Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Emeutes : les médias et l’extrémisme

Le traitement médiatique des émeutes est le sujet du jour : pas une radio qui ne donne la parole aux auditeurs, pas un journal qui n’ait un avis des lecteurs sur la question.

En toile de fond : savoir qui de la poule ou de l’oeuf était là le premier, si ce sont les médias qui alimentent les violences ou l’inverse.  Et comme cette question n’a pas de réponse, les journalistes en profitent pour rentrer aujourd’hui dans la deuxième phase de leur donneurs d’ordre : après la désinformation et la non-information d’hier, voici l’heure de l’exploitation de la peur bien réelle et justifiée des Français, cherchant à l’orienter désormais vers le seul extrémisme existant à leurs yeux, comprendre la montée des idées de Villiers et de Le Pen!

Mais le seul extrémisme réellement visible aujourd’hui est bel et bien celui qui sévit dans les banlieues
et en ville en ce moment! Et celui-ci n’est pas imaginaire ou resté à l’état idéologique, il est malheureusement parfaitement concret.

Il n’y a que la presse française pour présenter un tableau aussi déformé de la vérité, la presse européenne est beaucoup plus réaliste que les médias français. Elle n’a pas peur des mots :
"L’Europe est assise sur une poudrière" (Roumanie),
"la France en état de pogrom", "La panique a gagné l’élite politique française" (Russie).
Un journaliste portugais se demande "si les nouvelles générations de musulmans ne préfèrent pas désintégrer l’Europe".

Mais les politiques français ont peur : peur pour leur petite place si douillette, pour eux aujourd’hui et en 2007, peur de la réalité de la société parce qu’ils ne la connaissent plus. Voilà pourquoi, en les taxant d’extrémisme, ils diabolisent, avec l’immense complicité des medias et en minimisant la réalité, ceux qui disent aujourd’hui la Vérité et qui, donc, obtiennent la confiance des Français.

Mais la réalité du jour, c’est que l’extrémisme est dans les banlieues et ce n’est pas parce que certains pensent qu’il peut en cacher un autre, qu’il faut prendre celui-ci en pleine face!

Lahire

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services