Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Emeutes dans le Val d’Oise : 6 gendarmes blessés

Lu ici

"Adama, 24 ans, est mort d'un « malaise » alors qu'il était interpellé par la police à Persan dans le Val d'Oise. Des échauffourées ont éclaté à l'annonce de son décès. Deux enquêtes ont été ouvertes.

Deux enquêtes ont été ouvertes pour éclaircir les circonstances de la mort d'un homme d'une vingtaine d'années, décédé au moment de son interpellation dans le Val d'Oise, a-t-on appris mercredi auprès du parquet, confirmant une information du Parisien. Le jeune homme est décédé mardi en fin d'après-midi à Persan, dans le nord du Val d'Oise, «à la suite d'un malaise cardiaque» au moment de son interpellation par les gendarmes, a déclaré à l'AFP le procureur de la République de Pontoise Yves Jannier.

Le magistrat a indiqué avoir «saisi la section de recherches et l'inspection générale de la gendarmerie» pour «éclairer» les circonstances de son décès. Adama, 24 ans, faisait l'objet d'une enquête pour extorsion de fonds, a précisé M. Jannier.

Sitôt la nouvelle de son décès répandue, «une centaine d'individus se sont livrés à des dégradations, des incendies volontaires et des tirs à l'encontre des forces de gendarmerie», selon le directeur de cabinet de la préfecture du département du Val-d'Oise, Jean-Simon Mérandat. Selon Le Monde, ses proches affirment qu'«il a été tabassé».

Partager cet article

9 commentaires

  1. On recherche toujours des responsables dans les forces
    de l’ordre.
    Mais pourquoi a-t-il été interpellé?
    Pour extorsion de FONDS… remise de peine?
    Et émeutes dans les cités… qui va payer?
    C’est la PAUVRE FRANCE qui assume…

  2. France = Far west

  3. “Sitôt la nouvelle de son décès répandue, «une centaine d’individus se sont livrés à des dégradations”….
    Je confirme. Nous résidons à 7 kms et nous avons entendu des détonations. Nous pensions que c’était un feu d’artifice chez un particulier… Les nombreuses collines alentour répercutaient le bruit en écho.
    De toute façon, Beaumont qui fut une jolie petite ville en bordure de l’Oise, est totalement sinistrée depuis quelques années. Le centre ville est mort, plus de commerces de bouche ou presque, saleté et désolation…

  4. Les seuls furent tabassés avec certitude ce sont les flics, eux qui furent agressés et blessés par une centaine de ces gibiers de potence.

  5. Un jeune homme est décédé au moment de son interpellation après avoir fait “un malaise”. Des échauffourées ont alors éclaté à Beaumont-sur-Oise au cours desquelles six gendarmes ont été blessés.
    Des violences ont éclaté dans la nuit de mardi à mercredi dans le Val d’Oise après la mort d’un homme d’une vingtaine d’années au moment de son interpellation par les gendarmes, ont indiqué des sources concordantes. Six gendarmes ont été blessés légèrement, a indiqué sur RMC le préfet du Val-d’Oise.
    “Ce sont des proches de la personne décédée qui sont venus en nombre. Nous avons eu un regroupement assez rapide d’individus devant la brigade de gendarmerie et qui voulait visiblement en découdre et qui ont volontairement incendié un certain nombre de poubelles et de véhicules”, a précisé Jean-Yves Latournerie.
    * Deux enquêtes ouvertes
    Le jeune homme, suspecté dans une affaire d’extorsion de fonds, est décédé mardi en fin d’après-midi à Persan, dans le nord de ce département de banlieue parisienne, “à la suite d’un malaise” au moment de son interpellation par les gendarmes, a affirmé le procureur de la République de Pontoise.
    Deux enquêtes ont été ouvertes – l’une de la section de recherches, l’autre de l’inspection générale de la gendarmerie – pour “éclairer” les circonstances de son décès, a indiqué Yves Jannier, confirmant une information du Parisien.
    150 policiers et gendarmes sur zone
    Un témoin, qui a préféré rester anonyme, a raconté avoir entendu plusieurs explosions sans pouvoir déterminer leur origine et vu au moins trois foyers d’incendies dans une cité de Beaumont-sur-Oise. D’après lui, des jeunes criaient “assassins” à l’encontre des forces de l’ordre.
    La situation était “stabilisée” vers 3h30, selon le représentant de la préfecture, grâce à une “occupation extrêmement forte du terrain par les forces de sécurité”.
    Des renforts de police et de gendarmerie ont été appelés, portant à environ 150 le nombre de gendarmes et de policiers sur place.
    Une “soixantaine de sapeurs-pompiers” ont également été mobilisés, selon Jean-Simon Mérandat.
    * «La France va mieux» Hollande

  6. Adama,drôle de nom. Comment s’appellent les émeutiers?

  7. Comme dirait le bonhomme de l’Elysée :
    “Ca va mieux”.
    Unité nationale avec lui et ses comparses qui sont responsables et coupables, lâches et cyniques de surcroît ?

  8. Si les français réagissaient de même face à un attentat, de type Nice, ca ferait du dégat…

  9. Cette “centaine d’individus” sera arrêté quand?
    En fait qui arrêtera les milices de quartiers sous direction de caïds islamisés qui constituent les noyaux des futures brigades qui bientôt chercherons à nous soumettre militairement.
    Je n’ai pour cela strictement aucune confiance dans les professionnels du LRPS et doute fort d’un FN à direction Philippot.
    La bataille est fort mal engagée.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services