En prévoyant 100 000 personnes, Manuel Valls est un irresponsable et un incompétent

De Jean-Gilles Malliarakis :

"[…] Honte à ce ministre d'origine trotskiste puis socialiste
strauss-kahnien, reconverti désormais en croque-mitaine faussement
droitier : ses services prévoyaient 100 000 personnes le
22 mars, il en reconnaît 300 000. Il est donc, quoiqu’il arrive
responsable du débordement.

Honte aux désinformateurs qui ont propagé cette prévision afin
de démobiliser et de décourager les opposants, le mensonge des
"100 000 prévus" se retrouve jusqu'au site internet du Figaro.

Honte aux trafiquants de demi-vérités du quotidien Le Monde
osant parler d'associations "fantômes" et de "coquilles vides" pour des gens qui se sont retrouvés 500 fois plus nombreux que les
adhérents susceptibles d'être rassemblés par les associations gauchistes que le
même journal encense et que les contribuables subventionnent, souvent sans le
savoir.

Honte finalement à ce régime dont la seule différence avec son
ancêtre jacobin est qu'il ne guillotine pas. Il ne guillotine pas, parce qu'il
n'en a pas le courage : mais il fait tout pour calomnier, pour salir et
pour exclure.
[…]"

19 réflexions au sujet de « En prévoyant 100 000 personnes, Manuel Valls est un irresponsable et un incompétent »

  1. Tonton Jean

    Ce régime ne guillotine plus, mais il applique la remarque de Camille Desmoulins qui déclarait: “Ce sont les despotes maladroits qui se servent des baîonnettes, tout l’art de la tyrannie est de faire la même chose avec des juges”. La révolution en est à ce stade opératoire.

  2. Egmont

    Bravo Monsieur,et merci de nous rapeller que l’occupant de la place Beauvau que même une partie de la droit molle encense (allez savoir pourquoi) est un ancien trotskiste ! Comme dit l’adage “chassez le naturel, il revient au galop”.
    Valls démission !

  3. Dritani

    Les professionnels du crime portent aujourd’hui un drôle de bleu de travail.
    Jadis ceux qui gazaient des femmes, des enfants et des vieillards portaient des habits noirs mais étaient habités par la même idéologie.

  4. c

    Il faut aussi penser que les “coquilles vides” des associations pro-gouvernementales sont subventionnés par nos impôts et ne peuvent absolument pas vivre (surtout avec leur train de vie) de leurs plus que rares cotisants.
    Par contre tous les Français qui ont manifesté le 24 ont eu des charges (voiture, bus, logement hôtel éventuellement, etc)qui ne sont absolument pas défrayés ni même ne donnent droit à une diminution d’impôts!
    Bref ce sont sans doute des “sous-citoyens”!

  5. Exupéry

    Savoir à l’avance qu’une foule (que l’on sous évalue intentionnellement) sera tellement comprimée qu’elle ne pourra, physiquement, que déborder du périmètre imparti, ce n’est pas de l’incompétence, c’est de la provocation froidement préméditée.

  6. stephe

    Il ne fait nul doute que pour le pouvoir et son relais médiatique nous ne sommes rien, les intouchables si ce n’est les parias de la république. Surtout si par surcroit vous êtes catholiques vous ne méritez que le mépris. Ceci jusqu’à nier votre existence avec 1800000 ectoplasmes dans les rues. A leurs yeux nous n’existons pas, pis nous n’avons aucune valeur.

  7. ODE

    @c: paradoxalement, je crois que c’est pour cela que la force et l’espérance sont de notre côté: totalement libres, nous ne dépendons d’aucune subvention pour vivre. Or ce n’est un mystère pour personne: il n’y a plus d’argent. Les subventions se raréfient déjà dans les milieux culturels, qui pourtant sont d’habitude choyés par la gauche.
    Bientôt, très bientôt, ce sera la banqueroute, alors notre force éclatera: tous ces subventionnés ne pourront plus survivre, mais nous, avec nos forces, nos réseaux, notre foi, oui.
    Ils crieront, mais les dirigeants socialistes auront déjà rejoint d’autres cieux plus cléments… Alors il faudra user à nouveau nos forces pour reconstruire ce qu’on pourra.

  8. LAROCHE

    Je ne sais plus dans quel topic un commentaire dit que face à la répression policière il faut venir avec du gel-lacry comme eux pour les gazer aussi !
    On peut ajouter : venir aussi avec des masques à gaz (bien voir que certains risqueront plus l’asphyxie avec leurs propres masques mal ajustés et par manque de pratique).
    Cependant si on agit ainsi alors la réponse policière ira crescendo… voire en cas de débordement et de violence, par du tir à balle réelle dans la foule ! Il y a un texte passé en douce à l’été 2012 qui semble t-il l’autorise sous conditions.
    Cependant les conditions (même subjectives) peuvent être vite réunies ! 6 Février 34 : combien de morts, combien de blessés… par balles ??
    Je ne pense donc pas très raisonnable de prôner une telle extrêmité sauf à être complètement inconscient !

  9. blablabla

    Comment avaient ils soit disant pu prévoir que 100 000 personnes?Ils pensaient vraiment que les 700 000 (nombre objectif qui ne dépend ni des organisateurs,ni de la pp)personnes qui ont signé la pétition de cese allaient rester chez eux ce dimanche?

Laisser un commentaire