Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Culture

En marche contre la culture

En marche contre la culture

De Benjamin Leduc :

Dans la ville de Valenciennes, dirigée par Jean-Louis Borloo de 1989 à 2002, puis par Dominique Riquet jusqu’en 2012 et depuis par Laurent Degallaix (LREM), la culture est bien malmenée. Cette ville, anciennement appelée l’Athènes du nord, est la patrie de Carpeaux, Ruffin, Pujol, Brasseur, Jonas et tant d’autres. Depuis l’avènement de monsieur Degallaix, de nombreuses activités culturelles ont subis de graves atteintes, énumérons-les.

Le musée des Beaux-Arts, fondé en 1782, avec les œuvres des artistes du valenciennois disposait d’un conservateur d’Etat (donc payé par l’Etat). L’administration Degallaix a préféré nommer un conservateur payé par la ville, et qui ne tient pas compte du passé artistique de la ville. Désormais, le musée met en valeur le même type d’œuvre que n’importe quelle musée, ignorant les artistes locaux qui avaient fondé le musée. L’ancien mont de piété qui avait vocation à devenir une annexe du musée des Beaux-Arts est en train de devenir une résidence privée.

La bibliothèque municipale de Valenciennes qui est le plus grand centre d’archive au nord de Paris a été transformée en médiathèque municipale. La conservatrice d’Etat (qui faisait de la bibliothèque une bibliothèque d’Etat) a été congédiée pour être remplacée par une directrice de bibliothèque payée par la ville. Il est désormais impossible aux chercheurs en histoire de consulter les archives de Valenciennes, là où auparavant, des personnes venaient même des Etats-Unis pour les consulter. La salle des jésuites, anciennement dédiée à la recherche, et que les enfants considèrent comme la bibliothèque de Poudlard, est actuellement dédiée à l’évènementiel, on y célèbre des mariages et des vernissages, mais plus de recherche.

Au niveau des associations à visée culturelles, la municipalité de monsieur Degallaix s’est également bien illustrée, l’adjoint à la culture, monsieur Cappelle, a réussi à se mettre à dos chacune d’entre elles. Ces associations sont pourtant nombreuses sur Valenciennes, nous citerons « Les amis du musée », l’ « Association Généalogique Flandre-Hainaut » ou le « Cercle Archéologique et Historique de Valenciennes et de son arrondissement » (CAHV). Parmi les bassesses à l’encontre du CAHV, nous noterons le comportement déplacé de monsieur Cappelle lors du vernissage d’une exposition en septembre dernier, et l’arrêt brutal de la même exposition annoncé le lendemain. Par la suite, la subvention municipale du CAHV n’a pas été reconduite. Face au tollé, monsieur Degallaix a déclaré qu’il s’agissait d’une erreur et que la dite subvention serait mise à l’ordre du jour du prochain conseil municipal (qui aura lieu bien sûr après les élections municipales). Pour les lecteurs hors du Valenciennois, et qui souhaitent soutenir de telles associations, je vous invite à retrouver la plus proche de chez vous dans l’annuaire du CTHS (https://cths.fr/an/annuaire.php).

Peut-être qu’un musée fondé avant la Révolution, un centre d’archives national ou des sociétés savantes vous semblent plutôt élitistes dans une ville moyenne. L’accès à la culture du plus grand nombre est également mis à mal avec la disparition du bibliobus, qui permettait aux personnes ne pouvant se déplacer d’avoir accès aux ouvrages de la bibliothèque.

Comment expliquer cette marche contre la culture ? Tout est pourtant annoncé dans les propos d’Emmanuel Macron : “Il n’y a pas de culture française. L’art français je ne l’ai jamais vu.”. A partir de là, nous comprendrons aisément le sape des organisations culturelles par les municipalités « En Marche ».

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!