Bannière Salon Beige

Partager cet article

Communisme / Pays : Chine

En Chine, le planning familial vend des enfants

Pour faire respecter la politique de l'enfant unique, les autorités chinoises enlèvent les bébés à leur famille et les vendent à des familles étrangères.

C Yang Libing, un pauvre travailleur, a un fils et une fille, laquelle vivrait aujourd'hui aux États-Unis. Cette dernière a eu 7 ans cette année. En 2005, elle est enlevée à ses parents par les autorités locales du planning familial et envoyée dans un orphelinat. Son père et sa mère ne pouvaient pas payer l'amende prévue pour avoir eu un deuxième enfant. On l'appelle ici «compensation de soutien social». En leur enlevant leur fille, les services officiels entendaient les punir, mais aussi alimenter les caisses du gouvernement local. De nombreux enfants ont ainsi été «vendus» par des intermédiaires, pour aboutir dans les bras de familles étrangères persuadées d'accueillir un orphelin. Selon la presse chinoise, le bureau du planning familial­ pouvait recevoir des centres d'accueil 1000 yuans (108 euros) ou plus par enfant «livré». Ces centres pouvant eux-mêmes gagner 2500 euros pour un enfant adopté à l'étranger.

Dans certaines provinces de Chine, des histoires terribles racontent le drame des parents transgressant la règle de l'enfant unique. Avortements forcés, pressions sur l'emploi, démolition du domicile, tous les moyens sont parfois employés. Les enlèvements d'enfants par des criminels pour les revendre sont un fléau en Chine. Mais cette fois-ci, l'administration est directement en cause.

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services