de la révolution.

  5. Bel article! Bel hommage! Donnez-nous un très bon article sur Hélie de Saint Marc. Lire leurs Voix est un extraodinaire fortifiant par les temps qui courent.

  6. Quel aubaine que vous publiez cet article!
    Je viens justement de commencer sa Doctrine d’action contrerévolutionnaire! Et au fur et à mesure des pages, en effet aucune ambiguité, tout est clair et concret dans ses textes.
    Toute personne, d’autant catholique, qui scande “ONLR” depuis un an devrait avoir cet ouvrage en livre de chevet, cette doctrine répond parfaitement à ce que nous vivons aujourd’hui, elle pose les bonnes questions et pousse par sa lecture à vraiment se donner les moyens d’aller jusqu’au bout de notre combat..
    Non vraiment, ce livre est plus que d’actualité! Merci et honneur à vous, Pierre Chateau Jobert, priez pour nous!

  7. RIP .Il y a encore beaucoup à tirer de ses conseils d’organisation des cellules de résistance.Nos catacombes en ont absolument besoin.Pas de grands “machins” vite infiltrés.Des cellules motivées discrètes, solidement formées ,sont ,le jour venu, très efficaces avec des objectifs concrets,locaux etc…à lire et à relire et à mettre en pratique….Interdits aux romantiques et aux rêveurs

  8. Excellente cette rubrique. Merci.

  9. Il n’était pas écrivain malheureusement, ce qui fait que sa prose est difficile à lire… mais la substance de son œuvre est malgré tout conséquente…
    À lire sans restriction : ça devrait servir bientôt à l’heure où la Contre-Révolution se met en place !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services