Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Emeute à Massy (91)

Des affrontements ont eu lieu hier soir entre les forces de l'ordre et des voyous, dans le quartier des Grands Ensembles à Massy (Essonne), après la mort d'un homme de 24 ans qui roulait sans casque sur une moto volée. Il n'y a pas eu d'interpellations.

Partager cet article

5 commentaires

  1. « Une source proche de l’enquête avait indiqué hier soir que lors de l’accident toutes les équipes de police de Massy étaient en intervention, et que les forces de l’ordre sont arrivées sur place après les faits, appelées par un témoin. »
    Un signe d’effectifs insuffisants et débordés ?

  2. J’habite le quartier, et ces « jeunes » passent leurs temps à foncer comme des malades dans le quartier, dans des mercedes, mobylette, motos de tout gabaris. Il est impossible d’ouvrir sa fenêtre sans les entendre (et la police ne fait rien bien sur). De plus, ce sont les mêmes qui deal dans ce quartier. En faites, ils devraient s’estimer chanceux de ne pas mourir plus souvent. Et franchement, ce ne sont que des moutons, avide de venger leur copains racailles, mort pas malhonnêteté et stupidité. Et ils sont tous africains ou magrébins. Hier soir, pas un cocasien dans le tas. Mais c’est le fruit du hazard bien certainement

  3. et où est le ministre de l’intérieur et flanby?

  4. Si la police ripostait à balles réelles et sans sommations à ces guet-apens, il y aurait moins d’incidents…
    Cette faiblesse congénitale de notre société post-virile face à ces hordes de lâches sans aucun repère va nous coûter cher… Très cher !

  5. Bravo « Anonyme car en danger » ! J’ai vécu 20 ans dans le quartier, je ne compte pas le nombre d’appels passés à la police pour qu’ils interviennent contre ces motos qui font énormément de bruit et sont dangereuses… Même en plein jour ces voyous ont l’impunité, je suis étonnée qu’il n’y ait pas eu d’accident auparavant.
    Je ne parle pas de la joie d’être une jeune fille au milieu de ce monde qui ne respecte pas une blanche sans voile. Pauvre ville !

Publier une réponse