Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

En 2013, Benoît XVI pensait qu’il n’avait plus que quelques mois à vivre

En 2013, Benoît XVI pensait qu’il n’avait plus que quelques mois à vivre

Alors que l’hérétique théologien suisse Hans Küng est mort mardi 6 avril à l’âge de 93 ans, le secrétaire du pape Benoît XVI révèle

« Quand Benoît XVI s’est retiré au printemps 2013, nous pensions lui et moi – je peux l’avouer aujourd’hui – qu’il n’avait plus que quelques mois à vivre, sûrement pas huit années. Or tout s’est passé autrement. »

Contestataire de “l’infaillibilité” du pape, pro-avortement et pro-euthanasie, Rome avait interdit en 1979 à Hans Küng d’enseigner la théologie. En 2010, Hans Kung avait exigé que le pape Benoît XVI fasse son “mea culpa” sur la façon dont les affaires d’abus sexuels avaient été gérées. Hans Küng n’avait pas épargné l’attitude de l’épiscopat allemand, secoué par une série de révélations d’abus sexuels anciens commis par des membres du clergé. Au sujet de l’épiscopat allemand, en pleine crise doctrinale, Mgr Gänswein estime que

« L’Église catholique elle-même est dans une crise profonde – avec une grave fracture interne comme elle n’en a pas connu depuis des siècles ».

Concernant la crise sanitaire, Mgr Gänswein a lu les rapports sur

« les foules qui se pressent chez les psychothérapeutes, les terribles dommages collatéraux et le nombre alarmant des suicides, un sujet qui reste strictement tabou ».

Partager cet article

10 commentaires

  1. Mais pourquoi Benoît XVI s’est-il laissé vacciner ? Ce pape émérite qui est un admirable intellectuel, un musicien, un théologien de haute volée, un croyant éclairé, un homme ” doux et humble de coeur” comme son divin Maître, son acceptation d’un vaccin inconnu est un mystère pour moi. Il est peut-être un saint.

  2. Des 2 papes, c’est lui que je choisis.

  3. “… tout s’est passé autrement”. Si un lien semble établi entre la fausse impression et la démission, c’est bien là le problème! Tout s’est passé autrement.Incompréhensible démission qui a mis l’Eglise dans une situation catastrophique. D’après les indiscrétions lues ici ou là, on sait maintenant que le cardinal Bergoglio était le Poulidor de l’élection de Benoît XVI, donc il était à peu près certain qu’il remporterait une élection au moment de cette énigmatique démission. Benoît XVI, pardon imbéciles de post-modernes, Benoit 16, n’avait pas eu le temps d’imprimer assez sa marque sur la Curie pour “sortir” un candidat de sa veine. D’où ma question accusatrice j’en conviens: d’où est-ce qu’un pape qui pense n’avoir plus que quelques semaines à vivre quitte le navire, d’autant plus que le nom du capitaine suivant était connu? Comment pouvoir oser penser qu’il ne vous reste que quelques semaines à vivre? Nonobstant tout le bien que l’on peut penser ce ce saint homme, l’Histoire de l’Eglise lui comptera cette gravissime erreur. A moins qu’il n’y ait d’autres raisons secrètes encore.

    • Le fait que les terminaux CB du Vatican aient été coupés pendant un mois et rétablis le 12/02, soit le lendemain de cette renonciation m’a toujours laissé songeur.

      • Benoist XVI n’était pas assez obéissant pour les organisateurs du N.O.M., ils ont donc fait ce qu’il fallait pour qu’il soit contraint de partir. Cela dit, je remarque qu’il est toujours là, et je prie de toutes mes forces pour qu’il soit toujours là lorsque le règne d’un certain Bergoglio s’achèvera.

  4. On aurait certes penser qu’il renoncerait d’être pontife ‘Émérite’ mais au contraire il doit avoir ressentit un soulagement en abdiquant celui du ‘Pontificat de la Papauté’ suite sans doute aux litiges religieux envers ses clercs ou Cette ‘crise de bulles papales ‘ aux accusations de pédophilies ! Depuis son départ François qui suit le Concile doute qu’un Pape comme Benoit XVI.. soit confronter aux aînées ! mais plus aux jeunes!

  5. Avant de prendre ses fonctions, Jorge Bergoglio avait une réputation de conservateur, ce qu’il a pu être à un moment de sa vie, mais qu’il n’était déjà plus de fait.

    • Lors d’un voyage en Argentine et au Chili il y a une dizaine d’années, j’ai eu l’occasion d’assister à la messe, que ce soit à Buenos Aires, Cordoba ou Copiapo. Point de messe traditionnelle, là-bas, on ne veut pas savoir. Par contre, la “lutte des classes” est constamment présente dans les homélies. Dans mon immense naïveté, je croyais que le rôle de l’Eglise consiste à propager la foi…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services