Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Elle n’est pas celle que vous croyez

Boutinlivre Christine Boutin publie une autobiographie-confession intitulée, Je ne suis pas celle que vous croyez. Le Député UMP des Yvelines égrène les rencontres décisives de sa vie : Raymond Barre, Giscard en 1983, Jacques Chirac au lendemain du 21 avril 2002, Ségolène Royal… Mais aussi toute la palette des Français rencontrés tout au long de sa vie publique, notamment durant la campagne à la présidentielle de 2002. La Présidente du FRS (associé à l’UMP) a toujours revendiqué un cœur à gauche. Très préoccupée par la condition de l’être humain, Christine Boutin est déterminée à faire peser la primauté de l’Homme dans les débats de la présidentielle 2007.

Si son coeur balance à gauche de l’échiquier politique, alors oui, elle n’est pas (plus ?) la libre femme que l’on croyait. Car derrière cet aveu, on peut se demander si ce penchant pour la gauche n’est pas une soumission, telle que la pense Tillinac, ou si Christine Boutin n’est pas tombée dans ce piège subversif qui consiste à juger les programmes politiques selon le clivage "droite/gauche" et non plus en "bien/mal", "juste/injuste", "vrai/faux".

Michel Janva

Partager cet article

13 commentaires

  1. Nous avons tous le cœur à gauche, enfin plutôt au centre penchant vers la gauche: c’est biologique! ;-))
    Pas étonnant qu’elle soit bizarre, elle a fait trop de mauvaises rencontres !
    Encore une qui pense( façon de parler) que les bons sentiments sont de gauche.
    N’importe qui d’un tout petit peu évolué sait que ce n’est pas une question d’idéologie partisane !
    Madame Boutin, je ne suis ni de droite ni de gauche et encore moins au centre, je suis français tout simplement !
    Allez, on vous pardonne, manque d’éducation catholique, tout simplement.
    Quittez la politique, elle ne vous a rien apporté et réciproquement !

  2. De toute façon, Christine Boutin a toujours été la preuve par l’absurde que la liberté qui n’est pas guidée par l’intelligence est un naufrage…

  3. Dommage!
    Elle qui répondait (fort bien d’ailleurs) dans un meeting politique en 2002 que désormais ce n’était plus le clivage gauche/droite qui valait mais culture de vie/culture de mort

  4. Le jour où la “droite” fera référence à la doctrine sociale de l’Eglise, peut-être que ces déchirements pas très intéressants de Mme. Boutin n’auront plus lieu d’être.
    En attendant, qu’elle n’oublie pas les fondements marxistes et profondéméent ant-religieux de la gauche, et notamment de celle incarnée par S. Royal.

  5. en se positionnant a gauche, christine boutin agit comme la majorite des catholiques francais actuels
    c’est pourquoi je continue a me considerer comme non catholique
    deja quand j’etais jeune les jesuites nous faisaient l’apologie du communisme

  6. C’est justement parce qu’elle considère le clivage droite-gauche dépassé qu’elle n’hésite pas à assumer sa dimension très sociale. Elle n’est en aucune façon déchirée, où avez-vous vu ça ? Dans une simple phrase style communiqué de presse qui utilise l’expression galvaudé “coeur à gauche” ? Mais Mme Boutin n’a probablement jamais lu ce communiqué ! Son slogan c’est la droite humaine, donc soyez content, elle est bien de droite. Mais voilà que vous vous lancez tous dans une analyse de cette phrase, extraite de son contexte, parce que c’est celle qui vous permet le plus facilement de vous adonner au refrain bien connu et qui vous donne bonne conscience : “décidément, cette Mme Boutin, c’est pas une bonne Kto contrairement à moi, parce que de toute façon pour être Kto il faut soit voter Le Pen, soit Villiers et être pour l’abrogation de la Loi Veil immédiatement”
    Sa position, même si je ne la partage pas, est un choix loin d’être absurde, contrairement à ce que le laisse penser les commentaires ci-dessus écris par des gens trop peu renseignés sur le personnnage (ce qui ne les empêche pas de donner leur avis bien sûr). Elle est dans la filiation du catholicisme social d’un Albert de Mun. On peut ne pas apprécier ce courant, c’est en parti mon cas, mais quand on a un peu d’éducation et de culture politique on traite ça avec plus de déférence que vous. Chacun ici semble assis sur son tas de certitudes (la palme à Oxbridge qui met des commentaires dans tous les posts sur Boutin pour ne rien dire, sauf sa désapprobation du personnage !), mais pas une personne pour oser débattre véritablement de ses propositions. Non évidemment, ce serait bien trop long de lire son programme, c’est beaucoup plus facile de jouer au concours de la petite pique ironique la plus intelligente.
    […]

  7. J’ai le coeur à “droite” et cela ne m’empêche nullement de défendre les “travailleuses et travailleurs”, contrairement à Arlette Laguiller.

  8. Elle est celle qui dit que 100000 personnes ont manifesté alors qu’il y en avait plus de 200000 aux compteurs alors que tous n’étaient pas encore passés…

  9. @ demosthene
    Il y a plein de catho qui ne votent pas du tout!
    Ne pas les oublier.
    Merci.
    “Chacun ici semble assis sur son tas de certitudes ”
    Peut-être, mais il me semble que vous avez le vôtre! Non?
    […]

  10. Je pense qu’en dehors de la Politique, elle serait mieux. Faisant de la politique, elle fait comme tous les autres (parler de droite/gauche). Je n’ai jamais entendu un homme politique ou une femme politique parler de culture de vie/culture de mort aujourd’hui.
    Je n’ai jamais entendu dire que Mme Boutin était pour l’abrogation de l’avortement, du PACS… Ou du moins elle n’a pas fait l’actualité sur des sujets touchant à la culture de vie.
    Elle est associée à l’UMP. Cela veut donc dire qu’elle donnera sa voix au candidat UMP qui se présentera à l’élection présidentielle. Et on ne peut pas dire franchement que le programme de l’UMP soit pro-vie, pro-famille !

  11. Merci Démosthène.
    Elle est celle qui inlassablement, remet sur le tapis des propositions de loi en faveur de la vie.
    Qui a fondé “Alliance pour les droits de la vie”
    Alors, on peut ne pas partager l’ensemble de sa vision politique, mais au moins essayer d’être charitable et juste.
    Taper sur des personnes qui ont le courage de monter au créneau sur ces sujets sensibles, c’est franchement absurde et contre productif.

  12. à Démosthène
    Dans le système politique que nous subissons , vous avez raison de suggérer que toutes les tactiques paraissent pouvoir se justifier, puisque le système est presque totalement captif. Ainsi voit-on nécessairement des hommes dits de droite faire une politique de gauche pour s’évertuer à gagner de ce côté ce que leur étiquette leur assure de l’autre et réciproquement pour les hommes dits de gauche.L’orfèvre en la matière fut le Président Mitterrand qui concluait dans une émission télévisée mémorable face à une pichenette de Pivot au sujet de certains présumés supporters gauchisants frustrés parceque lâchés en rase campagne par leur idole : ” c’était pas mes amis…”
    Cependant dans le cas présent
    la référence à Albert de Mun ne me paraîtrait pas consolider l’image de la démarche personnelle- ou commandée- de Madame Boutin. Albert de Mun commit justement l’erreur de rejoindre le courant du Ralliement qui sonna le glas de l’influence de la doctrine sociale de l’Eglise, alors qu’aujourd’hui nous sommes à l’heure “de la purification de l’Eglise” et souhaitons-le hardiment parallèlement de la libération du champ politique du joug marxiste et que dès lors, il conviendrait plutôt de s’affranchir de la fausse pensée socialisante de l’Eglise en France, ce qui est bien différent. C’est probablement d’ailleurs ce que tente de faire Madame Boutin en campant ses positions sur le terrain abandonné à “la gauche ” depuis le ralliement,mais probablemnt pas en
    se référant à Albert de Mun ,à moins que son objectif ne soit finalement strictement limité à favoriser l’élection du candidat de “droite” qui aurait éliminé celui de gauche au premier tour ce qui ne paraît – à force de l’habitude ?- pas
    impossible et constituerait dès lors en quelque sorte une contre-façon microscopique du Ralliement puisque ledit candidat, aussitôt élu, s’assiérait dès le lendemain et sans vergogne sur les voeux très catholiques des électeurs de Madame Boutin.Il appartient éventuellemnet à Madame Boutin de dissiper cette crainte désormais récurrente et de tenir avant, et davantage après le premier tour que ses objectifs , respect de la vie , promotion de la famille naturelle,justice sociale etc ne sont en aucun cas négociables.On peut cependant imaginer sans peine qu’une telle position sonnerait le glas de son existence politique.Décidemment le théatre politique est bien ficelé.Le choix pour le catho de base est bien étroit que l’on se tourne ici où là. Ce sont cependant les minorités déterminées qui tôt ou tard créent les surprises…

  13. A Sancenay
    Votre réponse est extrêmement intéressante et bien argumentée. Je ne suis pas assez boutiniste pour répondre aux critiques que vous faites à Mme Boutin, mais je suis extrêmement heureux de lire chez vous une réaction construite et étayée à ses prises de position, loin des commentaires méprisants habituels.
    Néanmoins je ne crois pas que Christine Boutin cherche à suivre l’exemple de Mitterand en s’achetant une respectabilité à gauche tout en conservant son étiquette de droite. je pense que c’est la perception que nous en avons par le prisme des médias qui ne savent pas juger autrement qu’en cherchant à classer dans un camp ou dans l’autre. Et ils sont d’ailleurs bien embêté chaque fois qu’il l’interviewe pour cette raison. Non je pense qu’elle défend ses convictions qui sont très “sociales”, ce qui semble original par rapport à l’image que nous avons du positionnement politique des Kto français, mais qui n’est pas en opposition, loin de là, avec la Doctrine Sociale de l’Eglise.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services