Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Electricité solaire : promesses non tenues

De Michel de Poncins :

S "Voici encore une belle arnaque publique dont nous lisons tous les jours les détails dans les journaux. Le pouvoir tire à hue et à dia dans l'énergie solaire, qui est une icône de choix dans la mensongère religion écologique. Un jour, il appuie le solaire de toutes ses forces et le même jour il lui tape dessus. Panneaux photovoltaïques et éoliennes sont tour à tour entrainés dans la sarabande avec l'effet de ruine coutumier des actions publiques virevoltant dans le désordre. En plus, la ruine, comme on va le voir, n'est pas pour tous !

Jean-Louis Borloo […] a incité massivement par des crédits d'impôt à l'installation sur les toits de ces horribles panneaux. L'électricité est rachetée par l'Edf ; c'est un engagement à long terme qui fait supporter par tous les consommateurs des surcouts invraisemblables. […] Borloo a décidé soudain de lutter contre les effets d'aubaine, car selon lui les investisseurs veulent trop s'enrichir ; pour la deuxième fois en 6 mois le pouvoir a donc baissé de 12 % le prix de rachat de l'électricité. Cela veut dire que les agriculteurs et les propriétaires d'immeubles qui avaient, sur la parole de commerciaux talentueux, fait des calculs légitimes pour s'enrichir avec le solaire en seront pour leurs frais […].

La contradiction s'accélère ; en effet, avec la bénédiction toute récente du Conseil d'État, le gouvernement a décidé de geler tous les projets de panneaux jusqu'au 9 mars 2011, le prétexte étant précisément de « tout remettre à plat », ce qui n'augure rien de bon. Résultat : des dizaines d'entreprises du métier sont en plein désarroi. Mieux encore : les journaux de décembre 2010 ont annoncé que l'État voulait diviser par deux le coût du solaire ; quant à Eric Besson, ministre de l'industrie chargé de l'énergie, il a déclaré que « La France veut multiplier par six ses économies d'énergie. Personne ne peut imaginer l'intensité de la ruine infligée ici ou là par cet interventionnisme fébrile. […]"

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

10 commentaires

  1. On se demande comment les gens peuvent encore se faire avoir…
    Un collègue est parti se mettre à son compte il y a deux ou trois ans en reprenant à son compte l’affaire de son beau-père charpentier : il avait un trésor entre les mains (spécialité en charpentes anciennes).
    Il a tout bazardé pour miser sur le solaire. Il m’a dit que c’était un filon en or garanti par l’État. Je l’ai mis en garde en disant que jamais l’État ne tiendrait ses promesses.
    Résultat : sa belle affaire, bien florissante est moribonde : le marché du solaire est un marché de requins, trusté par des gros groupes qui raflent tous les marchés au détriment des petits qui ne servent qu’à décorer un appel d’offre. Il a coulé et est revenu la queue entre les jambes reprendre son ancien boulot…
    Et je me suis trompé : l’État est revenu sur ses promesses plus tôt que je ne le pensais…
    Indochine, Algérie, etc. Cela fait belle lurette qu’on sait que la parole d’un politicien vaut moins qu’une crotte de chien. S’y fier est suicidaire.

  2. Avant de faire du solaire, on ferait mieux d’isoler les bâtiments pour réduire les besoins.

  3. Je me bats moi même contre des projets éoliens dont on sait qu’ils finiront par simplement enrichir des intermédiaires (banques, cabinets de conseils, cabinets d expertises etc..) sans répondre à la vraie question, à savoir: créer de l’énergie (elles fonctionnent 1 jour sur 5 en moyenne), si possible durable (durée moyenne d’existence des éoliennes de 10 ans), à un coût raisonnable ( or il est prohibitif: 2 fois le coût actuel de Kw pour l éolien terrestre et 4 fois pour l’éolien off shore), en respectant l’environnement (cela pollue le paysage, tout en créant de réelles nuisances sonores et stroboscopiques.
    On est donc bien loin du compte avec cette fausse Ecologie “bling bling”.
    On aimerait croire que tout cela va cesser mais quand on voit que même les sites comme le Mont Saint Michel sont concernés par ces implantations…!! il y a de quoi désespérer.
    Sans compter que le démontage des éoliennes, quand elles seront devenues (rapidement) obsolètes, aura un coût insupportable pour les propriétaires de terrain qui auront accepté de les mettre sur leurs champs, en espérant ainsi un revenu.
    Ces éoliennes mettent de l’électricité dans l’air: je vous laisse imaginer les tensions de voisinage entre un voisin qui a installé des éoliennes dans son champ, et ses voisins qui voient leur quotidien pourri par ces machines industrielles.

  4. La rentabilité de ces energies m’ est opaque.Cela pourtant devrait être simple : par exemple au bout de combien d’année d’utilisation le cout d’une eolienne est amorti et devient rentable (maintenance comprise) : 1 an ? 10 ans ? 100 ans?
    Je n’arrive pas à savoir…

  5. L’Etat a raison : les pigeons sont faits pour être plumés.

  6. Article confus qui mélange tout.
    Le développement des énergies renouvelables est une nécessité absolue, à la fois pour assurer notre indépendance énergétique, lutter contre l’effondrement climatique et être moins vulnérable en cas de conflit avec des sources d’énergies réparties qu’avec des centrales nucléaires.
    La question des coûts est secondaire à la vrai question, la disponibilité des ressources matérielles et énergétiques.
    Que le gouvernement soit félon est une chose certaine, de même que la nécessité de nous passer de pétrole et autres carburants fossiles importés.
    Les éoliennes sont un des procédés les plus rentables qu’il soit, mais à condition d’être bien placées. Il existe des cartes de moyennes de vent qui permettent de calculer cela. Des bureau d’études compétent et militant, ce n’est pas forcément contradictoire, existent depuis plus de 20 ans, mais effectivement la politique du pouvoir actuel a favorisé les grands groupes capitalistes.
    Le photo-voltaïque peut être un facteur d’indépendance fort. Il y a du silicium partout, par exemple dans le sable de Fontainebleau, dans le grès des Landes de Gascogne, etc..
    On voit simplement là que la loi du marché n’est pas capable de donner le vrai prix des choses, ce qui impose de l’interventionnisme d’État, des droits de douane aux frontières et une monnaie indépendante gérée par cet état.
    Faire payer l’investissement des énergies renouvelables par les énergies sales est un excellent principe.
    De toutes façons il faut que l’énergie sooit chère, sinon elle st gaspillée. On n’isole les maisons que lorsque le chauffage est cher.
    Le bon plan :
    – recouvrir 1/4 des toits existants, hors zones classées, par du photo-voltaïque fabriqué en France, en particulier les bâtiments publics, collèges, universités, etc.
    – restaurer les moulins à aubes (un tout les 2 km de rivière autrefois) et une bonne partie des moulins à vent par des artisans locaux.
    – Installer des éoliennes là où ce n’est pas gênant et rentable (Beauce, littoral vendéen, à 1 ou 2 km au large,..)
    – établir ou améliorer les lac de pompage qui permettent de stocker l’énergie électrique.
    – chauffer les villes par réseau de chauffage alimenté en co-génération (électricité+chaleur), au bois, à la paille, et même de manière minoritaire et sous conditions au nucléaire.
    – isoler ou reconstruire logements et bureaux.
    – taxer les énergies fossiles, au profit des renouvelables.
    -renvoyer les immigrés chez eux.
    – par l’urbanisme et l’éducation favoriser la marche et le vélo, les transport en commun, défavoriser la voiture (il faut en supprimer 80%).
    – re-localiser.
    – combiner le rail, par l’informatisation du suivi des colis, et la traction hippomobile sur les 5 à 10 derniers km.
    – supprimer les climatiseurs, qui ne font que rattraper la mauvaise qualité des bâtiments, sauf exceptions particulières. (hôpitaux)
    Et surtout re-apprendre à ne consommer sur un an que ce que nous produisons sur un an.

  7. Énergie renouvelable ?
    L’univers est source d’énergie Renouvelable.
    Mais en fait, encore et toujours parler d’éolien ou de photovoltaïque NE SONT PAS DES ÉNERGIES.
    Ce sont des potentiels.
    Comme le gaz est un potentiel, l’hydraulique un autre potentiel comme le thermique.
    Donc volonté de confusion quand on veut mélanger potentiel et renouvelable.
    Parlons technologie:
    – l’électricité éolienne c’est de la mauvaise électricité, mauvaise car l’angle (décalage) entre tension et intensité n’est pas calè et donc demande à être rectifié par des centrales conventionnelles (thermique, nucléaire, hydraulique..;) . Cosinus PHI qui est redibitoirement MAUVAIS.
    – le photovoltaïque, technologie ayant déjà plus de cent ans, d’un rendement moyen de 15%, (un peu plus en laboratoire) un ptentiel qui décroit rapidement (durèe de vie inferieur à 10 ans) et recyclage couteux comme l’éolien.
    Ennfin les ordurologues ces gens qui font d el OR avec nos dechets nous parlent d’impact sur l’environnement, mais oublient les pollutions de l’éolien et du photovoltaïque ; emprise au sol, atteintes visuelle aux paysages, bruits et parasites, béton etc…
    S.V.P.
    Ne confondez plus Énergie et Potentiel, technologie et rafistolages politico Affairistes.
    Un moteur thermique cela peut être très propre.
    Personnene veut de moteurs thermique propre, surtout pas les banquiers, l’innovation géne les banquiers, car elle detourne un peu d’arent des coffres pour la distribuer en salaires.
    HORREUR.
    KNOTYS SEUTON!
    http://la-ligue-chretienne.blogspot.com

  8. @ Kantz
    Voilà un énorme ramassis de contre-vérités bobo-écologiques… C’est tellement énorme que je me demande pourquoi il n’y a pas eu de réactions ici…
    Avec la perle du « stockage de l’électricité »… Mais bon tout est à l’avenant !
    Si vous avez gobé tout cela, vous êtes mûr pour voter Vert-UMPS !

  9. @ Kantz, j’apprécie votre humour, le “renvoyer les immigrés chez eux” au milieu de vos propositions m’a bien amusé. 🙂

  10. Je ne pensais pas faire éclore un tel débat en parlant des éoliennes. Merci au salon beige.En fait tant mieux que ces réactions aient pu avoir lieu.
    Ces engins sont une telle insulte à l’intelligence que, sauf à désespérer du peuple français, ça devrait normalement s’essouffler.
    Juste quelques remarques en réponse au message de Kantz: le propre de l’électricité est d’être une énergie qui ne se stocke pas (cf vos remarques là dessus).
    Qui plus est, dans vos suggestions, vous préconisez un recours assez important aux nouvelles constructions, alors restez cohérent et cynique: ne parlez pas de faire rentrer les immigrés chez eux: il n’y a qu’eux à bosser dans les Travaux Publics 🙂

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Allons-nous laisser la culture de mort triompher ?

JAMAIS

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique