Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

Eloge du non-conformisme : le pape dénonce les excès de la finance et des médias

Benoît XVI a rendi visite hier aux séminaristes de Rome, devant lesquels il a prononcé un discours. Extraits :

B"Nous pouvons réfléchir sur comment c'est aujourd'hui, où l'on parle beaucoup de l'Eglise de Rome pour beaucoup de choses, espérons que l'on parle aussi de notre foi, de la foi exemplaire de l'Eglise de Rome et prions le Seigneur afin que nous puissions faire en sorte que l'on parle non pas de beaucoup de choses, mais que l'on parle de la foi de l'Église de Rome. "

"Il y a un non-conformisme du chrétien, ce qui ne veut pas dire que nous fuyons le monde. Nous voulons transformer le monde, celui qui se trouve au pouvoir du mal qui reflète le péché originel, et nous voyons aujourd'hui ce pouvoir du mal par exemple dans deux pouvoirs qui en eux-mêmes sont bons et utiles, mais facilement abusables, le pouvoir de la finance et le pouvoir des médias.

Tous deux nécessaires, utiles, mais si abusables qu'ils deviennent le contraire de leurs véritables intentions. Le monde financier, nous voyons comment il peut dominer l'homme, comment l'avoir et le paraître dominent et asservent le monde, qu'il ne s'agit plus d'un instrument pour favoriser le bien-être, pour favoriser la vie humaine, mais qu'il devient un pouvoir qui l'opprime, et qu'ainsi est presque vénéré Mammon, la véritable fausse divinité qui domine le monde. Et tout cela pour le conformisme de la soumission à ce pouvoir. Soyons non conformistes! Contre l'avoir, ne nous soumettons pas, utilisons-le comme un moyen, mais avec la liberté des enfants de Dieu.

Et l'autre, la puissance de l'opinion publique. Certes, nous avons besoin d'informations, de connaissances, mais il y a le risque de l'apparence, à la fin ce qui est plus important que la réalité elle-même, c'est une apparence qui se superpose à la réalité, devient plus importante, et l'homme ne suit plus la vérité de son être mais veut surtout sembler être conforme à cette réalité.

Et contre cela, il y a le non-conformisme chrétien. Nous ne voulons pas être "conformés" et loués, nous ne voulons pas l'apparence, mais la vérité, et ceci est la vraie liberté chrétienne, se libérer de cette nécessité de plaire, de penser comme la masse devrait penser. La liberté de la vérité, et ainsi recréer le monde qui ne soit pas opprimé par l'opinon, par l'apparence, qui ne laisse plus apparaître la réalité elle-même, de sorte que le monde virtuel devient plus réel et plus fort, on ne voit plus le monde réel et la création de Dieu. Le non-conformisme chrétien nous rachète et nous restitue à la vérité. Prions le Seigneur de nous aider à être des hommes libres dans ce non-conformisme qui n'est pas contre le monde, mais qui est l'amour vrai du monde."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]