Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique / France : Politique en France

Emmanuel Macron écoutera-t-il les voix exprimées lors des Etats généraux de la bioéthique ?

Lu dans Valeurs Actuelles :

Unknown-19"Le Président de la République l’avait répété : il fallait que, sur les sujets de bioéthique, un large consensus se dégage pour envisager que la loi évolue. Or force est de constater qu’en ce qui concerne l’élargissement des techniques de procréation médicalement assistée (PMA) aux femmes célibataires ou aux couples de lesbiennes, le consensus n’existe pas. Le Président du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) l’a d’ailleurs admis lors de deux interventions récentes, à l’Assemblée nationale puis à Lyon, le 20 avril : « on sent bien qu’il y a une France qui reste divisée, une société qui reste divisée, il y a des arguments qui vont dans un sens, des arguments qui vont dans un autre (…) très clairement on n’est pas dans une atmosphère de consensus », a reconnu Jean-François Delfraissy. « A y regarder de près, observe Ludovine de la Rochère, présidente de La manif pour tous, il s’agirait même plutôt, en fait de consensus, d’une opposition assez franche. » 

L’explication en est assez simple, et n’avait pas échappée aux quotidiens Le Monde ou Libération qui ici ou là dénonçaient une mobilisation de militants « réacs » ayant empêché les militants pro-PMA de s’exprimer. A l’inverse de ce qu’espéraient, peut-être, les administrateurs des espaces régionaux d’éthique, le débat a réellement eu lieu, au sens où il a touché un nombre important de personnes, offrant ainsi de réaliser que, sur ces questions, les « conservateurs » sont plus nombreux que les « progressistes », ce qui, en réalité, a toujours été le cas, mais aussi qu’ils étaient plus motivés, plus décidés à se faire entendre, à ne pas laisser un pseudo-débat se faire dans leur dos, ce qui est relativement nouveau. […]"

Partager cet article

9 commentaires

  1. Depuis quand les élus écoutent-ils le peuple ? Depuis le référendum de 2005, depuis la proposition d’initiactive citoyenne « One of us » ou « Un de nous » ? Depuis quand ?

  2. De toute façon, ce sera PMA et GPA pour tous remboursés par la Sécu.
    On ne va tout de même pas écouter les fascistes cathos intégristes quand même!

  3. Pour avoir participé à plusieurs de ces réunions organisées sur des thèmes différents, je ne vois pas comment les participants n’auraient pu s’exprimer? La parole est donnée à qui la demande !

  4. J’ai entendu à la radio le responsable de la commission responsable du rapport dire qu’ils n’étaient pas tenus par les avis exprimés lors de cette consultation. Et aussi qu’il fallait tenir compte de l’avis de groupe tels la Mutualité française forte de 6 millions d’adhérents ; quand on sait les positions de ce genre de groupement ne reflétant pas toujours loin de là l’avis de leurs adhérents qui y adhèrent simplement pour le remboursement de leurs frais médicaux, on peut tout craindre, et plus particulièrement le pire. C’est d’une malhonnêteté écœurante.

  5. parce que vous croyez que micron est honnête? Non ce ne serait plus un socialiste ni un copain de FM qui se respecte s’il était honnête

  6. But des Etats généraux : établir des fichiers pour contrôler les opposants, cibler l’argumentaire pour le disqualifier par après. Ainsi firent les Soviets.

  7. Consulter, pour mieux conspirer.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services