Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Elle veut louer ses seins… et au prétexte de lait maternel!

Vous croyiez avoir tout vu, lisez ceci :

"Une "jeune maman", qui se présente comme une infirmière, a posté sur ce site une annonce un peu particulière : louer ses seins pour les nourrissons. "Les couples d'hommes homosexuels n'ont pas la chance de pouvoir allaiter leur bébé, or l'allaitement permet aux bébés d'être en meilleure santé. En effet le lait maternel fournit des nutriments complets", écrit-elle dans son annonce. La jeune mère propose un tarif de 20 euros de l'heure, et de 100 euros par jour".

Partager cet article

7 commentaires

  1. Qu’est-ce qu’il disait le pervers BERGE à propos des corps de femme ?
    On croyait avoir touché le fond mais on creuse encore et encore.

  2. Eh oui ! Ceci est le résultat d’une société, qui, au nom du libertarianisme, accepte de détruire toute éthique au nom d’une fausse liberté. Ceci permettra à terme pour les plus puissants (hommes politiques et multinationales avides de profits) de revenir à l’esclavage et à la traite d’êtres humains en toute légalité, le corps humains n’étant pour eux qu’un amas de cellules résultant d’une réaction chimique complexe et donc qu’une chose parmi tant d’autres. Il ne faut donc pas s’étonner que le discours de l’Église catholique dérange toute notre “élite” qui ne souhaite qu’une chose : nous asservir sans limite au profit d’une fausse liberté.

  3. C’est ce qu’on appelle tout bêtement une “nourrice”… à croire que la virulence du combat vous fait perdre toute mesure.
    [Nourrice : pratique passée de “mode” et tombée en désuétude. Les découvertes récentes sur le lait maternel le justifient.
    Sans parler de l’ouverture de ce “marché” par la loi Taubira. Rien de choquant pour vous. Pas pour moi!
    JL]

  4. Cette femme est très politiquement incorrecte ; elle dit que, avec 2 hommes, il manque quelque chose d’essentiel à un bébé !

  5. les anciennes nourrices le faisaient bien… et c’était même la raison principale de leur existence (et non pas pour garder des mouflets parce que les deux parents travaillent…).
    Assurément, la cible est détestable mais dans un monde en décadence, plus rien ne doit nous étonner…

  6. [“au prétexte de lait maternel” : ce lait n’est pas maternel puisque cette femme n’est pas la mère de l’enfant. JL]

  7. Elle travaille vraiment au rabais car entre les charges sociales à verser à l’état et la matière première fournie c’est loin d’être le tarif qui aurait été pratiqué à l’époque faste des nourrices qui étaient nourries (et très bien nourries par l’employeur), de même que logées, pour ainsi donner le meilleur lait aux chers petits…

Les commentaires sont fermés pour cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services