Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / France : Politique en France / France : Société / Immigration

Emmanuel Macron : “Votre sacrifice, Arnaud Beltrame, nous oblige”

Georges Michel, sur Boulevard Voltaire, estime que le discours d'Emmanuel Macron lors de l'hommage national au lieutenant-colonel Beltrame "relègue les nouilleries de François Hollande au musée de la niaiserie". Est-ce un signe ? Il estime que "les actes d’Emmanuel Macron et de son gouvernement doivent désormais être à la hauteur du discours des Invalides". Extraits :

8fe48019cded6bd4708f775408256f0f-video-hommage-arnaud-beltrame-sa-memoire-vivra-j-y-veillerai-declare-emmanuel-macron"À mille lieues des mesquineries sectaires du CRIF, l’esprit français, aujourd’hui, a soufflé dans la cour pavée de l’hôtel des Invalides. Enfin un président de la République a parlé au cœur de tous les Français. Enfin un président de la République a parlé de la France. Cela faisait longtemps. Sans succomber à un quelconque macronisme, force est de constater que le discours d’Emmanuel Macron, prononcé devant le cercueil drapé des trois couleurs du colonel Beltrame, a été à la hauteur.

(…) Une chose m’a frappé : Emmanuel Macron n’a employé le mot « République » que deux fois durant les vingt minutes de son éloge funèbre. À la fin de l’hommage, lorsqu’il lança le traditionnel « Vive la France, vive la République ! » et au milieu de son discours en déclarant que le colonel Beltrame « a montré que le socle vivant de la République, c’est la force d’âme »Emmanuel Macron nous a aussi épargné les expressions-valises « valeurs de la République » et « vivre ensemble », que les derniers présidents de la République Hollande et Sarkozy trimbalaient derrière eux sans nous dire vraiment ce que contenaient ces valises. Le savaient-ils, du reste ? Emmanuel Macron a donc parlé de la France. En évoquant Jeanne d’Arc, « les ombres chevaleresques de Reims et de Patay », il a rappelé que notre histoire ne commence pas, ex nihilo, en 1793

Le président de la République n’a pas joué à cette version politiquement correcte du jeu du « ni oui, ni non » qui consiste à ne pas nommer certains mots – un jeu auquel François Hollande, lui encore, excellait. Emmanuel Macron est même allé au-delà en évoquant la « honte » qui retombe sur la famille et les « coreligionnaires » de l’assassin islamiste de Trèbes (…) Jusque-là, la doxa officielle proclamait que les terroristes n’avaient rien à voir avec l’islam. Or, on ne peut avoir honte de ce qui nous est étranger. Le « padamalgame » a donc vécu. C’est un progrès immense

« Votre sacrifice, Arnaud Beltrame, nous oblige », a déclaré Emmanuel Macron. Il oblige effectivement à aller au-delà de ce qui a été fait jusqu’à maintenant pour combattre l’islamisme et son bras armé terroriste. Le Président a dressé un tableau réaliste dans son discours. « Ce ne sont pas seulement les organisations terroristes, les armées de Daech, les imams de haine et de mort, que nous combattons. Ce que nous combattons, c’est aussi cet islamisme souterrain qui progresse (…)

Comment, une fois encore, ne pas se poser cette question lancinante : fait-on tout vraiment pour lutter contre cet ennemi de l’intérieur (…) ? Par exemple, combien d’imams étrangers expulsés depuis 2015 ? (…) Pourquoi aussi prendre plus de gants pour expulser des étrangers fichés S pour radicalisme islamiste qu’on en prend pour expulser des diplomates russes ? Pourquoi continuer à naturaliser à tour de bras ? Ces questions ne peuvent plus être balayées d’un revers de main faussement humaniste (…)

Les actes d’Emmanuel Macron et de son gouvernement doivent désormais être à la hauteur du discours des Invalides."

Cette analyse rejoint la prémonition de Philippe de Villiers qui estimait en janvier 2018 que Macron serait un grand chef d'Etat s'il s'attaquait à la réalité de l'immigration et du Grand remplacement (revoir ici) :

"Je suis très inquiet pour mon pays car les Français vivent dans un sentiment de dépossession de leur territoire, de leur mémoire, de leur histoire et de leur identité. C’est l’heure de vérité, du destin d’Emmanuel Macron. Ou bien il a rendez-vous avec l’Histoire, ou bien avec les histrions à la fin de son mandat. Pourquoi ? Il faut qu’il ose affronter avec courage, je pèse mes mots, le face à face angoissant sur notre territoire de deux populations. Une de plus en plus nombreuse et jeune, transplantée, et qui là où elle est transplantée voudrait continuer à vivre avec ses racines, son art de vivre, ses croyances, sa civilisation. Et une autre population, de moins en moins nombreuse, de plus en plus vieillissante, qui se coupe de ses racines. J’attends de lui qu’il préserve la survie de la France, c’est-à-dire la civilisation de la FranceIl aura rendez-vous avec l’Histoire s’il affronte la question du Grand remplacement (…)"

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

22 commentaires

  1. Si on pouvait croire ce qu’il dit, il y aurait de l’espoir. Mais c’est un homme de théatre : des paroles, seulement. La preuve est que demain, il ne va rien se passer de plus que ce qu’il a fait jusqu’à aujourd’hui : des mosquées salafistes fermées ? Que nenni, des imams étrangers explusés ? Encore non. les frontières contrôlées ? Vous rêvez encore. La déchéance de la nationalité des fichés S ? Trop beau…….

  2. Qu’attendre de lui? Alors qu’il n’a cessé de proclamer qu’il n’y avait pas de culture française.

  3. Nous oblige………..à entamer la Reconquista et vite. Mais je ne crois pas un seul instant que le banquier en ait ni la volonté, ni le courage, restons lucides ! Le salut viendra d’un homme fort que l’on ira chercher, car la situation sera intenable. Du système ne sortira que des représentants du même système.

  4. Et si nous prions Arnaud Beltrame pour la conversion d’Emmanuel Macron.
    C’est un combat des Esprits. La déradicalisation ne se fera que par l’Evangélisation.
    Beaucoup d’yeux se sont ouverts en comparant la mort de ce héros offrant sa vie en sacrifice et ce anti() héros se suicidant pour faire le maximum de victimes.

  5. Personnellement, j’éviterais de m’enthousiasmer après un simple discours d’Emmanuel Macron. De toute façon, il ne rédige pas ses discours, n’en ayant bien sûr pas le temps ni, peut-être, les capacités.

  6. Le grand récupérateur !

  7. Compter sur Macron, c’est compter sur une planche pourrie !

  8. Le discours du Président de la République a utilisé de longs passages d’un texte (ou d’un discours ?) de Maurice Barrès. (reportage en direct de l’Hommage au Colonel Beltrame aux Invalides – précision apportée par le commentateur de France 2).

  9. Macron a déjà montré qu’il a la carrure d’un homme d’Etat, et la lucidité de voir la réalité en face. Très intelligent et réactif, il n’a pas peur d’affronter les critiques de tout bord. Il n’a jamais montré la veulerie d’un Hollande ou d’un Sarkozy. Empêtré qu’il est dans dans son idéologie européiste et mondialiste, il est à une place où il peut peut-être mieux ouvrir les yeux et apercevoir une réalité différente. Rien ne l’ empêche de changer d’avis (“seuls les imbéciles …”). Il a peut-être vu dans le geste de ce gendarme de son âge que l’héroïsme se trouve dans la loyauté et le courage, et pas forcément dans le conformisme politiquement correct de tous ses prédécesseurs ou une soumission unilatérale à l’UE et à la grande finance.
    Nous avons besoin d’UN BON CHEF D’ÉTAT, PAS D’UNE GUERRE CIVILE où chaque parti, chaque communauté, chaque média est un belligérant, comme c’est le cas dans la gabegie actuelle.
    Pourquoi pas lui ?
    Çà fait quelque temps que je fais des neuvaines au Sacré Cœur pour sa conversion. M. Beltrame est bien sorti de la Franc-Maçonnerie, pourquoi ne ferait-il pas de même ?

  10. On pourrait citer des dizaines d’interventions de Macron qui contredisent ce beau discours …

  11. Piteux récupérateurs ! Je me demandais comment un officier de gendarmerie catholique pouvait faire l’objet d’une telle promotion de la part de nos gouvernants. En tant qu’officier, gendarme et catholique, cela fait trois raisons pour qu’il restât dans l’anonymat.. Mais il était franc maçon, ça explique la frénésie et l’hystérie gouvernementale ! Il a renié la franc maçonnerie en se convertissant, il a reçu l’extrême onction, il n’est donc pas excommunié comme les autres franc maçons. Quant à son geste, il force l’admiration.

  12. Mettons un gros bémol sur les déclarations de P. de Villiers qui écrivait (page 223) dans son dernier livre: “Il faut faire la remigration dans la dignité.”
    La remigration et même l’arrêt de l’immigration sont impossibles.
    Si elles étaient possibles, elles ne pourraient se faire que par la force comme les Allemands chassés de Silésie en 1944 ou les pieds-noirs chassés d’Alkgérie en 1962.

  13. Je ne pourrait le croire sincère que s’il participait aux obsèques religieuses ce matin et osait faire le signe de croix avec le goupillon qu’il a refusé à Johnny Hallyday! Là, ce serait le respect total de ce qu’etait véritablement Arnaud Beltrame…après tout, il me semble avoir vu une kippa sur sa tête hier lorsqu’il rencontrait la famille de Mme Knoll ! Ferait-il des différences entre les religions ????

  14. De belles paroles , non suivies d actes forts, hêlas ! On le voit avec les préfets , tres frileux dans le domaine de l’immigration. Regardez à Sevran , tout un symbole, le maire jette l éponge .

  15. Macron est un séducteur, un homme du “monde” comme dirait Jesus: il parle mais ne fait rien .
    Il a besoin des valeurs chrétiennes qui font la France et il s’ en sert fort habilement quand cela l’arrange !
    Beltrame représente toutes les valeurs que les “bien-pensants” veulent éradiquer.
    D’ailleurs , en même temps que son discours , la police cherchaient des noises aux identitaires. Auront nous le droit de manifester contre l’islamisation de la France désormais ?
    Que ce jeudi Saint nous donne l’occasion de remercier Jésus-hostie pour tous ses bienfaits pour notre pays,qu’Il protège nos prêtres !

  16. @ Pierre :
    Il est certain que manu Jupiter n’a ni le temps, NI les capacités de faire un discours qui élève les âmes et les esprits…
    Comme je regrette de n’avoir pas connu la grande époque des discours du Général de Gaulle et de Malraux !

  17. On nous dit que nous sommes en guerre mais “on” continue d’utiliser les regles du temps de paix.
    Le Code Penal n’est pas conçu pour reprimer des actes de guerre, qu’on adopte enfin les lois de la guerre et qu’on les applique à ceux qui se se reclament être des soldats.
    On cessera enfin d’entendre les jeremiades de ceux qui se plaignent d’être entravés par l’etat de droit; à ceux là les futures victimes ne disent pas merci.

  18. Ma télé est restée éteinte toute la journée. L’égorgement d’Arnaud BELTRAME a été un égorgement de TROP commis sur le sol Français. Ce que j’attends d’un gouvernement pour qu’il soit digne et respectable, c’est qu’il expulse tous les fichés S radicalisés. C’est qu’il rase toutes les mosquées qu’elles soient salafistes ou pas !
    Sarkozy-Hollande-Mitterrand et Macron sont les seuls responsables de la mise à mort de ce jeune Colonel.

  19. Comme le dirait Hamlet :
    ” Words, words, words ! ”

  20. M. MACRON n’a qu’une idée en tête, favoriser et augmenter massivement l’entrée des immigrés sur notre sol.
    Il prend d’ores et déjà toutes les mesures nécessaires…
    Par exemple:
    https://www.facebook.com/stephaneravier.fn/videos/1909228949134271/?_fb_noscript=1
    Macron est donc bien complice volontaire des assassins d’Arnaud BELTRAME.
    Georges Michel est il assez stupide pour croire aux belles paroles du complice MACRON ?

  21. “Ce que nous combattons, c’est aussi cet islamisme souterrain qui progresse (…)”.
    Je ne savais pas que le super U de Trèbes était en sous-sol. Ni même le Bataclan, ni même la promenade de Nice, etc, etc etc …
    Non M. Macron, l’islamisme qui progresse n’est pas souterrain. Il s’étend de manière visible, aux vues de tous, en plein jour et avec la complicité des ……………. dhimmis ripouxblicains.

  22. Bien d’accord avec la majorité des commentaires : stature d’Homme d’Etat, discours magnifique (il a en effet un très bon “nègre”), mais par derrière que se passe-t-il ?
    Que l’on ne me dise pas qu’il ignorait la lettre du Ministre de l’Education, ne réclamant pas “officiellement” de minute de silence dans les écoles et n’indiquant pas la nature du terroriste : padamalgam (il sait comment cela a été perçu la dernière fois dans certaines écoles, donc profil pas de dhimmi).
    Que fait-il contre ceux qui, à Carcassonne je crois, ont molesté police et journalistes (tant mieux pour ces derniers : quand ouvriront-ils les yeux ou plutôt quand accepteront-ils de passer le Rubicon du “politiquement correct” ?), ne se gênant pas pour traiter l’assassin de héros ? Contrairement à ce qu’il a dit, ils ne sont absolument pas habités par la honte.
    Il est plus facile, une fois de plus, de mettre en garde à vue – et c’était parfaitement mérité – la “crapule” (bien de chez nous) qui s’est réjoui de l’assassinat du Colonel Beltrame que de s’en prendre aux voyous précités, car là c’est un peu plus compliqué. (Cela rappelle un peu le VALLS s’en prenant durement à LMPT, mais laissant faire les zadistes et autres…)
    Bref, très bien le discours de notre Président, mais il a encore beaucoup à s’améliorer “sur le terrain”.
    La parole c’est bien les actes c’est mieux.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!