En Inde, les échographies favorisent l'avortement sélectif

La généralisation des échographies pratiquées à l'aide de machines à ultrason bon marché importées de Chine a entraîné une recrudescence du nombre des avortements sélectifs, en permettant de connaître le sexe du fœtus à moindre coût. Conséquence, le nombre de filles indiennes est aujourd’hui de 914 pour 1.000 garçons, contre 927 en 2001.

Laisser un commentaire